عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

le prophète (bp sur lui) a montré à sa nation comment devrait être la vie commune entre époux, par ses discours aussi bien que par ses actions. il a été cité de nombreux hadiths, de la bouche du prophète, relatifs à ce sujet, et nous en sélectionnons quelques uns, comme suit :

1 – les deux imams al-boukhâri et mouslem rapportent de abou horayra (a de lui) qui narre que le messager d'allah (bp sur lui) a dit : "recommandez-vous de bien agir envers les femmes. la femme a été créée d'une côte, et la partie la plus tordue d'une côte est sa partie supérieure. si tu essaies de la redresser, tu la brises, et si tu ne fais rien elle reste tordue : recommandez-vous de bien agir envers les femmes."
et dans un autre récit chez mouslem, on lit : si tu essaies de la redresser, tu la brises, et son bris est son divorce. voyez comment le prophète (bp sur lui) a fait le lien entre la recommandation qu'il a faite en leur faveur et leur vraie nature, afin de renforcer et de faire accepter sa recommandation. en effet, si le caractère de la femme présente une certaine distorsion, l'homme a le devoir de faire preuve de patience vis-à-vis d'elle et ne pas espérer qu'elle soit spontanément droite, sur le droit chemin. elle devient, sans doute, ce en quoi elle a été façonnée. c'est la raison pour laquelle exiger la droiture exemplaire des femmes a été une source d'étonnement des poètes qui a poussé certains d'entre eux à écrire :

elle est la côte tordue que tu ne peux redresser  car redresser les côtes c'est les briser.

un autre poète a dit ce qui est plus général :

et qui fait porter à l'affaire autre que sa nature  est comme qui exige un tison de feu de l'eau.

2 - le prophète (bp sur lui) a continué à réitérer cette recommandation, à chaque fois que se présentait l'occasion. au moment du sermon du pèlerinage d'adieu, le prophète y a consacré une place importante dans son grandiose sermon en disant: "craignez allah en vos femmes, car vous les avez prises selon un pacte que vous avez conclu avec allah, et ce n'est qu'avec la permission d'allah que vous cohabitez avec elles. elles ont des droits sur vous, et vous avez des droits sur elles. elles ne doivent accueillir personne chez vous sans votre accord. si elles s'avisent de le faire, allez loin dans la punition . en revanche, elles sont en droit d'exiger de vous que vous les entreteniez." (rapporté par mouslem)

mais le prophète (bp sur lui) a réaffirmé sa recommandation concernant les femmes, en raison de ce qu'il sait sur leur nature, qu'il a explicitée dans le hadith précédent, nature que certains hommes ne sont pas capables de supporter, car ils s'emportent et se mettent en colère devant ce caractère de la femme. cela les mène à se séparer de leur épouse, provoquant la dispersion de la famille et son éloignement de ses proches.

c'est pourquoi, dans un autre hadith, le prophète (bp sur lui) a guidé les couples vers ce qui est bénéfique a leurs familles, nous disant :
3 - "le croyant ne doit pas détester sa femme croyante, car si elle a un mauvais trait de caractère, elle doit en avoir un autre bon." (mouslem).

4 – il (bp sr lui) a aussi dit : "le croyant qui a la foi la plus parfaite est celui qui a la meilleur moralité, et le plus prévenant envers sa petite famille." (rapporté par at-tirmidhî et autres)
5 – et il a dit : "le meilleur d'entre vous est le meilleur avec ses proches, et je suis le meilleur avec mes proches."

6 – le prophète (bp sur lui) a dit : "tout ce qui n'est pas évocation d'allah, tout-puissant, est simple amusement ou oubli, sauf quatre activités : s’exercer au tir,   dresser son cheval, cajoler les membres de sa famille et  apprendre la natation." (rapporté par an-nissaï)
ceci est un hadith parmi tant d'autres hadiths connus qui incitent à adopter les bonnes mœurs avec ses parents et sa famille, quitte à éduquer et discipliner ses femmes, comme l'a fait le prophète quand c'était nécessaire.

cependant, malgré la bonne cohabitation qu'adoptait le prophète (bp sur lui) avec ses épouses, les mères des croyants – allah soit satisfait d'elles toutes – et ce qu'il leur prodiguait de commisération, de clémence, de tendresse et de délicatesse, le bien-aimé prophète n'était pas toujours de cette nature dans toutes les circonstances. en effet, il était sage, attribuant à  chaque situation l'acte adéquat qui y correspond. si la bonne société et la bonne entente étaient plus appropriées, il les adoptait. mais si la discipline, le châtiment et la désertion s'imposaient, il en fait le choix, car il a été dit :


aucun rêve n'a de bon s'il ne portait   d'augures qui préservent son éclat.

car la tortuosité et l'émotion vive rapportées aux femmes appellent inévitablement au besoin de les redresser, de les éduquer et de les discipliner. c'est pourquoi allah, le très-haut- a donné cette responsabilité aux hommes, quand il a dit : «les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’allah. et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car allah est certes, haut et grand.» tsc , an-nisâ´(les femmes) : 34.


le prophète (bp sur lui) n'a pas omis de suivre ce style dans ses relations avec ses proches, afin  qu'il soit un exemple à suivre pour sa umma, en matière d'éducation et de discipline.

en effet, quand ses épouses ont attendu de lui qu'il dépense pour elles plus que ne le permettaient ses moyens, et qu'elles ont voulu vivre la vie en long et en large, contrairement à ce que le messager d'allah (bp sur lui) avait choisi pour lui, il s'est éloigné d'elles et les a désertées pendant un mois, jusqu'à allah (swt) descende à leur sujet les versets coraniques suivants : «ô prophète! dis à tes épouses: «si c’est la vie présente que vous désirez et sa parure, alors venez! je vous donnerai [les moyens] d’en jouir et vous libérerai [par un divorce] sans préjudice.
29. mais si c’est allah que vous voulez et son messager ainsi que la demeure dernière, allah a préparé pour les bienfaisantes parmi vous une énorme récompense.» (al-'ahzâb (les coalisés) : 28 - 29),
le prophète (bp sur lui) leur a alors laissé le choix, soit de demeurer avec lui, sur une subsistance modeste, ou de se séparer. elles ont choisi allah et son messager (bp sur lui), comme il en a été transmis dans les hadiths rapportés par anas, oum salama et ibn ´abbas dans les deux sahihs et dans d'autres ouvrages.

ainsi, le prophète (bp sur lui) savait être ferme dans son comportement avec ses épouses, quand elles commettaient une faute, d'ordre religieux et qui ne peut être tolérée ; il ne s'empêchait pas alors de les rappeler à l'ordre, les exhortant à revenir sur le droit chemin, ou à se faire craindre et à se mettre en colère s'il le faut, selon le cas posé. ceci démontre l'équilibre des principes du noble prophète (bp sur lui) et sa pondération, car il savait mettre chaque chose à sa place qui lui seyait.




                      Previous article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا