عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

 

quelques éclaircissements au sujet des versets coraniques précités[1] :

 

192— « ô notre créateur, toi qui détiens notre destin et qui nous protèges, celui que tu introduis dans le feu parce qu'il l'a mérité, car il n’a pas cru en toi seul et en ton prophète et a dénigré ta religion, certes celui-là, tu l'as couvert d'opprobre, car dieu le prendra en aversion, mais également ses anges et ses alliés. or, les injustes qui méritent le feu ne trouveront personne pour les en protéger des affres de l’enfer, ni pères, ni mères, ni familles, ni amis, ni biens, ni argent... toutes les issues seront obstruées.


193— « ô notre créateur, toi qui détiens notre destin et qui nous protèges, nous avons entendu ton messager muhammad
r nous appeler et nous à inciter à croire en toi ; croire en ta seigneurie, en ta divinité et en tes noms et tes attributs, mais aussi aux piliers de la religion et ses branches multiples ; nous lui avons obéi aussitôt et nous avons cru en lui, en confirmant ce qu’il dit, en l’honorant, en mettant en pratique ses enseignements et croyant fermement qu’aucune personne ne mérite d’être suivie si ce n’est lui r. c’est une grande faveur de la part de dieu d’avoir envoyé son messager à toute l’humanité. ô notre seigneur, nous te remercions alors pardonne-nous nos grands péchés et efface nos moindres fautes, car les bonnes actions effacent les mauvaises. ô notre seigneur ! place-nous après notre mort auprès de tes serviteurs élus, ceux que tu as comblés de tes bienfaits et ceux que tu as agréés.


194— « ô notre créateur, toi qui détiens notre destin et qui nous protèges, accorde-nous la victoire et l'appui que tu nous as promis par la bouche de tes messagers en ce monde ; ne nous introduis pas en enfer en nous couvrant d'humiliation, le jour du jugement dernier, en divulguant nos péchés. certes, tu ne manques jamais à tes promesses, car tu es le juste et tu aimes ceux qui le sont. »

 

195— dieu exauça leur invocation, en leur expliquant que la rétribution de toute bonne action accomplie par un homme ou une femme n'est jamais perdue ; car la femme est dérivée de l'homme et l'homme est dérivé de la femme. ils sont égaux devant dieu au sujet de la récompense, chacun devra rendre des comptes et récoltera ce qu’il mérite. ceux qui ont émigré avec le prophète pour l'amour de dieu, qui ont été chassés de leurs demeures par ceux qui portent de l’aversion pour l’islam, qui ont subi un mal pour la cause de dieu par les persécutions et les oppressions des opposants, qui ont combattu et se sont exposés à la mort et certains ont été tués, dieu  s'est engagé à effacer leurs péchés et à les introduire dans des paradis sous lesquels coulent les rivières. des rivières d’eau pure et limpide, de lait au goût inaltérable, de vin délicieux au nectar cacheté et de miel purifié. c'est là, une noble récompense de la part de dieu, un paradis où se trouve ce que nulle personne n’a vu, entendu ou pu imaginer. seul dieu détient cette belle récompense, son paradis qu’il est impossible de concevoir tant il est parfait. applique donc sa religion et invoque-le seul.


196— ô prophète, ne sois point peiné de voir les incroyants jouir des biens de ce bas monde, des plaisirs en tout genre, des gains du commerce des bénéfices, ainsi que de moments de suprématie et de puissance. ces biens ne sont qu’illusions, car ils ne te seront d’aucun secours après ta mort et sont une distraction futile et momentanée durant ta vie et un grave châtiment continuel dans l’au-delà. adore donc ton seigneur c’est là que se trouve le vrai sens de la vie, et par elle tu gagneras la vie éternelle.


197— car tout cela est une jouissance éphémère, et toute chose éphémère est minime. leur refuge sera la géhenne et quelle mauvaise demeure !

  

 

***

 

la croyance en dieu u et son prophète r prodigue la quiétude et le repos dans cette vie et dans l’au-delà. par ailleurs, s’il advenait que la personne croyante, dans sa vie terrestre, subisse les plus graves épreuves, les malheurs, les défaites, les persécutions, les insultes, les moqueries, etc. ceci n’aurait rien de comparable lorsqu’il savourera les délices éternels du paradis, la resplendissante vie, la joie absolue, la pleine satisfaction, le soulagement et la plénitude. ces difficultés en apparence ne sont en fait que l’ouverture des portes du bonheur complet.

 

c’est pour cela que dieu u dit :

 

« et c’est auprès de dieu qu’est la plus belle récompense. »



[1] éclaircissements tirés en grande partie de l’exégèse d’as-saadi (que dieu lui fasse miséricorde).

 




                      Previous article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا