Les dépenses sur le sentier d’Allah

Traduit en : English Deutsch

19. les dépenses sur le sentier d’allah i

anas ibn malik t rapporte: «on n’a jamais demandé quelque chose au nom de l'islam au messager d’allah r sans qu’il ne l'accorde. un homme vint trouver le prophète r et il lui offrit un troupeau de moutons qui pouvait occuper l’espace entre deux montagnes. l'homme revint vers son peuple et lui dit: ô mon peuple, embrassez l'islam, car muhammad r dépense généreusement, sans craindre la pauvreté»[1].

ibn abbas t rapporte: «le prophète r était l'homme le plus généreux. il était encore plus généreux au mois de ramadan à la suite de ses entrevues avec gabriel u qui venait toutes les nuits et lui réciter le qur'an. a ce moment, il se faisait encore plus généreux que le vent [porteur de pluie] envoyé par allah»[2]

abû dzar t dit: «le prophète r et moi nous promenions dans la région de har'rah (région volcanique) à médine. lorsque nous aperçûmes le mont uhud, le prophète r me dit: –ô abû dzar! je répondis: –je t'écoute, ô messager d'allah. il poursuivis: –je ne saurais être tranquille avec une quantité d'or aussi volumineuse que cette montagne si je ne puis la dépenser (sur le sentier d'allah) en trois nuits, voire en une nuit seulement. je n'en garderais qu'un peu d'argent pour pouvoir aider les endettés»[3]

jabir ibn abdullah t rapporte: «le prophète r ne refusait jamais d'offrir, s'il avait effectivement, tout ce qu'on lui demandait.»[4]



[1] mouslim, 2312

[2] al-boukhari, 6

[3] al-boukhari, 2312

[4] al-boukhari, 5687

Previous article Next article