عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

Sous catégorie Nos moralités à la lumière de la méthode prophétique
Date d'ajout 2009-09-16 03:14:39
Traduit en
العربية    English    Español   
visité 4012
Envoyer cette page à un ami
العربية    English    Español   
Envoyer cette page à un ami Imprimer Télécharger sous format word Share Compaign Bookmark and Share

   

 

la consultation

jadis, on disait : « ne sera pas rejeté celui qui fait une prière de consultation et ne regrette rien celui qui consulte. » et on dit également, « celui qui admire ses avis s’égare. » et « celui qui insiste sur son opinion, est loin de la vérité. »

la consultation est l’une des moralités à laquelle l’islam nous incite.

sa signification :

il s’agit de prendre l’avis des personnes douées d’intelligence et d’avis justes. on leur demande leurs avis pour connaitre ce qui est juste et le faire, et voir ce qui est faux et l’éviter.

la consultation en islam se fait sur tous les sujets où il n’y a pas eu un jugement divin ou un avis prophétique. en effet, nulle consultation avec un avis juridique existant.

 

 

le rang de la consultation :

· dieu, tout puissant, a fait de la consultation une des qualités des musulmans, il lui a octroyée le même rang que la prière et la dépense : « qui répondent à l’appel de leur seigneur, accomplissent la Ṣalāt, se consultent entre eux à propos de leurs affaires, dépensent de ce que nous leur attribuons” (ach-chourâ, la consultation : 38)

· la consultation fait partie des moralités du prophète (bpsl), et ce malgré le fait qu’il était doté de la révélation divine et qu’il était le meilleur à donner un avis, il demandait souvent l’avis de ses compagnons. abi horayra (asl) a dit : « je n’ai jamais vu quelqu’un qui consulte ses compagnons plus que le prophète (bpsl). »

· la gouvernance en islam repose sur trois piliers essentiels : la justice, l’égalité et la consultation. ce qui démontre la place importante qu’occupe  la consultation dans notre noble religion.

 

 

les qualités du conseiller :

on devrait demander  l’avis de personnes raisonnable, à l’avis juste, et ce conseiller doit réunir certaines conditions, au nombre de cinq :

1.une raison parfaite, avec de l’expérience : d’aucuns ont dit : consultez celui qui a déjà essayé, il vous donne son avis qu’il a appris en payant le prix, alors que vous l’obtenez gratuitement. 

2.il doit être religieux et pieux. dans les récits ; ibn abbâss (a sur eux) a dit : « celui qui veut réaliser une action et demande l’avis d’un musulman, dieu le guidera vers le bien. »

3.il doit être un conseiller aimable ; l’amabilité et le conseil renforce l’idée et rende l’avis juste. al-qortoby a dit : « le conseiller dans les affaires de la vie d’ici bas doit être raisonnable, expérimenté et aimable envers celui qu’il conseille. »

4.il doit avoir l’esprit clair et vide de toute distraction ou souci, pour que son avis ne soit pas biaisé par les soucis et pour qu’il soit valide.

5.qu’il n’ait pas un intérêt ou désir quelconque dans l’affaire dans laquelle il donne son avis, car si l’avis est confronté à des intérêts personnels, il n’est pas valide.

 

 

les fruits de la consultation :

1.celui qui consulte ne regrette jamais rien. dieu, l’exalté, le guide vers le bien, et le droit chemin.

2.il bénéficie des expériences des autres, partagent leurs idées, et évite l’erreur et le préjudice et aura toujours raison.

3.la consultation unit les cœurs.

4. la consultation unit les efforts, profite et économise les efforts et énergies.

5.de ses fruits, empêcher l’injustice et l’individualisme.

6.elle aide à diffuser la liberté d’opinion.

la prière de consultation :

si le musulman demandait les avis des gens raisonnables et écoute leurs conseils, dieu, l’exalté, est le plus proche et on devrait le consulter quand on baigne dans la confusion. on lui demande alors la guidance et la sagesse. le prophète (bpsl) nous a appris à faire la prière de la consultation de la manière suivante :

« quand l’un de vous projette une affaire, qu’il accomplisse deux rak’a surérogatoires puis qu’il dise : seigneur allah, je viens prendre conseil auprès de ta science et prendre force dans ta force. je viens te demander de ta générosité infinie. car tu es capable et je suis incapable, tu sais et je ne sais pas et c’est toi le grand connaisseur des mondes inconnus. seigneur allah, si tu sais que cette affaire (il cite son affaire) est pour moi une source de bien pour ma religion, pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit : pour mon présent et pour mon futur), destine-la moi, facilite-moi sa réalisation et bénis-la moi. et si tu sais que cette affaire (il cite l’affaire) est pour moi une source de mal pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit : pour mon présent et pour mon futur) détourne-la de moi et détourne-moi d’elle. prédestine-moi le bien où il se trouve et inspire m’en la satisfaction. »(al-bokhâri)

le musulman se doit donc d’accomplir la prière de la consultation et consulter son seigneur dans toutes ses affaires.





                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا