عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

vii-    les doctrines du christianisme et de l’islam

 

l'islam, religion de l'unicité et des prophètes

     l'analyse impartiale des doctrines chrétiennes mentionnées précédemment ne peut mener qu’à une seule conclusion, à savoir qu’elles sont  irrationnelles et  ne concordent  pas avec les enseignements de jésus. il suffit de savoir que durant les années qui suivirent immédiatement l’ascension de jésus au paradis, aucun de ses adeptes ne le considérait autrement que comme un prophète de dieu. les doctrines susmentionnées ont été conçues plusieurs années plus tard, ce qui est une indication évidente que les fondements du christianisme ont  subi une déviation   sérieuse par rapport au message original de jésus et celui de tous les   autres prophètes venus avant lui. croire en l’unicité d’allah et n’adorer que lui est la règle. le fait d’associer dans l’adoration de dieu, d'autres que  lui, le"chirq", est un élément qui est survenu à une date ultérieure de   l’histoire de l’humanité. nous savons qu'après adam (que la paix soit sur   lui), tout au long de dix  siècles, l’homme adorait uniquement   allah. ce   n’est  seulement   qu’à   l’époque   de   noé   que   le chirq  est   apparu, alors que la révérence des gens pour les vertueux d’entre eux qui étaient   morts, était devenue excessive. avec  le temps, ces vertueux furent élevés au rang de divinités, sous prétexte qu'étant morts, ils devaient intercéder   auprès de dieu, en faveur des vivants. noé fut alors envoyé pour guider à nouveau les gens sur le droit chemin et pour les appeler à adorer dieu,     seul et unique. depuis cette époque, allah n’avait cessé d’envoyer un   prophète à la suite de l’autre, à toutes les nations, pour prêcher juste cela,      c'est-à-dire, qu’il n’y a point  de dieu digne d’adoration autre qu’allah.

     le but principal de tous les prophètes n’était pas de faire connaître   aux gens l’existence de dieu, mais plutôt de leur faire comprendre que   dieu (allah) était le seul digne d’adoration, car il était /est lui seul, le créateur des cieux et de la terre et le contrôleur de l'univers tout entier. même les polythéistes  savaient, ressentaient instinctivement, que dieu   existait  et il ne faisait  aucun doute dans leurs esprits que ceci était vrai18.plusieurs d’entre eux adoraient  dieu comme il se devait; d’autres optaient pour un comportement différent; ils ont crée des intercesseurs et des médiateurs entre eux et dieu. aussi les prophètes ont-ils été envoyés pour rectifier cette pratique. ils commençaient  leurs missions en disant aux gens: «… "o   mon peuple, dit-il, adorez allah. pour vous, pas d'autre divinité que lui…»   (le coran 7: 65) allah déclare aussi dans le coran 16: 36: «nous avons envoyé dans chaque communauté  un  messager, (pour leur dire): "adorez allah et écartez-vous du tâghoût".»; et dans le coran 21: 25, on lit: «et nous n'avons envoyé avant toi aucun messager  à qui nous n'ayons révélé: "point de divinité en dehors de moi. adorez- moi donc".»

     il est donc évident que l’islam (la soumission totale à allah) n'est autre que la religion de tous les prophètes et de tous  les messagers de dieu,    depuis adam jusqu’à mohamed (que la bénédiction et le salut de dieu soient sur eux). l’islam est en effet, la religion de noé, d’abraham, de moïse et de jésus.

     selon l’islam, ces prophètes sont tous frères et aucune distinction     n'est à faire entre eux. tous leurs adeptes respectifs, puisque chacun d'eux a été envoyé à une époque particulière, ont adoré allah comme il doit l’être et se sont  conformés  aux  instructions  qu'il  leur a  envoyées; ceux-ci sont     à  considérer  musulmans et  le paradis sera leur demeure. comme le prophète mohamed était le dernier de tous les prophètes et messagers d'allah, son message est  définitif et s’adresse à toute l’humanité; de ce   fait, nulle autre religion n’est acceptée après l’islam. l’islam nous apprend   aussi que nul n’est musulman s'il  ne croit  pas à tous les prophètes et messagers qui ont précédé mohamed l’islam   restaure   et   perpétue   donc   le message éternel qu’allah a révélé à tous ses prophètes. c’était le mêmemessage, bien qu’allah, à l’origine, l’ait adressé à la tribu, au peuple ou à  la nation de chaque prophète. avec le temps, ce message a été mal interprété et par la suite, s’y sont encore mêlés des superstitions, des fausses croyances, des  rituels qu’allah n’avait  jamais  révélés mais qui   ont dégénéré en pratiques de sorcellerie et gestes dénués de sens.

     l’islam, comme il a été révélé au prophète mohamed, est un retour à la religion enseignée par jésus et tous les autres prophètes   précédents.   allah a voulu qu'il soit  un message à  l’humanité entière jusqu’à la fin des   temps (plutôt qu’à un groupe particulier, comme cela était le cas avec les prophètes précédents).

     l’islam condamne toutes les croyances théologiques blasphématoires et rétablit le concept original qu’allah est le créateur, le contrôleur de   l’univers et le plus parfait, qui n’a point d’imperfections. cela implique que lui seul doit  être adoré et nul autre. il est l'unique auquel les prières doivent être adressées. autrement, on commettrait  un acte de chirq     (associer des partenaires à  dieu) qui constitue   le   plus   grave   des   péchés. chirq est en effet le seul péché que dieu ne pardonne pas, à moins   que son auteur ne s’en repente avant sa mort. dieu dit dans le saint coran:   «certes allah ne pardonne pas qu'on lui donne quelque associé. a part cela, il pardonne à qui il veut.» (le coran 4: 48)

     le péché de chirq (association) est celui qui nous prive d’entrer au   paradis et qui a pour résultat de nous faire passer l’éternité en enfer. ceci   est  déclaré par jésus lui- même dans le saint coran. dans le coran 5: 72, on peut lire jésus entrain de dire: «…quiconque associe à allah (d'autres       divinités), allah lui interdit le paradis; et son refuge sera le feu. et pour   les injustes, pas de secoureurs!»  chirq, est  encore leseul péché qui annule toutes les bonnes actions. allah dit: «… mais s'ils avaient donné à allah des associés, alors, tout ce qu'ils auraient fait eût certainement été vain.» (le coran 6: 88) dieu est celui à qui toutes les demandes et prières sont  adressées, celui dont toutes les créatures dépendent; il est le créateur et le nourricier de tous les mondes (rabbiel-alamine), le rabb des mondes, le tout clément, le miséricordieux,le tout puissant, et celui qui sait tout.

      l’orientaliste italienne dr laura veccia vaglieri, écrit dans son livre  "apologia dell'islamismo",(pp.33-34): «grâce à l’islam, le paganisme sous ses formes variées fut mis en échec. les conceptions  de l’univers, les pratiques religieuses et les coutumes de la vie sociale furent chacune d’entre elles   débarrassées de toutes les monstruosités qui les dégradaient, et les esprits   humains furent  libérés des préjugés. l’homme finit par obtenir sa dignité.   il devint humble devant le créateur, le maître de toute l’humanité.»

     l’auteur poursuit, «l’esprit fut libéré des préjugés, la volonté de   l’homme échappa  des lieux qui la gardaient attachée aux autres ou à  d’autres  soi-disant  puissances cachées. les prêtres, les faux gardiens des   mystères, les courtiers du salut et tous ceux qui se faisaient passer pour des médiateurs  entre dieu et l’homme  et qui, en conséquence, croyaient      qu’ils pouvaient  contrôler  la volonté des autres, tous ceux-là tombèrent       de leur piédestal. l’homme devint seulement l’esclave d’allah, et envers les autres il n’avait que les obligations d’un homme libre envers un autre   homme libre. alors qu’auparavant, les hommes avaient souffert de l’injustice des différences sociales, l’islam proclama l’égalité entre les êtres humains. chaque musulman se distingue des autres musulmans, non par sa   naissance  ou n’importe quel autre facteur indépendant de sa personnalité,  mais par sa plus grandepeur de dieu, par ses bonnes actions et par ses facultés intellectuelles.»

     elle écrit dans un autre endroit de son livre: "la diffusion de l'islam ne s'est pas réalisée par la force ni par les efforts continus des prédicateurs. ce qui a donné lieu à cette diffusion est le fait que le livre que les musulmans ont présenté aux peuples qu'ils ont vaincus en leur laissant le choix de l'accepter et de le refuser, est le livre d'allah, la parole de vérité, le plus grand miracle que muhammad ait pu présenter aux hésitants de ce monde. tandis que toutes les autres religions accablent  leurs adeptes d'un pesant fardeau de croyances  qu'ils  ne peuvent  supporter et comprendre, l'islam est d'une merveilleuse facilité et d'une simplicité pure et transparente comme le cristal…"

     quant au célèbre historien arnold tonybee, il écrit dans son   livre:"jugement de la civilisation"; new york; université d'oxford, 1948: "j'appelle l'humanité à adopter le principe islamique de la fraternité et de la justice; la foi monothéiste que l'islam véhicule est l'exemple parfait   de l'idée de l'unification du monde. la persistance de l'islam équivaut à la persistance de l'espoir que l'humanité entière nourrit."

 

18 l’athéisme ne commença à se répandre qu'au dix-huitième et au dix- neuvième siècle. parmi les causes de l’athéisme, il y avait tout simplement      les  nombreuses injustices commises par  l’eglise qui  ne cessait d'asservir les gens, les humilier et les maltraiter au nom de dieu. ainsi le christianisme était-il entré en conflit  avec la raison et les besoins des   gens. en outre, l’eglise faisait la guerre à la science et s'opposait aux savants. ceci a conduit à une dichotomie entre l’homme et la foi. au lieu de jouer le rôle de modèle, d'exemple à suivre pour les gens, l'eglise et ses hommes ont fait perdre tout poids à la religion, la foi   s'est  désintégrée    et son rôle dans la vie pratique est devenu inexistant

 

,



                      Previous article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا