عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

Sous catégorie la grande famille prophétique
Date d'ajout 2008-03-12 15:16:06
Traduit en
English   
visité 10256
Envoyer cette page à un ami
English   
Envoyer cette page à un ami Imprimer Télécharger sous format word Share Compaign Bookmark and Share

   

il y a plus de 1400 ans, celui qui a enseigné à l’humanité la vérité, la beauté, la miséricorde et la perfection, muhammad, le prophète de l’islam, a proclamé à `arafa ce que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de «droits de l’homme ». il proclama la dignité humaine et le caractère sacré de la vie, de l’honneur et des biens. il proclama l’égalité devant la loi. il proclama la paix générale et l’ordre. il proclama haut et fort le respect de la femme et bien d’autres valeurs encore de sa voix harmonieuse tandis qu’il faisait ses adieux aux hommes devant la vaste assemblée des pèlerins qui réunissait la plupart des musulmans de cette époque-là puisque cent mille musulmans étaient venus accomplir le hajj avec le prophète.

 

c’est là une conclusion majestueuse à l’oeuvre accomplie par le prophète durant presque un quart de siècle (23 ans exactement). ce qu’il a fait durant cette période, très courte au regard des civilisations, c’est jeter les bases de la plus grande et de la plus profonde renaissance de toute l’histoire humaine. c’est là une phrase qui demande des éclaircissements. nous allons donc laisser la parole à des hommes appartenant à l’élite intellectuelle des non musulmans et les écouter nous entretenir de cette renaissance brillante et pleine de promesses :

 


- le célèbre historien britannique (arnold toynbee) a écrit dans son histoire universelle : «le génie de muhammad a eu un grand impact dans la transmission à son peuple du message de son dieu. l’histoire de la péninsule arabe est liée à cet événement. en 622 ap. j.c. la situation a radicalement changé en faveur de muhammad et son message puisqu’une délégation de l’oasis agricole yathrib ou médine est venue lui demander de les rejoindre et de prendre en main leurs affaires. après cela l’islam s’est répandu dans le monde et a exercé partout une profonde influence ».

 

- l’illustre physicien irlandais (john desmond parnell) a écrit dans son livre encyclopédique les sciences dans l’histoire : «rapidement, à ces facteurs négatifs dont faisait partie le vide que vivait alors le monde, vint s’ajouter un facteur positif qui est l’apparition d’une nouvelle religion universelle et son expansion fulgurante. les barrières linguistiques, religieuses et politiques existant jusqu’au septième siècle de l’ère chrétienne, qui isolaient chaque culture à l’intérieur de son environnement régional, tombèrent soudainement presque dans toutes les contrées situées entre les deux océans indien et atlantique. l’islam a promu la fraternité entre les peuples. il a établi des rites religieux précis pour ses adeptes. sa doctrine reposait sur le monothéisme. il s’ancra profondément dans le coeur des hommes ».

 

- le célèbre homme d’état indien (jawaharlâl nehru) a écrit dans son livre aperçus sur l’histoire mondiale : «ce qui est vraiment étonnant, c’est de constater que ce peuple arabe qui est resté oublié


durant des générations et des générations, à l’écart de tout ce qui se passait aux alentours s’est réveillé brusquement et s’est mis à faire preuve d’une vivacité extraordinaire, qui a laissé le monde perplexe et changé radicalement le cours des choses. le récit de l’avancée des arabes en asie, en europe et en afrique ainsi que la civilisation raffinée et le progrès florissant qu’ils apportèrent au monde est un des miracle de l’histoire. c’est l’islam qui fut le moteur de ce réveil par ce qu’il a enseigné en matière de culture, confiance et énergie ».

ces propos méritent d’être encore explicités. la grande renaissance conduite par le prophète de l’islam englobe plusieurs aspects et notamment la renaissance de la raison qui en est le vrai point de départ : il ne peut y avoir de vrai renouveau dans quelque domaine que ce soit si la raison est absente du processus ou bien si elle est sclérosée et figée.

nous pouvons donc affirmer, sans la moindre hésitation, que cette sublime renaissance a eu la raison pour moteur et instrument. la péninsule arabique et le monde entier étaient plongés dans l’obscurantisme et l’immobilisme intellectuel. il est absolument impossible qu’un progrès, qu’un essor, qu’une libération ou qu’une illumination se produise alors que la raison est absente et la pensée pétrifiée. aussi, il était urgent, d’un point de vue doctrinal et pratique, de remettre la raison à l‘honneur, de désengourdir la pensée et de la solliciter pour qu’elle atteigne le maximum de ses capacités.


cette priorité méthodologique s’exprime dans de nombreux versets. ainsi le coran émet souvent des injonctions centrées sur l’acte de penser : «dis : «je vous exhorte seulement à une chose : que pour allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu’ensuite vous réfléchissiez ». tant qu’on ne met pas fin à l’inertie de la pensée, le message prophétique ne peut être compris, or c‘est là sa finalité. nul ne le conteste. il ne fait aucun doute que la condition préalable pour comprendre est que l’outil de la compréhension soit actif et non pas mort ou éteint. dans cet esprit, le coran incite les hommes à porter un regard intelligent sur la création et sur eux-mêmes : «n’ont-ils pas médité en eux-mêmes ? allah n’a créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux, qu’à juste raison et pour un terme fixé ». il use aussi de comparaisons analogiques : «dis : «sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ?»». en d’autres endroits, il condamne vivement l’imitation sotte et aveugle des coutumes existantes : «et quand on leur dit : «suivez ce qu’allah a fait descendre», ils disent : «non, mais nous suivrons les coutumes de nos ancêtres.» –quoi ! et si leurs ancêtres n’avaient rien raisonné et s’ils n’avaient pas été dans la bonne direction ? »

la renaissance ainsi impulsée n’a pas seulement remis la raison à l’ordre du jour, elle a aussi généré un foisonnement intellectuel et scientifiques, les capacités de réflexion sont en effet venues à la rencontre de la création et ont appris à en tirer le meilleur parti.

laissons, ici aussi, des intellectuels non musulmans


s’exprimer, honnêtement et en connaissance de cause, sur la question des fondements de l’essor scientifique :

 

- john parnell raconte : «l’islam a connu un essor rapide. la conséquence directe de cela fut la grande stimulation de la culture et des sciences. l’islam est devenu le point de convergence du savoir asiatique et européen. dès lors, une série d’inventions vinrent se déverser dans cette voie commune alors qu’elles étaient bien au-delà du savoir et du savoir-faire gréco-romain. ».

 

- herbert wilz a écrit dans son précis d’histoire universelle : «les arabes ont réalisé beaucoup de progrès dans les sciences mathématiques, médicales et naturelles. ils ont fait des découvertes importantes en métallurgie et dans l’utilisation artistique des métaux. ces utilisations ont eu un intérêt immense et une profonde influence dans l’essor des sciences naturelles en europe ».

 

- paul kennedy explique quant à lui dans son livre the rise and fall of the great powers (grandeur et décadence des grandes puissances) : «une part importante de l’héritage culturel et scientifique européen est en réalité un emprunt fait à l’islam et aux musulmans ».

cette renaissance éclairée conduite par le prophète de l’islam est un modèle de tolérance. nous nous limiterons à cette citation du célèbre penseur juif israël shahak dit dans son livre la religion juive : «il y a là une vérité importante qui est que l’expulsion


des juifs dans la pratique n’était pas connue dans les pays musulmans car une telle expulsion contredit la loi islamique ».

 

 

 

 

enfin, cette renaissance éclairée et universelle, conduite par le prophète de l’islam proclame l’unité de la grande famille humaine, en une époque où dominaient les sentiments de solidarité fondée sur la race, la communauté, la tribu ou le clan, sentiments qui allaient jusqu’au chauvinisme le plus étroit au sein des membres de la même tribu.

 

 

 

parmi les textes qui proclament l’unité de la grande famille de l’humanité, il y a ces versets d’allah :

 

 «ô hommes! craignez votre seigneur qui vous a créés d’un seul être ».

 

«ô hommes! nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. le plus noble d’entre vous, auprès d’allah, est le plus pieux ».

 

le voilà le prophète de l’islam, celui qui s’est dressé à `arafa, il y a plus de 1400 ans pour proclamer les droits de l’homme dans le monde et prendre la tête de la plus importante renaissance éclairée dans toute l’histoire humaine. un prophète d’une telle envergure et dont le rôle dans la lutte pour le progrès et le bonheur de l’humanité est aussi éminent, mérite d‘être connu et reconnu par l’humanité. les croyants lui témoignent leur reconnaissance en le suivant et en se conformant à son enseignement. quant aux non croyants, leur reconnaissance devraient les


inciter à lui témoigner de la considération et à l’honorer du fait qu’il a été un important guide et modèle qui a beaucoup apporté à l’humanité, en matière de connaissances, de valeurs et de vertus morales. il lui a enseigné quelles doivent être ses relations avec son seigneur, son prochain et le reste de la création.

 

en conclusion, porter préjudice au prophète de l’islam, ce n’est pas seulement se rendre coupable de discrimination raciale et d’intolérance religieuse mais c’est aussi renier l’humanité, la morale et la civilisation.


 




                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا