عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

 

iii - la tolérance et la cohabitation des gens entre eux
 
 
 
mohammed posa les fondements de la tolérance entre les gens. allah  révéla à son prophète  dans le coran qu'il ne devrait y avoir aucune contrainte dans l'acceptation de la religion. mohammed  clarifia aussi les droits des non-musulmans qui ne font pas la guerre aux musulmans, et garantit la protection de leur vie et celle de leurs enfants, de leurs propriétés et de leur honneur. et pour preuve, il subsiste encore aujourd'hui des juifs et des chrétiens vivant en paix et en sécurité dans beaucoup de pays musulmans, dans une situation bien différente de celle qui était la leur lors de l'inquisition [catholique] espagnole[1], où les musulmans [et les juifs[2]] furent exterminés lors d’une vague d'épuration ethnique [et religieuse] qui viola tous les principes humanitaires prônés par la civilisation occidentale.[3]
 
 
 
parmi les principes religieux les plus importants qu'amena mohammed, le prophète de la miséricorde, il y a que l'acceptation de l'islam, qu'elle provienne d'un individu ou d'un groupe, est laissée à la conviction personnelle, et que cette invitation est basée sur la sagesse et le bon conseil, et non sur la force de l'épée ou tout autre moyen de contrainte. ceci est mentionné à plusieurs reprises dans le coran et dans les enseignements prophétiques (la sounnah). allah  dit par exemple dans le coran : ( il n’y a pas de contrainte en religion ! car le bon chemin se distingue de l’égarement. donc, quiconque renie les fausses divinités et croit fermement en allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. et allah entend et sait tout. )[4]et il dit : ( et dis : « la vérité vient de votre seigneur. » que celui qui le veut croie donc, et que mécroie celui qui le veut. )[5]
 
 
 
de la même façon, la religion apportée par mohammed rs'est souciée des non-musulmans et a interdit de les combattre s'ils ne participent pas à la bataille. elle a même enjoint la bienfaisance et l'équité à leur égard, comme allah dit dans le coran : ( allah ne vous interdit pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures, car allah aime les gens équitables. )[6]
 
 
 
ainsi, le respect des droits des non-musulmans fait partie des grands principes établis par l'islam, qu'ils soient sous la protection d'un état islamique ou non, tant qu'ils ne déclarent pas la guerre à l'islam ou aux musulmans. chacun d'entre eux a des droits, qu'il incombe à chaque musulman de respecter, de sorte que la sécurité de leurs personnes, de leurs biens, de leurs femmes et de leurs enfants soit assurée. et il n'est permis à aucun musulman de bafouer ces droits, de quelque manière que ce soit.
 
le messager d'allah  a dit : « quiconque tue une personne ayant contracté un pacte (de non-agression) avec les musulmans ne sentira pas l'odeur du paradis, même si son parfum peut être senti à une distance équivalant à quarante ans. »[7] et il dit : « quiconque fait preuve d'injustice envers une personne ayant contracté un pacte (de non-agression) avec les musulmans, le dénigre, lui impose une charge qu'il ne peut supporter, ou lui prend quelque chose sans son consentement, je serai son adversaire le jour de la résurrection. »[8]
 
 
 
 
bien mieux, le non-musulman est l'égal du musulman devant le juge au tribunal. al-ach'ath  a rapporté : « il y avait entre moi et un juif un contentieux sur un terrain. je suis alors parti trouver le prophète – que la paix et la bénédiction d'allah soient sur lui – qui m'a dit : « as-tu une preuve ? » j'ai répondu que non. il dit alors au juif : « jure (que ce que tu dis est vrai) » j'ai dit : ô messager d'allah, [si tu lui dis ça] il va jurer et partir avec ma propriété ! alors, allah a descendu le verset : ( ceux qui vendent à bas prix leur engagement avec allah ainsi que leurs serments n’auront aucune part dans l’au-delà, et allah ne leur parlera pas, ne les regardera pas, le jour de la résurrection. il ne les purifiera pas, et ils auront un châtiment douloureux. )[9] »[10]
 
 
 
 
cette situation s'est perpétuée dans les pays musulmans jusqu'à nos jours. des juifs, des chrétiens et des adeptes d'autres religions ont vécu dans des régions musulmanes en toute sécurité, dans la justice et la tolérance rarement présentes à un tel niveau ailleurs.
 
les épurations ethniques et religieuses que connaissent certains pays sont une preuve supplémentaire de la valeur de ce que l'islam a offert aux non-musulmans. à l'opposé, les musulmans ont grandement souffert des épurations ethniques et des persécutions religieuses, la plus infâme d'entre elles s'étant déroulée en espagne avec les tribunaux de l'inquisition, qui n'ont même pas épargné les chrétiens d'autres sectes, sans parler des juifs et des autres, qui trouvèrent alors refuge dans les pays musulmans voisins.
 
 
-------------------
 
[1]fondée en 1478 et définitivement abolie en 1834 (note du traducteur).
 
[2]le décret de l'alhambra ordonne en 1492 l’expulsion des juifs d'espagne et est resté officiellement en vigueur jusqu'en 1967 (note du traducteur).
 
[3]gustave le bon (1841-1931) en donne un aperçu dans son livre la civilisation des arabes : « ferdinand avait accordé par traité aux arabes le libre exercice de leur culte et de leur langue ; mais dès 1499 s'ouvrit l'ère de ces persécutions qui devaient se terminer au bout d'un siècle par leur expulsion. on commença par les baptiser de force ; puis, sous le prétexte qu'ils étaient alors chrétiens, on les livra à la sainte inquisition qui en brûla le plus qu'elle put. l'opération marchant avec lenteur, en raison de la difficulté de brûler plusieurs millions d'individus, on tint conseil sur la façon de purger le sol de l'élément étranger. le cardinal-archevêque de tolède, inquisiteur général du royaume, homme d'une grande piété, proposa de passer au fil de l'épée tous les arabes non convertis, y compris les femmes et les enfants. le dominicain bleda fut plus radical encore. considérant avec raison qu'on ne pouvait savoir si tous les convertis étaient bien chrétiens du fond du cœur, et observant justement qu'il serait d'ailleurs facile à dieu de distinguer dans l'autre monde ceux qui méritaient l'enfer de ceux qui ne le méritaient pas, le saint homme proposa de couper le cou à tous les arabes, sans aucune exception. […] et il faut bien avouer que, parmi les conquérants barbares les plus féroces, il n'en est pas un ayant eu d'aussi cruels massacres à se reprocher. »gustave le bon, la civilisation des arabes, livre iii, p. 138-139 dans le fichier électronique sous format word, et p. 200 dans l'édition papier de 1980(note du traducteur).
 
[4]la vache, sourate 2, verset 256.
 
[5]la caverne, sourate 18, verset 29.
 
[6]l'éprouvée, sourate 60, verset 8.
 
[7]rapporté par al-bukhârî.
 
[8]rapporté par abû dawud et déclaré authentique par al-albânî (note du traducteur).
 
[9]la famille d'imrân, sourate 3, verset 77.
 
[10]rapporté par abû dawud et déclaré authentique par al-albânî (note du traducteur).



                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا