عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

 

Le Prophète (BP sur lui) Est de Bonne Société

 

 
Aucune femme sur terre n'a connu une vie conjugale bienfaisante –comme le signifie cette expression de perfection chez un quiconque être-humain- telle la vie commune avec le Prophète (bp sur lui) qui était une expression vivante du coran en état, paroles et actes.

 

En effet, on rapporte que les mœurs du Prophète avec les femmes n'ont été que bonne société et charme; il cajolait sa famille et les dorlotait, était généreux en dépenses, riait avec eux, jusqu'à faire la course avec `aïcha, la mère des croyants (a sur elle), dans les prairies, au cours de certains de ses voyages, la courtisant ainsi. Elle disait : "le Prophète (bp sur lui)- a fait la course avec moi et je l’ai gagnée, ceci avant que je prenne du poids. Et puis, on a refait la course après que j’eus pris du poids et il l’a remportée. Et il m’a dit : «on est quittes»." (rapporté par al-hâfedh Ibn Katîr, qu'allah ait son âme)


 

Il est à noter que le Prophète (bp sur lui) a défini le degré de probité des hommes selon leur comportement et leur société avec les femmes, nous disant : "le meilleur d'entre vous est le meilleur avec ses proches, et je suis le meilleur avec mes proches." (rapporté par at-Tirmidhî).

Et cela parce que la superficialité et les apparences des bonnes mœurs s'étiolent quand l'homme sent qu'il a le pouvoir et l'influence, et faiblissent encore plus quand dure sa cohabitation avec celui sur lequel il exerce un pouvoir. C'est pourquoi, si l'être-humain conserve son bon caractère et ses principes dans une société qui a une certaine influence sur lui, dans laquelle il cohabite à long terme et entretient des relations morales et matérielles, alors cet être-humain fait preuve des meilleures mœurs.

 

Et comme le Prophète (bp sur lui) était le meilleur vis-à-vis des siens, alors sa relation avec eux devrait être absolument parfaite, en ce qu'elle signifie de bonnes mœurs, de bonnes relations morales et comportementales, notamment aimer ses proches et les gâter, être juste et clément avec eux, et tous les autres aspects de la vie conjugale, dans tous ses états de tous les jours. C'est ce qu'ont montré les livres du hadith, des chamâ’él (vertus) et de la sira, et qu'a transcrit la sunnah au travers des innombrables hadiths se rapportant au comportement du Prophète (bp sur lui) avec les femmes et comment il les traitait.

 

A- anas ibn malik (a sur lui) illustre l'amour du Prophète (bp sur lui) pour ses épouses, disant : 


1- "le Prophète (bp sur lui) a dit : "parmi les choses de la vie terrestre que j’aime, il y a les femmes et les parfums, et la prière est ma consolation." (rapporté par ahmad et d'autres)


2- `amr ibn al-`âs (a sur lui) lui demanda : "o messager d'allah, qui est le plus cher à ton cœur? Le Prophète répondit : “`aïcha!” “et parmi les hommes?” Demanda `amr. –“son père." (rapporté par at-tirmidhî)
b- quant à ses belles façons aves ses familles et comment il les dorlotait, `aïcha nous en parle, racontant : 


1- "j'étais en train de jouer avec mes poupées", dit-elle, "avec les filles qui étaient mes amies ; le Prophète (bp sur lui) entra et celles-ci se sauvèrent hors de la maison. Il sortit les rechercher et les ramena." (al boukhâri)
2- et elle dit aussi : "le Prophète mohammad (bp sur lui) m'avait laissée regarder, dissimulée derrière lui, des jeunes abyssins qui étaient en train de s'exercer et jouer dans la cour de la mosquée.” Omar (a sur lui) les admonesta mais le Prophète (bp sur lui) lui dit alors : laisse-les donc!

Demeurez en paix les bani arfida." (al-Boukhari)
et dans un autre récit, elle dit : "j'ai vu le Prophète (bp sur lui) debout devant ma chambre, alors que les abyssins jouaient avec leurs lances, dans la mosquée du Prophète, et lui me couvrait avec son mantelet, afin que je puisse voir leurs jeux, et demeurant ainsi jusqu’à ce que je fusse la première à m'en aller.  Imaginez donc (combien cela devait durer) avec une toute jeune fille qui aime s’amuser."

 

3- et nous avons déjà évoqué le hadith de la course du Prophète (bp sur lui) avec `aïcha (a sur elle) qui rapporte les jeux du Messager d'allah avec ses épouses, illustrant sa noble âme, sa grâce, sa gentillesse et son affabilité envers elles, confortant ce que nous connaissons de sa bonne société, de sa clémence et de sa miséricorde.


4- un autre exemple des hautes mœurs du Prophète est rapporté par `aïcha (a sur elle) qui dit : "je buvais alors que j'avais mes menstrues et je donnais à boire au Prophète  qui buvait, posant ses lèvres là où j'avais mis les miennes. Et je mâchais la viande avec de l'os alors que j'avais mes menstrues, puis la donnais au Prophète qui mettait ses lèvres où j'avais mis les miennes." (Mouslem)


Et dans un autre récit rapporté par abou dawoûd, aicha dit : "je mâchais la viande avec de l'os alors que j'avais mes menstrues, puis la donnais au Prophète qui mettait ses lèvres où j'avais mis les miennes et je buvais alors que j'avais mes menstrues et je donnais à boire au Prophète  qui buvait, posant ses lèvres là où j'avais mis les miennes." (Abou Dawoud)

 

 

 




                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا