1. Album photos
  2.  Exemples d'empressement des premiers musulmans à accomplir la Sounnah

 Exemples d'empressement des premiers musulmans à accomplir la Sounnah

2020/06/30
	Exemples d'empressement des premiers musulmans à accomplir la Sounnah

1. Mouslim rapporte dans son recueil authentique, d'après An-Nou'mân ibn Sâlim t, d'après 'Amr ibn Aws t, d'après 'Anbasah ibn Abi Soufyân, qu'Oumm Habîbah relate avoir entendu le Messager d'Allah r prononcer ces paroles:

1. Mouslim rapporte dans son recueil authentique, d'après An-Nou'mân ibn Sâlim t, d'après 'Amr ibn Aws t, d'après 'Anbasah ibn Abi Soufyân, qu'Oumm Habîbah relate avoir entendu le Messager d'Allah r prononcer ces paroles: « Quiconque accomplit chaque jour douze unités de prières [facultatives] se verra, pour cela, construire une demeure au Paradis. » Rapporté par Mouslim (1727) Oumm Habîbah ajouta: « Je n'ai jamais délaissé ces unités de prière depuis que j'ai entendu le Messager d'Allah prononcer ces paroles. »

'Anbasah ajouta également: « Je n'ai jamais délaissé ces unités de prière depuis que j'ai entendu Oumm Habîbah prononcer ces paroles. »

2. 'Ali t relate que [son épouse]

Fâtimah se plaignit des traces laissées sur sa main par le moulin à bras qu'elle utilisait. Or, elle fut informée de l'arrivée d'une esclave chez le Prophète r. Elle s'y rendit donc mais n'y trouva pas son père. Elle en parla alors à 'Âïchah qui, à l'arrivée du Messager d'Allah r, l'informa de la visite de sa fille Fâtimah. » 'Ali t poursuit le récit: « Le Prophète r vint, alors que nous nous étions déjà mis au lit. Nous voulûmes nous lever, mais il dit : « Restez à votre place. » Il s'assit entre moi et elle, si bien que je ressentis le froid de ses pieds sur mon torse. Il dit : « Voulez-vous que je vous indique quelque chose de meilleur que ce que vous avez réclamé? Lorsque vous vous mettez au lit, dites trente-quatre fois: "Allâhou akbar", trente-trois fois: "Soubhânallâh", et trente-trois fois : "Al-hamdou lillâh". Ceci est meilleur pour vous qu'une servante. »

Rapporté par Al-Boukhâri (3705) et Mouslim (2727).

3. Ibn 'Oumar t avait l'habitude de s'en aller après avoir assisté à la prière funèbre sur le mort,

sans accompagner la dépouille au cimetière, persuadé que telle était la tradition du Prophète r, sans connaître les mérites de celui qui accompagne le mort jusqu'à son enterrement. Puis, lorsque lui parvint le hadith rapporté par Abou Hourayrah t, il regretta d'avoir manqué tant d'occasions d'appliquer la Sounnah. Que l'on médite les mots qu'il prononça à cet instant!

Site de soutien au Messager d'Allah MuhammadIt's a beautiful day