عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

Sous catégorie Faites partie de ceux qui aiment le Prophète
Date d'ajout 2008-07-27 12:05:52
visité 2378
Envoyer cette page à un ami Imprimer Télécharger sous format word Share Compaign Bookmark and Share

   

 

recevez la bonne nouvelle ![1]

 

 

         après avoir lu les chapitres précédents, la personne éclairée ne peut que se résoudre à aimer ce noble prophète. c’est pour cette raison que nous annonçons l’heureuse nouvelle à ceux qui aiment le prophète r. en effet, le prophète r souhaita vivement rencontrer ceux qui l’aiment. d’après anas ibn mâlik t qui rapporte que le prophète r a dit : « j’aurais aimé rencontrer mes frères. » les compagnons lui dirent : « ne sommes-nous pas tes frères ? » il répondit : « vous, vous êtes mes compagnons. par contre, mes frères sont ceux qui ont cru en moi sans pour autant m’avoir vu. » hadith authentique rapporté par ahmad et authentifié par albâny.

 

         nous vous annonçons une autre bonne nouvelle. d’après anas ibn mâlik t qui raconte : « alors que j’étais en compagnie du prophète, en sortant de la mosquée, nous rencontrâmes un homme à sa porte. soudain, l’homme interrogea le prophète r : « quand l’heure se manifestera-t-elle (le jour dernier) ? le prophète r lui rétorqua : « qu’as-tu préparé pour son arrivée ? » l’homme, comme s’il avait honte, répondit : « je ne lui ai pas préparé d’abondantes prières, ni beaucoup de jeûnes, ni d’importantes aumônes, mais j’aime dieu et son envoyé. » le prophète r lui dit : « tu seras avec ceux que tu as aimés. » anas dit : nous n’avions pas été autant heureux, si ce n’est le jour de notre conversion à l’islam, comme ce jour où le prophète a dit : « tu seras avec ceux que tu as aimés.» moi j’aime dieu, son envoyé, abou bakr et omar ; et j’espère être parmi eux, même si je n’ai pas accompli ce qu’ils ont fait. » rapporté par boukhâry et mouslim. 

 

         d’après aicha (que dieu l’agrée) qui raconte : « un homme vint voir le prophète r et lui dit : « ô messager de dieu ! je t’aime plus que ma propre personne et plus que mon enfant ; lorsque je suis chez moi et je me rappelle de toi, je ne peux résister à l’envie de te voir, et celle-ci s’estompe que lorsque je me présente à toi pour te contempler. néanmoins, lorsque je me représente ma mort et la tienne, je sais pertinemment qu’en rentrant aux paradis, tu seras élevé avec les prophètes, alors que moi, si je rentre au paradis, je crains de ne plus pouvoir te voir. » le prophète r ne lui répondit pas jusqu’à ce que l’ange gabriel descendit avec ce verset « quiconque obéit à dieu et au messager, ceux-là seront avec ceux que dieu a comblés de ses bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux… » rapporté par at-tabarâny et authentifié par albâny dans « fiqh as-sîra ».

 

 

 

 


[1] tiré du livre « kayfa nansourou nabiyana » de abdallah al-houweil.




                      Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا