1. Album photos
  2.  Certaines bénéfices de l'attachement à la Sounnah

 Certaines bénéfices de l'attachement à la Sounnah

1 2020/06/30
	Certaines bénéfices de l'attachement à la Sounnah

Celui qui s'attache à la Sounnah en recueille des fruits innombrables. En voici quelques-uns:

1. L'amour d'Allah. En effet, celui qui se rapproche de son Seigneur  par des actes surérogatoires gagne l'amour d'Allah .

Ibn Al-Qayyim - qu'Allah lui fasse miséricorde - a dit: « Allah ne t'aimera que si tu suis la voie de Son bien-aimé , extérieurement et intérieurement, que si tu crois en ce dont il nous a informés, si tu obéis à ses ordres et fais passer son obéissance avant toute chose. Il ne t'aimera que si tu réponds à son appel, si tu renonces à tout autre jugement que le sien, à tout autre amour que le sien, à toute autre obéissance que la sienne. Dans le cas contraire, ne te fatigue pas, fais marche arrière, et mets-toi en quête d'une lumière, car tu fais fausse route. » Madârij as-sâlikîn (3/37).

2. L'assistance d'Allah . Allah  guide Son serviteur vers le bien, de sorte qu'il n'accomplit que des œuvres que son Seigneur  agrée. En effet, quiconque gagne l'amour de son Seigneur se voit assister par Lui.

3. L'exaucement des invocations. En effet, quiconque se rapproche d'Allah par des actes d'adoration volontaires gagne Son amour, et quiconque est aimé d'Allah voit ses invocations exaucées.

Mentionnons maintenant les Textes à l'appui de ce que nous venons de dire au sujet de ces trois bénéfices que tire celui qui s'attache à la Sounnah:

Selon Abou Hourayrah , le Messager d'Allah a dit:

« Allah dit: "Je déclare la guerre à celui qui se fait l'ennemi de l'un de Mes pieux serviteurs (Waliyy). Mon adorateur ne se rapproche pas de Moi par un acte plus aimé de Moi que celui que Je lui ai imposé. Et Mon adorateur ne cesse de se rapprocher de Moi par des actes d'adoration volontaires jusqu'à ce que Je l'aime. Lorsque Je l'aime, Je deviens son ouïe qui lui permet d'entendre, sa vue qui lui permet de voir, sa main qui lui permet de saisir, et son pied qui lui permet de marcher. S'il Me demande, Je lui donne ce qu'il désire et s'il cherche protection auprès de Moi, Je la lui accorde. Et il n'y a rien que J'hésite plus à faire que de prendre l'âme de Mon serviteur croyant, car il hait la mort, mais Je déteste ce qui lui nuit. »

Rapporté par Al-Boukhâri (6502).

4. Compenser le caractère imparfait des actes obligatoires. En effet, par les actes surérogatoires, le serviteur d'Allah compense ses manquements dans l'accomplissement des actes obligatoires.

Pour preuve: Ce hadith rapporté par Abou Hourayrah ,

qui relate avoir entendu le Messager d'Allah  dire: « La première œuvre sur laquelle il sera demandé des comptes au serviteur d'Allah, le Jour de la résurrection, est sa prière. Si celle-ci fut accomplie convenablement, alors il gagnera son salut. Et si celle-ci ne fut pas accomplie convenablement, alors il sera perdu. Et si ses prières obligatoires sont imparfaites, le Seigneur  dira: "Regardez si Mon serviteur a, à son actif, des prières surérogatoires par lesquelles sera compensée l'imperfection de ses prières obligatoires". Puis, le reste de ses œuvres subira le même sort. »

Le hadith, rapporté par Ahmad (9494), Abou Dâwoud (864), et At-Tirmidhi (413), est considéré comme authentique par Al-Albâni: Sahîh al-jâmi' (1/405).

Site de soutien au Messager d'Allah MuhammadIt's a beautiful day