عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

Sous catégorie Qui est Mohammad?
Date d'ajout 2007-11-06 22:15:45
Traduit en
العربية    English    Deutsch    Español    Italiano    Русский    עברית    中文    Nederlands   
visité 78217
Envoyer cette page à un ami
العربية    English    Deutsch    Español    Italiano    Русский    עברית    中文    Nederlands   
Envoyer cette page à un ami Imprimer Télécharger sous format word Share Compaign Bookmark and Share

   

 

1- des paroles du prophète mohammad (bp sur lui):

 

d’après abou houraïra (a sur lui) : “le messager d'allah (bp sur lui) dit : “les croyants à la foi la plus parfaite sont ceux aux meilleures mœurs, et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes.” (hadith authentique rapporté par at-tirmidhî).

 

de la vie de mohammad (bp sur lui):

 

d’après ibn sa`d, d’après `amr (a sur lui) : “on demanda au messager d'allah (bp sur lui) quelle était la personne qui lui était la plus chère, il répondit : “â'icha.” on lui demanda de nouveau qui parmi les hommes, il répondit : “son père.” (rapporté par at-tirmidhî).

 

 

2- le prophète mohammad (bp sur lui) père :

 

d’après abou ad-darda’ : “un homme était venu au messager d'allah (bp sur lui) et lui avait demandé : “ma mère m’ordonne de divorcer de mon épouse.” le messager d'allah (bp sur lui) lui dit : “le père (ou la mère) est la porte centrale qui mène au paradis. tu peux ouvrir cette porte ou la garder fermée.” (hadith authentique rapporté par at-tirmidhî).

 

de la vie de mohammad (bp sur lui):

 

d’après anas (a sur lui) : “le messager d'allah (bp sur lui) est entré chez son fils ibrahîm alors qu’il rendait le dernier soupir et des larmes coulèrent de ses yeux. `abd ar-rahmâne ibn `awf lui dit : “même toi, ô messager d'allah (bp sur lui) ?” il répondit : “ô ibn `awf, c’est de la miséricorde.” ensuite, avec les yeux pleins de larmes, il dit : “les yeux pleurent, le cœur s’attriste et nous ne pouvons dire que ce que allah agrée. et nous sommes tristes que tu nous quittes, ô ibrahîm.” (rapporté par al-boukhari).

 

d’après anas (a sur lui), il dit : “au moment de son agonie, le prophète (bp sur lui) s’était mis à respirer difficilement et fâtema s’exclama : “ô père, quel malheur !” il lui répondit : “plus de malheur pour ton père après ce jour.” lorsqu’il fut mort, elle dit : “ô père qui a répondu à l’appel d’allah, ô père que le paradis attend, ô père, nous exprimons nos condoléances à djibrîl (gabriel). et lorsqu’il fut enterré, elle dit : “avez-vous eu le courage de recouvrir de terre le messager d'allah (bp sur lui) ?” (rapporté par al-boukhari).

 

3- mohammad (bp sur lui) grand père :

 

d’après `amr ibn chou`ayb, d’après son père, d’après son grand père (a sur eux) : “le messager d'allah (bp sur lui) dit : “il ne fait pas partie de nous celui qui n’a pas de compassion pour nos jeunes et n’a pas de considération pour nos vieux.” (hadith authentique rapporté par abou dawoud, at-tirmidhî)

 

d’après abou houraïra (a sur lui) : “le messager d'allah (bp sur lui) baisa al-hassan le fils de ali alors que al-aqra`ibn hâbes se trouvait chez lui. ce dernier dit : “j’ai dix enfants et je n’en ai jamais embrassé aucun. le messager d'allah (bp sur lui) le regarda et dit : “on n’a pas de compassion pour celui qui ne compatit pas.” (hadith approuvé à l’unanimité)

 

4- mohammad (bp sur lui) avec les enfants:

 

d’après â'icha (a sur elle) : “une pauvre femme vint chez nous avec ses deux filles et je lui ai offert trois dattes. elle en donna une à chacune des filles et porta l’autre vers sa bouche. a cet instant une des filles en demanda plus. elle divisa la troisième datte entre les deux filles. j’ai aimé son geste et je l’ai raconté au messager d'allah (bp sur lui) qui commenta : “allah, lui a donné le paradis pour cela (ou il l’a libérée de l’enfer).” (rapporté par mouslim).

 

d’après abou qatada al-hârith ibn rab`i (a sur lui) : “le messager d'allah (bp sur lui) dit : “l’envie me prend en priant d’allonger ma prière mais j’entends les pleurs d’un enfant et alors je complète la salat (prière) rapidement par pitié pour la mère de l’enfant.” (rapporté par al-boukhari).

 

d’après anas (a sur lui), il a dit qu’il a passé par des enfants et les a salués parce que le prophète (bp sur lui) faisait de même.

 

d’après anas (a sur lui), il dit : “une petite fille dans la rue de médine pouvait prendre la main du messager d'allah (bp sur lui) et le mener où elle voulait.”

 

5- mohammad (bp sur lui) avec les femmes:

 

d’après abou houraïra : “le messager d'allah (bp sur lui) dit : “les croyants à la foi la plus parfaite sont ceux aux meilleures mœurs, et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes.” (hadith authentique rapporté par at-tirmidhî)

 

d’après abou houraïra (a sur lui) : le messager d'allah (bp sur lui) dit : “le croyant n’abhorre pas une croyante, s’il n’aime pas d’elle un trait, il en aime un autre.” (rapporté par mouslim).

 

d’après `abdillâh ibn`amr ibn al`aç (a sur eux) : “le messager d'allah (bp sur lui) dit : “la vie ici-bas est de l’agrément et le meilleur agrément est une femme vertueuse.” (rapporté par mouslim).

 

d’après al-aswad ibn yazîd : “j’ai demandé à â'icha comment le prophète (bp sur lui) se comportait chez lui, elle dit : “il était au service de sa famille jusqu’à ce que l’heure de la prière sonnât, alors il sortait pour la prière.” (rapporté par al-boukhari et ibn madjah).

 

d’après un homme des bani saw’a qui dit : “j’ai demandé à â'icha de me parler des mœurs du messager d'allah (bp sur lui), elle me répondit : “ne lis-tu pas dans le coran : “et tu es certes, d'une moralité éminente." [1] ? le messager d'allah (bp sur lui) était avec ses compagnons, je lui avais préparé de la nourriture et hafça avait fait de même. hafça me devança et j’ai dit à la servante de jeter ce qu’il y avait dans son pot en terre mais elle courut le mettre devant le messager d'allah (bp sur lui). je la devançai et le renversai. le pot se cassa et la nourriture fut projetée partout sur le sol. le messager d'allah (bp sur lui) la ramassa, la mit sur la nappe en cuir et tous mangèrent. ensuite, il envoya mon pot en terre à hafça en disant : “prenez un récipient à la place du vôtre et mangez le contenu.” ceci sans rien faire voir sur son visage. (rapporté par ibn majah).

 

6- mohammad (bp sur lui) avec les parents:

 

d’après anas (a sur lui) : “le messager d'allah (bp sur lui) dit : “celui qui désire être amplement pourvu par allah et vivre longtemps qu’il maintienne ses liens de parenté.” (approuvé à l’unanimité).

 

d’après anas (a sur lui) : “abou talha possédait le plus de palmiers à médine et de tous ses biens, il préférait son terrain du nom de bayrouhâ’ que le messager d'allah (bp sur lui) visitait et buvait de son eau. lorsque ce verset fut révélé : “ vous n'atteindrez la (vraie) piété, que si vous faites largesses de ce que vous chérissez.[2] abou talha s’en alla vers le messager d'allah (bp sur lui) et lui dit : “allah (swt) dit “ vous n'atteindrez la (vraie) piété, que si vous faites largesses de ce que vous chérissez.” et moi, de tous mes biens, je préfère bayrouha’. je la donne en aumône avec le souhait d’en avoir la récompense de la part d’allah. disposes-en, ô messager d'allah (bp sur lui) comme tu voudras.” le messager d'allah (bp sur lui) s’exclama : “oh ! quelle bonne transaction. j’ai entendu ce que tu as dit, je pense que tu devrais la donner à ta parenté.” abou talha répondit : “je le ferai, ô messager d'allah (bp sur lui).” et il le distribua entre ses parents et ses cousins paternels. (approuvé à l’unanimité).

 

7- mohammad (bp sur lui) et les visites :

 

d’après abou houraïra (a sur lui) : “un homme s’en alla visiter un ami dans un village. a son arrivée, allah lui envoya sur la route un ange qui lui demanda : “où vas-tu ?” il répondit : “visiter un ami dans ce village.” l’ange reprit : “veux-tu lui rendre un service quelconque ?” l’homme répondit : “non, je l’aime en allah uniquement.” l’ange dit : “je suis un messager de la part de ton seigneur pour te dire qu’allah t’aime comme tu as aimé en lui.”

 

d’après ibn `abbâs : “le prophète (bp sur lui) dit à gabriel : “qu’est-ce qui t’empêche de nous rendre visite plus que tu le fais ?“ alors, ce verset fut révélé : “ nous ne descendons que sur ordre de ton seigneur. a lui tout ce qui est devant nous, tout ce qui est derrière nous et tout ce qui est entre les deux. "[3] (rapporté par al-boukhari).

 

8- avec les orphelins:

 

d’après sahl ibn sa`d qui dit : “le messager d'allah (bp sur lui) dit : “le gardien de l’orphelin et moi sommes ainsi au paradis.” et il fit signe avec l’index et le majeur unis. (rapporté par al-boukhari).

 

d’après abou houraïra (a sur lui) : “un homme s’est plaint au messager d'allah (bp sur lui) de la dureté de son propre cœur. il lui répondit : “si tu veux attendrir ton cœur, donne à manger au pauvre et caresse la tête de l’orphelin.” (rapporté par ahmad).

 

9- avec le pauvre :

 

le messager d'allah (bp sur lui) dit : “le pire des festins est celui auquel est invité celui qui ne le désire pas, alors que celui qui le recherche ne l’est pas.”

 

d’après abou ad-darda’ `ouwaymir (a sur lui), il dit : “j'ai entendu le messager d'allah (bp sur lui) dire : “amenez-moi vos pauvres, c’est par eux que vous serez pourvus et que vous triompherez.

 

d’après abou houraïra (a sur lui), abou soufiane vint avec quelques personnes vers salmâne, souhayb et bilal (trois pauvres de la souffa) qui lui dirent : “ les épées d’allah n’ont pas pris leur dû de l’ennemi d’allah.” abou bakr dit : “vous dites cela au maître et seigneur de qouraïche ?” ensuite, il raconta l’incident au prophète (bp sur lui) qui arrivait. le prophète (bp sur lui) commenta : “ô abou bakr, tu les as peut-être mécontentés et si tu l’as fait tu as mécontenté ton seigneur.” abou bakr alla vers eux et leur dit : “vous ai-je mécontenté ?” ils répondirent : “non, puisse allah te pardonner, frère.” (rapporté par mouslim).

 

 10- avec les voisins:

 

d’après abou houraïra (a sur lui), le prophète (bp sur lui) dit : “ par allah il n’est pas croyant, par allah il n’est pas croyant, par allah il n’est pas croyant !” on demanda : “qui, ô messager d'allah (bp sur lui) ?” il répondit : “ celui dont le voisin n’est pas en sûreté contre sa malfaisance.”

 

le messager d'allah (bp sur lui) dit : “celui qui croit en allah et en le jour dernier ne doit pas causer du tort à son voisin, celui qui croit en allah et en le jour dernier doit honorer son visiteur, celui qui croit en allah et en le jour dernier doit dire du bien ou se taire.” (approuvé à l’unanimité).

 

d’après abou dharr (a sur lui), le messager d'allah (bp sur lui) dit : “ô abou dharr, si tu cuisines une soupe, augmente-la un peu et donnes-en à tes voisins.” (rapporté par mouslim).

 

d’après `abdillâh ibn `amr (a sur eux), le messager d'allah (bp sur lui) dit : “le meilleur ami pour allah est celui qui traite le mieux son propre ami, et le meilleur voisin pour allah est celui qui traite le mieux son propre voisin.” (rapporté par at-tirmidhî).

 

avec les pères:

 

d’après abou houraïra, un homme vint demander au messager d'allah (bp sur lui) : “ ô messager d’allah, qui mérite le plus mon amitié ?ta mère.” dit-il (bp sur lui)ensuite qui ?” demanda encore l’homme.ta mère.” dit le messager d'allah (bp sur lui). ensuite qui ?” répéta l’homme ?”ta mère.” répéta le messager d'allah (bp sur lui). ensuite qui ?”ensuite ton père.” (rapporté à l’unanimité).

 

d’après asmâ’ bint abou bakr (a sur elle), elle dit : “ma mère encore polythéiste m’avait rendu visite et ce, du temps du messager d'allah (bp sur lui). j’ai pris l’avis du prophète (bp sur lui) en lui disant : “ ma mère est venue me rendre visite avec le désir de renouer les liens brisés, dois-je me plier à son désir et rétablir les relations interrompues ? ” il m’a répliqué : “ oui, renoue les liens familiaux avec ta mère.” (approuvé à l’unanimité).

 

abou khathir raconta : “abou houraïra me dit : “par allah aucune personne ne me voit ni ne m’entend sans m’aimer.” je lui répliquai : “et comment le sais-tu abou houraïra ?” il répondit : “ma mère était encore polythéiste, je l’invitai à l’islam mais elle ne l’acceptait pas. un jour que je lui en parlais, elle me fit entendre au sujet du messager d'allah (bp sur lui) des mots que je n’aimai pas. j’ai été alors le voir en pleurant et lui dit : “ô messager d'allah, j’invite ma mère à l’islam et elle ne l’accepte pas, aujourd’hui alors que je lui en parlais de nouveau, elle me fit entendre des mots que je n’aime pas à ton sujet. invoque allah de guider ma mère.” le messager d'allah (bp sur lui) dit : “ô allah, guide la mère de abou houraïra.” j’ai couru lui annoncer la nouvelle et, à mon arrivée, la porte était entrebâillée et j’ai entendu un bruissement d’eau et le bruit d’un pas. ma mère dit : “attends où tu es.” elle ouvrit la porte portant son gilet sans le voile et dit : “j’atteste qu’il n’y a pas d’autre dieu à part allah et j’atteste que mohammad est le messager d’allah (bp sur lui).” je suis retourné au messager d'allah (bp sur lui) pleurant de bonheur comme j’avais pleuré de tristesse et dis : “ô messager d'allah (bp sur lui), bonne nouvelle, allah a exaucé ton invocation et guidé la mère de abou houraïra. ô messager d'allah, invoque allah de nous faire aimer ma mère et moi des croyants et nous les faire aimer. le messager d'allah (bp sur lui) dit : “ô allah, fais que tes serviteurs aiment celui-là ainsi que sa mère et fais-les aimer les croyants. et il n’y a pas une seule créature qui entend parler de moi qui me voit ou voit ma mère qui ne nous aime pas. (rapporté par ahmad tome ii p.319).

 


 


[1] al-qalam (la plume) : 4.

 

[2] al-`imrân (la famille imrane) : 92.

 

[3] maryam (marie): 64.

 

 




                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا