L’hindouisme (partie 1 de 4) : Qu’est-ce que l’hindouisme?

Même si nous, musulmans, croyons qu’il n’existe qu’un seul Dieu, que Mohammed est Son messager et que l’islam est la religion de ceux qui se soumettent à Dieu, ces articles ne cherchent nullement à dénigrer les autres religions et leurs fidèles, mais à faire une étude comparative et objective de l’hindouisme.


L’hindouisme[1] est une religion suivie par une majorité de personnes en Inde et au Népal, en plus de compter de nombreux fidèles répartis un peu partout dans le monde. L’hindouisme est la troisième plus importante religion et se situe tout juste derrière le christianisme et l’islam avec ses 950 millions de fidèles. On la considère souvent comme la religion vivante la plus ancienne, car elle contient des écrits et des éléments qui remontent à des milliers d’années. En fait, certains érudits croient que l’hindouisme aurait vu le jour plus de 4000 ans avant notre ère.


L’hindouisme, qui tire son nom du mot persan utilisé pour désigner une rivière, a vu le jour dans la vallée de la rivière Indus (en réalité un fleuve), qui fait partie des sept rivières sacrées de l’Inde. L’hindouisme est constitué d’un ensemble de pratiques et de croyances sans fondateur, écritures ou croyances uniques. Il est, par ailleurs, aux niveaux conceptuel et historique, très proche des autres religions répandues en Inde, soit le jaïnisme, le bouddhisme et le sikhisme.


Au centre de l’adoration hindoue se trouve l’icône, vénérée à la maison et/ou au temple. Pour les hindous, l’adoration est plutôt individuelle que collective et inclut des offrandes personnelles aux divinités, des chants et la répétition des noms des divinités favorites. De l’eau, des fruits, des fleurs et de l’encens sont offerts à ces divinités et l’on croit que les pèlerinages effectués vers certaines pierres, rivières, montagnes et temples sont surveillés de près par les divinités auxquelles ils sont destinés.


L’hindouisme est le plus souvent décrit comme une religion polythéiste, car il comprend toute une panoplie de divinités, souvent basées sur les besoins des gens ou sur les régions, et que l’adoration se fait presque toujours à l’aide de sculptures ou d’images. Toutefois, certains le décrivent comme une religion monothéiste à cause de la croyance au Dieu suprême, Brahman, dont les attributs et les formes sont représentés par les multitudes de déités qui émanent de lui. Brahman (que l’on appelle souvent «Dieu» dans les traductions) est un mot sanscrit qui fait référence à une puissance transcendante se situant au-delà de l’univers et dont la présence s’exprime en un nombre infini de formes.

Enfin, il y a ceux qui voient l’hindouisme comme une religion trinitaire, car Brahman est souvent visualisé comme une triade. Le trio consiste en trois divinités responsables de la création, de l’entretien et de la destruction de l’univers. Ce sont Brahma (que l’on ne doit pas confondre avec Brahman, le dieu suprême), Vishnu et Shiva. Brahma est responsable de la création et Vishnu de l’entretien, tandis que le rôle de Shiva consiste à détruire afin que Brahma puisse créer de nouveau.


Il y a plusieurs écritures dans l’hindouisme: le Véda, les Upanishad et la Bhagavad-Gita sont les plus importantes. La plupart des hindous croient que l’âme (ou atman) est éternelle et passe par un cycle de naissances, de morts et de réincarnations (samsara) déterminé par son karma, positif ou négatif, ou par les conséquences de ses actions. L’objectif de la vie religieuse est d’apprendre à se comporter de façon à obtenir la libération (mokcha) de son âme et d’échapper aux cycles de réincarnation.


Donc, l’hindouisme est-il polythéiste, trinitaire ou monothéiste? Difficile de répondre à cette question, car diverses sources nous apportent différentes réponses. Ce qui est certain, c’est que les hindous vénèrent une multitude de formes et d’expressions de leur dieu suprême.[2] Selon la doctrine hindoue, Dieu est unique, tout en étant représenté par plusieurs divinités.[3] Les hindous croient donc en un polythéisme monothéiste, si l’on peut dire.[4] Même si l’hindouisme est considéré, par la majorité, comme une religion polythéiste, certains insistent pour le qualifier de monothéiste.[5]


Le site Religion Facts[6] tente de donner un sens à tout cela en avançant que «bien que le monothéisme signifie, littéralement, la croyance en un seul Dieu, le terme peut aussi définir la croyance en un Dieu qui a tout créé et qui est distinct de l’univers. Le panthéisme est une vision selon laquelle Dieu est essentiellement identique à l’univers et totalement immanent; Dieu est l’univers et l’univers est Dieu. Le terme «panthéisme» semble donc mieux décrire l’hindouisme. On y ajoute les termes «avec éléments polythéistes» parce que l’Être suprême de l’hindouisme est le plus souvent vénéré sous forme d’une multitude de déités. Il faut cependant retenir qu’il s’agit ici d’une généralisation qui ne décrit pas nécessairement les croyances de tous les hindous. Certains conçoivent l’univers comme quelque chose de créé par Dieu et distinct de Lui et sont donc monothéistes dans le sens traditionnel du terme.»


Nous avons tenté, en à peine quelques paragraphes, de résumer des milliers d’années de tradition qui ont pu exister grâce à la liberté de croyance et de pratique. Il y a dix valeurs humaines de base inhérentes à l’hindouisme; mais quelques-unes d’entre elles vont à l’encontre des enseignements de l’islam. Cela inclut le système de castes et la dévalorisation de la femme. Tel que mentionné plus haut, on retrouve, dans l’hindouisme, la croyance en la réincarnation, une croyance inexistante en islam. Jusqu’à récemment, l’hindouisme était considéré comme le système de croyance le plus tolérant envers les autres religions. Malheureusement, un nombre grandissant de conversions à d’autres religions, chez les hindous, a donné lieu à des manifestations d’intolérance ces dernières années.

Dans la deuxième partie, nous parlerons du statut de la femme au sein de l’hindouisme, de l’héritage douloureux laissé par le système de castes, officiellement rendu illégal en 1949, et de deux différences doctrinales flagrantes entre l’hindouisme et l’islam, à savoir l’adoration d’autres divinités en dehors de Dieu et la croyance en la réincarnation.



Note de bas de page:

[1] À part certaines citations, la majorité des informations sur l’hindouisme qui se trouvent dans ces articles proviennent des sites suivants: http://www.bbc.co.uk/religion/religions/hinduism/ataglance/glance.shtml & https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/fields/2122.html & http://www.religioustolerance.org/hinduism4.htm

[2] OM, organisme hindou américain

[3] HinduWebsite.com

[4] L’univers hindou

[5] Sri Swami Chidanda

[6] http://www.religionfacts.com/about.htm

Previous article Next article