عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

 

est-ce que le choix des prophètes est réservé aux seuls fils d'israël ?

 

           

les textes des evangiles rapportent des contradictions très claires concernant le salut attendu. jésus (b.s.d.l), dans le contexte de sa discussion avec la femme samaritaine au sujet du messie, a dit, d'après saint jean : {car le salut vient des juifs.} (jean 4/22).

mais de nombreux autres textes aussi bien des evangiles et que ceux de la torah rejettent cette idée; ils doutent de la véracité de cette expression attribuée au fils de marie.

il est important à ce niveau de l'étude de citer les passages du livre sacré qui prouventla possibilité du transfert de la charge de transmettre les missions divines des juifs à une autre nation comme, par exemple, les arabes.

dieu a envoyé plusieurs prophètes aux fils d'israël, non seulement ils ne les ont pas crus, mais ils en ont tué une partie. méditons les convictions des apôtres célestes au sujet de cette communauté de rebelles pour voir si elle mérite toujours la permanence de la bénédiction et la constance de la préférence et de la sélection. moïse a dit : « car c'est une nation dont les projets s'écroulent, ils sont sans intelligence. s'ils étaient des sages, ils comprendraient cela, ils seraient intelligents pour leur avenir.»} (le deutéronome 32/28). il a également constaté : {pour lui, ils ne sont que corruption, à cause de leur tare, ils ne sont plus ses fils : c'est une génération pervertie et dévoyée.} (le deutéronome 32/5-6).

          

  le prophète elie a confié : « je suis passionné par le seigneur, dieu des puissances : les fils d'israël ont abandonné ton alliance, ils ont démoli tes autels et tué tes prophètes par l'épée; je suis resté, moi, seul et l'on cherche à m'enlever la vie.» (les rois i 19/10).

dieu les a ainsi décrits dans le livre du prophète ezéchiel : {il me dit : « fils d'homme, je t'envoie vers les fils d'israël, vers des gens révoltés, des gens qui se sont révoltés contre moi, eux et leurs pères, jusqu'à aujourd'hui. ces fils au visage obstiné et au cœur endurci, je t'envoie vers eux; tu leur diras : ainsi parle le seigneur dieu. alors qu'ils t'écoutent ou ne t'écoutent pas – car c'est une engeance de rebelles – ils sauront qu'il y a un prophète au milieu d'eux. ecoute, fils d'homme, n'aie pas peur d'eux et n'aie pas peur de leurs paroles; tu es au milieu de contradicteurs. tu es assis sur des scorpions; n'aie pas peur de leurs paroles et ne t'effraie pas de leurs visages car c'est une engeance de rebelles. tu leur diras mes paroles qu'ils t'écoutent ou qu'ils ne t'écoutent pas : ce sont des rebelles.»} (ezéchiel 2/3-8)

leur description par le prophète esaïe est toujours la même : « ecoutez, cieux! terre, prête l'oreille! c'est le seigneur qui parle : j'ai fait grandir tes fils, je les ai élevés, eux, ils se sont révoltés contre moi. un boeuf connaît son maître et un âne la mangeoire de son maître. israël ne connaît pas, mon peuple ne comprend pas. malheur! nation pécheresse, peuple chargé de crimes, races de malfaisants, fils corrompus. ils ont abandonné le seigneur, ils ont méprisé le saint d'israël, ils se sont dérobés. où faut-il encore vous frapper, vous qui persistez dans la rébellion? toute tête est malade, tout cœur exténué. de la plante des pieds à la tête : rien d'intact, blessures, plaies, meurtrissures récentes, ni nettoyées, ni bandées, ni adoucies avec de l'huile.»} (esaïe 1/1-6).

la colère de dieu les envahit au point qu'il leur enleva sa bénédiction. il les frappa de son courroux et de sa vengeance : « maintenant, à vous prêtres cet avertissement : si vous n'écoutez pas et si vous ne prenez pas à cœur de donner gloire à mon nom, dit le seigneur tout puissant, je lancerai contre vous la malédiction et maudirai vos bénédictions. oui! je les maudis car aucun de vous ne prend rien à cœur. me voici, je vais porter la menace contre votre descendance. je vous jetterai du fumier sur la figure.»} (malachie 2/1-3).

         

   lorsque jésus fut chargé par le seigneur des mondes à communiquer sa mission aux juifs, il interpella jérusalem : « ô jérusalem, tueuse des prophètes »} (matthieu 13/37) à cause du nombre très élevé de prophètes qui avaient été assassiné sur son territoire. le fils de marie (b.s.d.l) s'adressant aux foules les mit en garde : « malheur à vous, maîtres de la loi et pharisiens hypocrites!... malheur à vous, conducteurs aveugles!... insensés, aveugles! serpents, bande de vipères! comment pensez-vous éviter d'être condamnés à l'enfer? je vais vous envoyer des prophètes, des sages et de vrais maîtres de la loi. vous tuerez les uns, vous en clouerez d'autres sur des croix, vous en frapperez d'autres encore à coups de fouet dans vos synagogues. ô jérusalem! jérusalem, toi qui mets les prophètes à mort et qui tues à coups de pierres ceux que dieu t'envoie.»} matthieu 23/13-37).

pour ces raisons, dieu décida de ne pas choisir le dernier de ses messagers parmi eux : ils ont nié leur pacte avec le souverain parfait et n'ont pas respecté son alliance. ce messager attendu ne sera pas de la lignée du roi david. jésus descendant de ce dernier ne peut être ce prophète promis.

les juifs détestèrent jésus parce qu'il a clamé, tout haut, dans leur société, la vérité dont ils se sont éloignés. il les informa qu'ils ont perdu à tout jamais le royaume céleste. dieu leur dit qu'il ôte aux fils d'israël le privilège de la sélection des apôtres parmi eux. il octroiera cet honneur à une autre nation. pour confirmer cette réalité, nous pouvons retourner à la première tentative criminelle qu'ils ourdirent contre son messager –jésus- et à travers laquelle ils voulurent mettre fin à ses jours. cette idée leur traversa l'esprit et finit par les obséder lorsqu'il leur révéla que le prophète elie ne s'occupa que d'une veuve qui demeure dans la ville de sidon, au détriment de toutes les autres veuves d'israël et que le prophète elisée n'avait guéri aucun lépreux israélite à l'exception de naaman le syrien. {cela arriva quand il les informa que le prophète elie ne s'adressa pas aux veuves des fils d'israël sauf à une seule veuve qui vivait dans la région de sidon et que le prophète elisée ne guérit aucun lépreux exception faite de naaman le syrien.} (luc 4/25-27). il en résulta que {tous dans la synagogue furent remplis de colère en entendant ces mots. ils se levèrent, entraînèrent jésus hors de la ville – nazareth- et le menèrent au sommetde la colline sur laquelle la ville était bâtie, afin de le précipiter dans le vide.»} (luc 4/28-29).

posons cette question, à présent, aux chers lecteurs : est-ce que cette nation, menacée par les envoyés de dieu, qui traite certains d'entre eux de menteurs et qui tuent certains autres mérite-elle cet honneur. devant la réponse négative, on se demande quelle sera alors la nation choisie et élue qui lui succèdera. ne peut-elle pas être la nation qui descend du prophète ismaël (b.s.d.l) et à qui la bénédiction divine a été promise? aucune autre nation n'a prétendu être choisie.




                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا