عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

 

moïse (b.s.d.l)annonce la venue d'un prophète et messager comme lui
 
           
 
           
lorsque moïse (b.s.d.l) descendit de la montagne et-toûr après avoir écouté la parole de son dieu, il s’adressa aux enfants d’israël et leur confia : {alors le seigneur me dit : ils ont bien fait de me dire cela. c'est un prophète comme toi que je leur susciterai du milieu de leurs frères; je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai. et si quelqu'un n'écoute pas mes paroles, celles que le prophète aura dites en mon nom, alors moi-même je lui en demanderai compte. mais si le prophète, lui, a la présomption de dire en mon nom une parole que je ne lui aurai pas ordonné de dire ou s'il parle au nom d'autres dieux, alors c'est le prophète qui mourra. peut-être te demanderas-tu : comment reconnaîtrons-nous que ce n'est pas une parole dite par le seigneur? si ce que le prophète a dit au nom du seigneur ne se produit pas, si cela n'arrive pas, alors ce n'est pas une parole dite par le seigneur, c'est par présomption que le prophète l'a dite. tu ne dois pas avoir peur!» } (le deutéronome 18/17-22).
 
le texte, très clair, parle d’un grand prophète qui viendra après moïse. il en donne un portait physique et moral bien détaillé et à partir de cette description, nous pouvons en connaître l’identité. les chrétiens prétendent que ce prophète est déjà venu et qu’il s’agit de jésus (b.s.d.l). pierre dans le contexte de son discours à propos du fils de marie a dit : moïse a dit en effet : « le seigneur votre dieu vous enverra un prophète comme moi qui sera un membre de votre peuple. vous écouterez tout ce qu’il vous dira. tout homme qui n’écoutera pas ce prophète sera exclu du peuple de dieu et mis à mort. et les prophètes qui ont parlé depuis samuel ont tous, les uns après les autres, également annoncé ces jours-ci.»} (les actes 3/22-26). les chrétiens ne possèdent pas de témoignages qui prouvent qu’il est question de jésus. en analysant ce texte d’une façon précise, nous trouvons de nombreuses preuves qui confirment qu’il s’agit de notre prophète (b.s.d.l). le texte biblique précise :
 
1°) « je vous enverrai un prophète » les chrétiens attribuent à jésus la divinité, mieux, les orthodoxes prétendent qu’il est dieu lui-même. pourquoi alors le souverain parfait a–t-il dit : « je vous enverrai un prophète.» et pourquoi n’a-t-il pas dit : « je vous enverrai un dieu.» ou encore : « je viendrai à vous.»
 
2°) ce prophète ne sera pas choisi parmi les fils d’israël, mais il sera de leurs cousins germains. il sera issu « du milieu de leurs frères ». ces cousins en question sont les descendants de ‘îssou fils de jacob et ceux d'ismâ‘îl fils d'ibrahim.
 
il est bien connu que, dans la torah, le mot « frère » est utilisé pour désigner le « cousin germain ». c’est dans ce sens qu’il est employé dans les dires de moïse à son peuple : «vous allez passez sur le territoire de vos frères, les fils d'esaü » (le deutéronome 2/4). nous retrouvons la même idée dans la description d’edoûme descendant de ‘îssoû : « de qadesh, moïse envoya des messagers au roi d’edome pour lui dire : ainsi parle ton frère israël : « tu sais toutes les difficultés que nous avons rencontrées.»} (les nombres 20/14). dans un autre passage, il est dit : « tu ne considéreras pas l'édomite comme abominable, car c'est ton frère.»} (le deutéronome 23/7).il l’a appelé son frère tout en sachant qu’il s’agit d’un cousin germain des fils d’israël.
 
 dans le livre des chroniques, le roi sédécias est dit frère du roi yoyakin conformément à ce morceau : {le roi nabuchodonosor envoya une expédition pour emmener yoyakin à babylone avec les objets précieux de la maison du seigneur et il établit roi sur juda et jérusalem son frère sédécias.»}. (les chroniques ii -36/10). en réalité, le roi sédécias est l’oncle de yoyakin comme le précise le livre des rois. {le roi de babylone établit roi, à la place de yoyakîn, son oncle mattanya dont il changea le nom en sédécias.»} (les rois ii -24/17).le mot frère signifie donc l’oncle et les frères sont les cousins germains.
 
il est donc du domaine du possible que ce prophète soit sélectionné parmi les arabes, concrétisant ainsi la bénédiction promise à la progéniture d’ismâ‘îl ou parmi les fils de ‘îssou l’aîné d’ishâq, mais aucun membre de cette dernière lignée n’a prétendu être le prophète attendu.
 
3°) l’une des particularités de ce prophète est sa ressemblance avec moïse. or, après son décès les fils d’israël n’ont plus connu de prophète comme lui. {plus jamais, en israël, ne s'est levé un prophète comme moïse, lui que le seigneur connaissait face à face.} (le deutéronome 34/10).
 
 
 
cette singularité – la ressemblance avec moïse- se retrouve dans notre prophète et non pas dans leur frère jésus (b.s.d.e). plusieurs traits de cette ressemblance sont communs aux deux premiers. ils sont, tous les deux, nés d’une façon naturelle et normale. tous les deux se sont mariés et furent chargés de transmettre aux hommes une mission nouvelle révélée par le seigneur des mondes. ils ont pris, tous les deux, les armes pour lutter contre leur ennemi. chacun d’eux a guidé sa nation et en a été le chef. ils sont des humains alors que les chrétiens prétendent que jésus est un dieu.
 
le fils de marie a décrit le prophète attendu en insistant sur sa ressemblance avec moïse, ne voyant ainsi aucune ressemblance avec lui-même. il a dit : « mais ne pensez pas que je vous accuserai devant mon père. c’est moïse qui vous accusera, lui en qui vous avez mis votre espérance. si vous croyiez vraiment moïse, vous me croiriez aussi, car il a écrit à mon sujet. mais puisque vous ne croyez pas en ce qu’il a écrit, comment pourriez-vous croire mes paroles.»} (jean 5/45-47). il a désigné moïse avec les qualités du prophète promis et attendu. ces dernières sont précisément celles de notre prophète. a propos de celui qui accuse le peuple d’israël, il a dit : « je ne suis pas possédé, répondit jésus, mais j’honore mon père et vous, vous refusez de m’honorer. je ne cherche pas la gloire pour moi-même. il en est un qui la cherche pour moi et qui juge.»} (jean 8/49-50).
 
4°) parmi les caractéristiques du prophète attendu son ignorance de l’écriture et de la lecture. la révélation qui lui est adressée est orale « je mettrai ma parole dans sa bouche »} contrairement aux prophètes qui lui étaient antérieurs qui ont reçu des tables et des feuillets écrits. jésus, lui, savait lire et peut-être écrire (voir luc 4/16-18).
 
5°) ce prophète a pu terminer la communication totale de ce qu’il lui a été révélé « il leur dira tout ce que je lui ordonnerai ». c’est là un des traits qui est juste pour notre prophète puisque l’un des derniers versets révélés fut : « aujourd’hui, j’ai parachevé pour vous votre religion, vous ai comblé de mon bienfait et ai agréé l’islâm pour vous comme religion﴿[1]. jésus l’a décrit dans l’annonce du paraclet que nous aborderons par la suite en disant de ce prophète : « celui qui doit vous venir en aide, le saint esprit, que le père enverra en mon nom, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.» } (jean 14/26)
 
jésus ne peut pas être ce prophète qui termine tout le message qu’il a reçu, dieu l’a fait monter auprès de lui, alors qu’il avait encore bien des conseils et des informations à dire à ses disciples, mais il n’a pas pu le faire. cependant, il leur annonça la venue du prophète promis qui leur apprendra toute la vérité. il leur a précisé qu’il sera celui qui accomplira sa mission d’une façon entière. ni les méchants complots de ses compatriotes, ni même la mort ne peuvent le bloquer dans la transmission de la révélation. jésus a dit : « j’ai encore beaucoup de choses à vous dire mais vous ne pourriez pas les supporter maintenant. quand viendra l’esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité. il ne parlera pas en son propre nom, mais il dira tout ce qu’il aura entendu.»} (jean 16/12-13).
 
6°) la personne qui n’écoutera pas les paroles de ce prophète sera exposée au châtiment de dieu. « et si quelqu'un n'écoute pas mes paroles, celles que le prophète aura dites en mon nom, alors moi-même je lui en demanderai compte.»} pierre a expliqué ce passage en disant : « toute âme qui n’écoutera pas ce prophète sera bannie du peuple.» ecouter ce prophète (b.s.d.l) et lui obéir sont un devoir, le contraire conduira aux punitions de dieu. c’était d’ailleurs le lot de tous ceux qui l’avaient démenti, parmi les polythéistes arabes et étrangers. dans son annonce sur les vignerons – que l’on verra dans les pages suivantes – jésus a déclaré : « celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera et si la pierre tombe sur quelqu’un elle le réduira en poussière.»} (mathieu 21/44). ce prophète est comme la roche résistante et indestructible qui épuise et vient à bout de tous ses ennemis violents et obstinés et à propos de qui le prophète daniel a dit : « or, aux jours de ces rois-là, le dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit et dont la royauté ne sera pas laissée à un autre peuple. il pulvérisera et anéantira tous ces royaumes-là et il subsistera à jamais, de même que tu as vu une pierre se détacher de la montagne sans l'intermédiaire d'aucune main et pulvériser le fer, le bronze, la céramique, l'argent et l'or. »} (daniel 2/21-45).
 
le fils de marie (b.s.d.l) ne disposait pas de cette force et n’était pas doté de cette protection. il ne pouvait pas menacer les irréductibles qui refusaient d'écouter ses paroles et encore moins ses pseudo assassins. luc dans son récit sur la crucifixion a dit :   {jésus dit alors : « père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.»} (luc 23/34)
 
7°) ce prophète ne mourra pas assassiné. dieu préservera son sang des ignorants. les chrétiens sont convaincus que jésus a été tué, il ne peut être donc le prophète promis. en consultant les anciennes traductions de la bible, nous y trouvons des falsifications, comme dans celle de 1844 où nous lisons : « que ce prophète mourra!» au lieu : « ce prophète mourra », les causes de cette altération frauduleuse ne peuvent échapper à personne.
 
8°) ce prophète dévoilera quelques aspects de l’avenir qui seront confirmés. le saint coran et les hadîths sont pleins de miracles pareils. il nous suffira d’en citer un qui, en effet, s’est déroulé tel que notre prophète (b.s.d.l) l’a annoncé. en 617 l’etat perse a failli effacer définitivement l’empire byzantin de la carte du monde. les armées du chah abroize ii arrivèrent jusqu’en egypte. plusieurs contrées qui faisaient partie de l’empire romain d’orient tombèrent sous l’autorité des perses. les forces de ces derniers, en peu de temps, occupèrent la syrie, une partie de la vallée du nil et s’installèrent au nord, dans la ville d’antioche. on aurait dit que le glas des byzantins et de leur empire avait sonné. l’empereur héraclius songea même à s’enfuir de byzance mais le patriarche des orthodoxes le persuada de résister et demanda aux perses une paix déshonorante. au cours de ces évènements et contrairement à toutes les éventualités, le prophète déclara que les byzantins battront leurs ennemis dans peu d’années, dans neuf ans, au plus tard. dans ces circonstances, il reçut la révélation de ces versets : « les byzantins ont été vaincus dans une région voisine de notre pays. mais, après leur défaite, ils seront vainqueurs, dans quelques années. a dieu appartient l’ordre, avant comme après. ce jour-là, les croyants monothéistes se réjouiront du secours de dieu.»[2]
 
a partir de 623, l’empereur héraclius, délaissant la vie des plaisirs et de la luxure, entreprit trois campagnes victorieuses contre son vainqueur d’hier. il le jeta hors des frontières syriennes et ses troupes arrivèrent aux bords du tigre, en irak qui faisait partie intégrante de l’empire des sassanides. ceux-ci, à leur tour, furent contraints, en 625, de demander la paix aux byzantins auxquels ils remirent la croix sur laquelle jésus, selon les chrétiens, a été crucifié. qui donc a informé le prophète d’une annonce aussi importante que celle-là ? c’est le seigneur des mondes qui l’en a informé et pour ces raisons, mohammed est, bel et bien, le prophète annoncé par moïse.
 
l’historien edward gibn dans son œuvre < histoire du déclin de l’empire romain puis de sa chute > a consigné : « en ce temps-là, lorsque le coran a prédit cette victoire, celle-ci paraissait très loin de la réalité car les douze premières années du règne d’héraclius semblaient prouver que la fin de l’empire romain était toute proche.»
 
le savant musulman et-tarmidhî a rapporté, à propos des quatre versets cités ci haut, que les polythéistes mecquois supportaient les perses qui, comme eux, adoraient plusieurs dieux alors que les musulmans, monothéistes, se sont rangés du côté des byzantins parce que ces derniers faisaient partie des gens du livre. les mécréants de la mecque l’honorée informèrent de leur position abâ bakr es-saddîq qui, aussitôt, la rapporta au prophète. celui-ci lui dit : « tu peux leur dire que les byzantins reprendront leur revanche, dans peu d’années.» les deux parties se lièrent par un pari au sujet de la victoire des byzantins et sur une durée approximative de cinq années. les cinq ans se sont écoulés et de victoire, il n’y en avait point. chagrinés, les musulmans reposèrent la question à leur guide (b.s.d.l) qui leur dit : « vous auriez du leur dire moins de dix ans!» effectivement, huit ans après leur défaite cuisante, les byzantins ont lavé l’affront et redoré leur blason comme l’avait prédit le coran.
 
ainsi il apparaîtra à tout observateur impartial que les caractéristiques énoncées par moïse et concernant le prophète promis ne se sont pas réunies dans la personne de jésus mais qu’elles se sont groupées dans celles de son frère mohammed (b.s.d.e). ce qui certifie encore ce point de vue, c’est que ces particularités ne se sont rassemblées dans aucun autre prophète. lorsque jean-baptiste reçut la révélation, les juifs pensaient qu’il était peut-être le messie attendu. ils le lui demandèrent : {ils accoururent pour l’interroger : « es-tu le prophète?» « non!» répondit-il} (jean 1/21), et il leur expliqua qu’il n’était pas celui qu’ils attendaient.
 
les disciples de jésus, ayant vu plusieurs miracles de leur maître, souhaitaient que celui-ci soit le prophète attendu. « cet homme est vraiment le prophète qui devait venir dans le monde », déclarèrent-ils. jésus se rendit compte qu’ils allaient venir l’enlever de force pour le faire roi. il se retira donc de nouveau, sur la colline, tout seul.} (jean 6/14-15). mais, lorsque il comprit l’intention de ses partisans qui voulaient voir se concrétiser en lui les prophéties qu’ils connaissaient et qui concernaient le prophète attendu, il se réfugia dans la montagne.
 
           
 
les chrétiens trouvent que le texte biblique renferme des équivoques qui annulent les dires des musulmans. il est dit dans l’introduction du texte que dieu, en s’adressant à  moïse, avait dit : « c’est un prophète comme moi que le seigneur ton dieu te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères »…. alors le seigneur me dit : « ils ont bien fait de me dire cela. c'est un prophète comme toi que je leur susciterai du milieu de leurs frères »} (le deutéronome 18/15-18). la première phrase précise : «  du milieu de toi »  c’est-à-dire qu’il est choisi parmi les fils d’israël. ceci nous conduit à comprendre la deuxième phrase : « du milieu de leurs frères » dans le même sens, et ainsi en déduire que le prophète sera israélite.
 
           
 
cependant, les enquêteurs spécialisés dans les études bibliques pensent que c’est une déformation volontaire que moïse n’a pas dite. il répéta la nouvelle du prophète attendu aux fils d’israël. il leur dit : {alors le seigneur me dit : « ils ont bien fait de me dire cela. c'est un prophète que je leur susciterai du milieu de leurs frères, comme toi.» (le deutéronome 18/15-18)
 
           
 
cette déformation n’existe pas dans les extraits du texte pris par pierre ni de ceux de stéphane. les actes des apôtres le confirment. pierre a dit : {moïse d'abord a dit: « le seigneur dieu suscitera pour vous, d'entre vos frères, un prophète tel que moi; vous l'écouterez en tout ce qu'il vous dira. »} (les actes 3/22). stéphane a écrit : {voici moïse qui dit aux fils d’israël : « le seigneur, votre dieu vous enverra un prophète comme moi, parmi vos frères et vous l’écouterez »} (les actes 7/37)
 
tous les deux, pierre et stéphane, n’ont pas reproduit cette addition qui n’est pas originelle. si elle était authentique, elle aurait été citée partout.
 
 
----------------------
 
[1]) portion du verset 3 de la sourate d’el-ma-idah.
 
[2]) versets 2 à 5 de la sourate er-roûme.



                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا