عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

 

moïse annonce la bénédiction promise aux habitants de la terre de pharâne
 
 
 
           
avant son décès, moïse relata aux enfants d’israël, une nouvelle bénite, consignée dans le deutéronome. {voici la bénédiction que moïse, l'homme de dieu, prononça sur les fils d'israël, avant de mourir. il dit : « le seigneur vient du sinaï, pour eux il s'est levé à l'horizon, du côté de séïr, il a resplendi depuis le mont de pharâne……oui toi qui aimes les peuples, tous les saints sont dans ta main. eux, ils étaient prostrés à tes pieds.»} (le deutéronome 33/1-3).
 
le prophète habaquq confirma cette nouvelle qui le consterna car il s’agissait du transfert de la sélection des messagers divins hors de son peuple, les enfants d’israël. il a dit : « seigneur, j'ai entendu ce que tu as annoncé, je suis saisi de crainte. seigneur, vivent tes actes au cours des années! au cours des années, fais-les reconnaître, mais dans le bouleversement, rappelle-toi d'être miséricordieux! dieu vient de témân, le saint du mont pharâne. sa majesté comble le ciel, sa louange emplit la terre. la lumière devient éclatante. deux rayons sortent de sa propre main : c'est là le secret de sa force. devant lui marche la peste, et la fièvre met ses pas dans les siens. il s'est arrêté, il a pris la mesure de la terre. il a regardé et fait sursauter les nations.»} (habaquq 3/2-6).
 
           
 
avant d’entamer l’analyse de ce texte, arrêtons-nous d’abord devant la grande différence remarquée dans les diverses traductions.
 
il est enregistré dans la traduction des années soixante dix : « il est apparu sur la montagne de pharâne, accompagné par des milliers d’anges purs à sa droite. il leur a donné la foi et les a aimés. il a accordé la miséricorde à leur peuple et il les a bénis, comme il a béni leurs dos. ils ont aperçu les traces de tes deux pieds et attendent tes paroles. moïse, comme lui, s’est soumis à nous et il donna un héritage aux descendants de jacob.»
 
           
 
dans la traduction des pères jésuites, il a été mentionné : « il a brillé à partir de la montagne et est parvenu des collines d’el-qods et à sa droite un reflet de la loi pour eux »
 
dans la traduction en langue arabe de 1622, il est écrit : « il domina de la montagne de pharâne, accompagné par des milliers de saints chastes, avec à sa droite la loi.»
 
           
 
dans celle de 1841, il a été consigné : « il apparut sur la montagne de pharâne, accompagné par des milliers de personnes exemptes de tout défaut, avec à sa droite, une langue de feu »
 
                     
 
  les milliers de personnes qui arrivent de pharâne sont les grandes foules de saints, avec à leurs têtes, leur maître sacré qui scintille dans pharâne.
 
           
 
d’autre part, le texte biblique parle de trois noms de lieu d’où émane la bénédiction : la montagne du sinaï où dieu adressa sa parole à moïse, séïr qui est une montagne située dans le pays de yahoûda et enfin la montagne de pharâne. il ressort de tous les passages de la bible où il est question de pharâne que l’endroit qui porte ce nom se situe au sud du désert de la palestine. l’ancien testament, de son côté, affirme qu’ismâ‘îl a grandi dans ce lieu appelé pharâne, or l’histoire nous apprend que le premier-né d’abraham a vécu dans la mecque l’honorée.
 
         
 
  les musulmans voient dans ce texte l’annonce de la venue de jésus, d’abord, dans séïr, en palestine ensuite celle de mohammed dans la montagne de pharâne, escorté par des milliers de compagnons soutenus et réconfortés par la loi de dieu exalté et glorifié soit-il.
 
tout cela s’est réalisé dans notre prophète pour les raisons suivantes :
 
1°) la montagne de pharâne est précisément celle de la mecque l’honorée où habita ismâ‘îl à propos de qui l’ancien testament dit : {dieu fut avec le garçon qui grandit et habita au désert. c'était un tireur d'arc; il habita dans le désert de pharâne et sa mère lui fit épouser une femme du pays d'egypte.} (la genèse 21/20-21). ses fils se sont éparpillés dans la région, le livre sacré des hébreux dit : « voici les fils d'ismaël…..ils demeurèrent de hawila à shour.»} (la genèse 25/16-18) la région de hawila, comme le précise le dictionnaire de la bible, se trouve au nord du yémen alors que shour est située au sud de la palestine. ismâ‘îl et sa progéniture habitaient dans la contrée qui s’étend du sud au nord du hidjâz. la montagne de pharâne où vivait ismâ‘îl y est localisée.
 
           
 
les preuves historiques ont démontré que le territoire de pharâne est l’actuel hidjâz où la source de zemzem a jailli sous les pieds d’ismâ‘îl et où avec son père, ils ont édifié la ka‘bah. une grande majorité d’historiens reconnaissent l’authenticité de ces faits. c’est dans les oeuvres de ces derniers qu’a puisé l’historien indien moulâna abdelhaq fideryâtî pour écrire son livre « mohammed dans les livres religieux internationaux.» l’historien jérôme et le théologien yousibyousse figurent parmi les savants qui ont rédigé des œuvres d’histoire. ils ont certifié que pharâne est la mecque l’honorée comme il est écrit dans strong’s hebrew bible dictionary que pharâne se trouve dans le désert de l’arabie en employant l’expression : « paran, a desert of arabia »
 
 
 
2°) l’existence d’une grande portion de terre nommée pharâne au sud du sinaï n’exclut pas l’existence de la région où a vécu ismâ‘îl et qui porte le même nom. a présent, posons cette question aux gens qui persistent à dire que la seule région de pharâne est celle du mont sinaï : « quel est le saint qui a brillé à partir de cette montagne qui n’a le moindre rapport avec les évènements humains importants?»
 
 
 
3°) certaines personnes prétendent que le texte retrace un fait passé. on ne peut tenir compte de leur opinion car l’emploi du passé pour exprimer un fait futur est assez courant dans la bible. spinoza l’a remarqué et a noté : « les anciennes personnes qui ont écrit la bible ont utilisé le futur pour exprimer le présent et le passé sans aucune précision comme ils ont employé le passé pour désigner le futur. il résulta de cette réalité de très grandes confusions.»
 
 
 
4°) demandons encore : « pour quelles raisons, entre toutes les montagnes, seule celle de pharâne est citée?» si cette contestation est une simple allusion à la propagation de la gloire de dieu, comme le croient certains auteurs juifs, nous rappellerons que la divulgation de cette gloire ne saurait être limitée à la montagne de pharâne ou celle de séïr.
 
 
 
5°) ce qui prouve qu’il s’agit bien d’une annonce est le fait de parler de milliers de saints décrits dans certaines traductions par l’expression « les anges chastes », expression qui désigne les compagnons pieux. le mot ange est utilisé à la place de compagnon ou de partisan, comme le précise la révélation accordée à jean « michel =(mikhâël) et ses anges combattirent le dragon et celui-ci se battit contre eux avec ses anges » (apocalypse ou la révélation accordée à jean 12/7). quand donc, la montagne de pharâne a vu des milliers de personnes chastes si ce n’est au temps de l’avènement de mohammed et de ses compagnons.
 
 
 
6°) les paroles du prophète habaquq confirment l’attitude des musulmans. il a dit : {dieu vient de témân, le saint du mont pharâne. sa majesté comble le ciel, sa louange emplit la terre. la lumière devient éclatante. deux rayons sortent de sa propre main : c'est là le secret de sa force. devant lui marche la peste, et la fièvre met ses pas dans les siens. il s'est arrêté, il a pris la mesure de la terre. il a regardé et fait sursauter les nations.} (habaquq 3/3-6).
 
ce passage atteste, d’une façon incontestable, qu’une très importante mission céleste scintille d’un vif éclat et que, dans l’horizon, retentit l’écho de la voix de ce prophète louant la gloire de dieu.
 
 
 
 
dans le même passage, le nom propre témân, selon l’avis des écrivains de la bible, est hébraïque. il désigne le sud. ledit passage dans la version catholique est libellé comme suit : « dieu vient du sud et les saints de la montagne de pharâne.»} et, puisque les interlocuteurs habitent la palestine, il est normal de les informer que la révélation annoncée viendra du sud, c’est-à-dire de la péninsule arabe et que le saint apparaîtra dans la montagne de pharâne.
 
           
 
en conclusion, le saint qui a rayonné dans la montagne de pharâne est bel et bien le prophète de l’islam. il a realize tous les attributes du prophète de pharâne; nul parmi les saints messagers n’a regroupé en lui tous ces signes.



                      Previous article                       Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا