1. Articles
  2. Le vingt-troisième appel : la nécessité de faire preuve de prudence face aux ennemis

Le vingt-troisième appel : la nécessité de faire preuve de prudence face aux ennemis

Sous catégorie :
294 2023/09/05 2023/09/05
Traduit en : العربية English

Le Tout-Puissant a dit :

{O vous qui avez cru, prenez des précautions et marchez avec constance, ou marchez tous ensemble (71) et il y en a parmi vous qui ralentiront, s'ils sont blessés, quelle calamité, Il dit : « Allah m'a accordé des faveurs, car je n'étais pas témoin avec eux." (72) Il n'y avait aucune affection entre vous et lui, j'aimerais être avec eux, afin de remporter une grande victoire (73)}

Sourate Al-Nisa.

Allah Tout-Puissant a ordonné aux croyants de se méfier des ennemis, et cela nécessite de connaître les conditions de ces ennemis et de connaître leurs adversaires, leur nombre, leurs armes, leurs alliances et leurs richesses, ainsi que d'être préparés pour eux, et préparant les hommes pour la guerre, les entraînant et les armant, rassemblant des armes, des fournitures, des moyens de transport et d'équitation, et se préparant à l'attaque, lorsque l'appelant appelle au jihad, la révolte en groupes successifs (constance), ou la révolte de tous les croyants ensemble, selon la situation de l'ennemi, etc, sa puissance et sa force, et le danger qui menace la nation.

Et parmi les gens (parmi eux il y a les hypocrites, les lâches et ceux qui ont une foi faible) il y a ceux qui tardent à se lancer dans le jihad et qui ralentissent, et parmi eux il y a ceux qui tombent, abandonnez le jihad et découragez les gens de la rébellion, si les croyants subissent une calamité telle que le meurtre et le martyre, ou bien un ennemi qui a vaincu les croyants, il s'est réjoui et a considéré son échec dans le jihad comme une bénédiction, car son échec l'a sauvé de l'affliction qui a frappé le musulman, et il ne savait pas ce qu'il avait manqué en termes de récompense pour sa patience en face, de l'adversité et du martyre s'il était tué.

Et lorsque les musulmans furent affligés de la victoire, obtinrent une victoire et gagnèrent un butin (une grâce de Allah), il s'affligea de ne pas être avec les croyants, et le butin est sa plus grande préoccupation, pour pouvoir gagner comme ils ont gagné, car il a oublié ce qu'il est obligé de faire, en tendant la main à ses frères croyants, et en donnant, il a donné tout ce qu'il pouvait, de vie et d'argent, pour compléter leur victoire.

 C’est le commandement pour ceux qui croient : le commandement de la direction suprême, qui leur trace la méthode et leur montre le chemin, et une personne se demande quand elle révise le Saint Coran ; il constate que ce livre expose aux musulmans - en général, bien sûr - le plan général de la bataille, ce qu'on appelle la « stratégie de bataille », dans l'autre verset, Il dit à ceux qui ont cru :

{Ô vous qui avez cru, combattez ceux des incroyants qui sont près de vous et qu'ils trouvent en vous de la dureté}

ainsi il dessine le plan général du mouvement islamique, dans ce verset, il dit à ceux qui croient :

{Faites attention et marchez fermement, ou marchez ensemble}

et cela montre un aspect du plan exécutif ou ce qu'on appelle « tactique », il y a aussi des aspects dans la sourate Al-Anfal dans les versets.

Ainsi, nous constatons que ce livre n’enseigne pas seulement aux musulmans les actes de culte et les rituels ; et cela ne leur enseigne pas seulement la morale et les bonnes manières – car les gens imaginent la religion avec une mauvaise perception, mais il leur prend toute la vie, il présente toutes les circonstances réalistes auxquelles la vie des gens est exposée, et puis il exige – à juste titre – la pleine tutelle de la vie humaine ; il n'est pas accepté de l'individu musulman ou de la société musulmane, moins que sa vie dans son ensemble soit faite par cette approche, et sous sa disposition et sa direction, plus précisément, il n'est pas accepté de la part d'un musulman individuel, la communauté musulmane n’établit pas non plus pour sa vie un programme d’études à sources multiples : un programme de vie personnelle, de rituels et de culte, de morale et d’étiquettes, dérivées du Livre de Allah et une méthodologie pour les transactions économiques, sociales, politiques et internationales, dérivée du livre de One Another ; ou de la pensée humaine, la tâche de la pensée humaine est de suivre le Livre de Allah et de sa méthode des dispositions détaillées et appliquées pour les événements renouvelables de la vie, et ses décrets évolutifs - de la manière que Allah a dessinée dans la leçon précédente de cette sourate - et il y a rien au-delà, sinon, il n’y a ni foi ni islam, il n’y a pas de foi au commencement et il n’y a pas d’Islam, parce que ceux qui font cela ne sont pas encore entrés dans la foi et n’ont pas encore reconnu les piliers de l’Islam, et dans le premier d’entre eux : le témoignage qu’il n’y a de Allah que Allah, d’où il ressort qu’il n’y a de dirigeant que Allah, et qu’il n’y a de législateur que Allah.

Et voilà, le livre d’Allah dessine pour les musulmans un aspect du plan opérationnel de la bataille ; correspondant à leur position du moment. Et pour leur présence parmi les nombreuses inimitiés à l’étranger, et les hypocrites et leurs alliés juifs à l’intérieur, et il les avertit dès le début :

{Ô vous qui avez cru, prenez garde}. .

Prenez soin de votre ennemi, surtout ceux qui se sont glissés dans les rangs de ceux qui ont ralenti, qui seront mentionnés dans le verset :

{Puis ils sortirent avec fermeté, ou ils sortirent tous ensemble}.

 Il ne s’agit pas de faire le djihad individuellement, mais faites venir de petits groupes, ou toute l’armée, selon la nature de la bataille, en effet, le peuple peut être pourchassé par des ennemis dispersés partout, surtout si ces ennemis sont enracinés au cœur du camp islamique, et ils l’étaient, représentants parmi les hypocrites les Juifs, au cœur de la ville.

{Et il y en a parmi vous qui ralentissent, si une calamité vous arrive, il dit : Allah m'a béni parce que je n'ai pas été martyr avec eux, et si une grâce de Allah vous arrive, ils diront - comme s'il n'y avait aucune affection entre vous et lui - Oh, j'aurais aimé être avec eux, alors j'aurais remporté une grande victoire.

Dispersez des groupes réguliers, ou ils ont tous fui ne vous aliénez pas certains d’entre vous et n’imposez pas de fardeau aux autres – comme c’est le cas – et faites attention, pas seulement de l’ennemi extérieur, mais aussi de la part des handicapés ralentis; s'ils se ralentissent - c'est-à-dire qu'ils s'assoient péniblement - ou qu'ils ralentissent les autres avec eux ; et c'est lui qui tombe généralement des perdants découragés.

Le mot « ralentir » est ici choisi avec tout son poids et ses hésitations, et la langue trébuche sur ses lettres et ses timbres, jusqu'à ce qu'elle arrive au dernier d'entre eux, et elle se resserre avec force et force, et il rend pleinement compte du mouvement psychologique qui l'accompagne avec ce trébuchement et cette lourdeur de son timbre.

C'est l'un des chefs-d'œuvre de la représentation artistique dans le Coran, qui décrit une situation complète en un mot.

De même, la structure de toute la phrase :

{et il y en a parmi vous ceux qui ralentissent},

- et ils sont comptés parmi les musulmans - {parmi vous} pratiquent le processus de ralentissement complet, en insistant sur avec persévérance et en s'y efforçant avec diligence, et à la manière d'affirmation dans diverses affirmations dans la phrase ce qui suggère la forte insistance de ce groupe à ralentir, et la gravité de son impact sur la classe musulmane, et l'intensité de ce qu'il reçoit d'elle.

Ensuite, le contexte jette des lumières révélatrices sur eux et sur le caractère intrusif de leur âme ; Et il peint leur réalité repoussante, à la manière étrangement picturale du Coran : les voici, avec tous leurs motifs, avec toute leur nature, et avec tous leurs actes et leurs paroles, ici, ils sont ouverts aux yeux, comme s'ils étaient placés sous un microscope, qui révèle les intentions et les secrets ; il révèle des motivations.

 Les voici - tels qu'ils étaient au temps du Messager - qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix - et tels qu'ils sont en tout temps et en tout lieu, les voici, faible, hypocrite, tordu ; Les petits intérêts aussi : ils ne connaissent pas d'objectif supérieur à leur intérêt personnel immédiat, ni d'horizon supérieur, ils gèrent le monde entier sur un seul axe, qu'ils n'oublient pas un instant.

Ils ralentissent et tardent, et ne sont pas francs, pour tenir le bâton par le milieu, comme on dit leur perception du profit et de la perte est celle qui convient aux hypocrites faibles et mesquins :

Ils prennent du retard dans le combat, si une épreuve arrive aux moudjahidines, et qu'ils sont affligés de l'affliction qui afflige les moudjahidines - dans certains cas - ceux qui restent se réjouissent. Ils pensaient que fuir le jihad et être sauvé des épreuves serait une bénédiction :

{Si une calamité t'atteint, dit-il : Allah m'a béni parce que je n'ai pas été martyr avec eux}.

Ils n’ont pas honte – et ils considèrent ce salut avec retard comme une bénédiction – de l’attribuer à Allah, la grâce de Allah ne s'obtient pas par la violation, même s'il semblait survivre.

C'est une bénédiction, mais quand ceux qui ne traitent pas avec Allah pour ceux qui ne réalisent pas pourquoi Allah les a créés, ils n’adorent pas Allah en obéissant et en s’efforçant d’atteindre Son chemin dans la vie, une bénédiction pour ceux qui n’aspirent pas à des horizons plus élevés que les repose-pieds de cette terre, comme des fourmis, une bénédiction pour ceux qui ne ressentent pas cette affliction - dans la voie de Allah et dans le djihad pour accomplir la méthodologie de Allah et rendre la parole de Allah suprême - est une générosité et un choix de Allah, qui est spécifique à qui Il veut parmi Ses serviteurs, pour les élever dans la vie de ce monde au-dessus de leur faiblesse humaine et les libérer de la captivité de la terre, afin qu'ils puissent anticiper une vie élevée, qu'ils possèdent et qu'elle ne possède pas.

Et de les qualifier avec ce lancement et cette hauteur pour être proche de lui dans l'au-delà dans les maisons des martyrs.

Tout le monde meurt, mais les martyrs – pour l’amour d’Allah – sont les seuls à être « martyrisés » c'est une grande faveur de Allah quant à savoir si l'autre, les Moudjahidines ont gagné, ceux qui sont sortis prêts à accepter tout ce que Allah leur apporte, et ils ont gagné la faveur de Allah par la victoire et le butin, les retardataires ont regretté de ne pas être partenaires dans une bataille gagnante ! Vainqueur selon leur petite notion proche du profit et de la perte. 

{Et si une grâce de Allah vous arrive, ils diront - comme s'il n'y avait aucune affection entre vous et Lui - J'aurais aimé être avec eux, ainsi j'aurais remporté une grande victoire.}

C'est le souhait d'une petite victoire avec le butin, c'est ce qu'on en dit : {une grande victoire} et le croyant ne déteste pas gagner le retour et le butin ; Il lui est plutôt demandé de l'espérer de Allah, Le croyant ne souhaite pas que la calamité se produise, il est plutôt tenu de demander à Allah le bien-être, cependant, la perception globale du croyant est différente de cette perception, que l’expression coranique de ce groupe dessine de manière répréhensible.

Le croyant ne souhaite pas de calamité, mais demande plutôt à Allah le bien-être, cependant, s'il pleure le jihad, il sort - sans hésiter- il sort pour demander à Allah l'une des deux bonnes actions : la victoire ou le martyre, le croyant ne souhaite pas de calamité, mais demande plutôt à Allah le bien-être, cependant, s'il pleure le jihad, il sort - sans hésiter- il sort pour demander à Allah l'une des deux bonnes actions : la victoire ou le martyre.

C'est vers cet horizon que Allah a voulu élever les musulmans, et il leur dresse ce tableau repoussant de ce groupe « d’entre eux », tout en leur révélant les infiltrés handicapés dans les rangs, prendre garde à eux ; Ils font attention de leurs ennemis.

C'est elle qui est à l'origine de l'avertissement et de la mobilisation de la communauté musulmane à cette époque, un modèle humain récurrent s'incarne dans l'être humain, en tout temps et en tout lieu, dans ces quelques mots du Coran ! Un modèle humain récurrent chez l’être humain, à tout moment et en tout lieu, s’incarne dans ces quelques mots du Coran.

Alors ce fait reste dicté à jamais par la communauté musulmane, ne désespérez pas de vous-même, mais faites attention et partez, par l'éducation, l'orientation et l'effort, il essaie de combler la carence, de remédier à la faiblesse et de coordonner les pas, les sentiments et les mouvements.

 

Site de soutien au Messager d'Allah MuhammadIt's a beautiful day