1. Galerie
  2. Deuxièmement: à l'aube (Al-Fajr)

Deuxièmement: à l'aube (Al-Fajr)

254 2020/07/05
Deuxièmement: à l'aube (Al-Fajr)

Plusieurs actes font partie de la Sounnah du Prophète   à ce moment de la journée:

            L'appel à la prière (Adhân) qui comporte lui-même plusieurs Sounnah.

1. Répéter les formules prononcées par le muezzin

Il est de tradition, pour celui qui entend l'appel à la prière, de répéter les formules prononcées par le muezzin, à l'exception des paroles « Venez à la prière (hayya 'ala as-salâh) » et « Venez au succès (hayya 'ala al-falâh) » qui sont remplacées par la formule: « Il n'y a de changement et de force que par Allah (lâ hawla wa lâ qouwwatah illâ billâh) ».

En effet, 'Abdoullah ibn 'Amr ibn Al-'As    relate avoir entendu le Prophète   dire:

« Lorsque vous entendez l'appel à la prière, répétez ce que dit le muezzin… » Rapporté par Mouslim (384). De même, selon 'Oumar ibn Al-Khattâb   , le Messager d'Allah   a dit: « Si l'un d'entre vous répète, du fond du cœur, ces paroles du muezzin: "Allah est le plus grand! Allah est le plus grand!", puis: "Je témoigne qu'il n'y a de divinité qu'Allah", puis: "Je témoigne que Mouhammad est le Messager d'Allah". Et lorsque après avoir entendu le muezzin dire: "Venez à la prière", il dit, du fond du cœur: "Il n'y a de changement et de force que par Allah", de même qu'après ces paroles: "Venez au succès". Puis, lorsqu'il dit, du fond du cœur: "Allah est le plus grand! Allah est le plus grand!", puis: "Il n'y a de divinité qu'Allah"

, imitant en cela le muezzin, il entrera au Paradis. » Rapporté par Mouslim (385).

Par ailleurs, lorsque, dans l'appel à la prière de l'aube, le muezzin dit: « La prière est préférable au sommeil », celui qui l'entend répète ces mêmes paroles.

2. Prononcer, après les deux témoignages de foi, les paroles suivantes.

Il est de tradition, lorsque pour la deuxième fois le muezzin dit:

« Je témoigne que Mouhammad est le Messager d'Allah », de prononcer ces paroles rapportées par Sa'd [ibn Abi Waqqâs]   , d'après le Messager d'Allah  , dans ce hadith: « Celui qui, après avoir entendu le muezzin faire l'appel à la prière, dit: "Je témoigne qu'il n'y a de divinité [digne d’être adorée] qu'Allah Seul et sans associés, et que Mouhammad est Son serviteur et Messager, j'agrée Allah comme Seigneur, Mouhammad comme Messager et l'islam comme religion (ach-hadou allâ ilâha illallâhou wahdahou lâ charîka lah, wa ach-hadou anna mouhammadan 'abdouhou wa rasoulouh, radîtou billâhi rabban, wa bi Mouhammadin rasoûlan, wa bil-islâmi dînan), verra ses péchés effacés. »

Rapporté par Mouslim (386).

3. Implorer Allah, après l'appel à la prière, de faire l'éloge de Mouhammad   (la prière sur le Prophète  ).

Pour preuve, ce hadith rapporté par 'Abdoullah ibn 'Amr   , selon qui le Messager d'Allah   a dit

« Lorsque vous entendez l'appel à la prière, répétez ce que dit le muezzin. Priez ensuite sur moi, car quiconque prie sur moi une seule fois, Allah, en récompense, prie sur lui dix fois. Puis, implorez Allah de m'accorder Al-Wasîlah qui est un rang qui ne sera occupé au Paradis que par un seul serviteur d'Allah, et j'espère bien être celui-là. Celui donc qui implore Allah de m'attribuer ce rang bénéficiera de mon intercession. »

Rapporté par Mouslim (384).

Et la meilleure manière de demander à Allah de faire l'éloge du Prophète   consiste à prononcer As-Salât Al-Ibrâhîmiyyah qui débute par ces mots: « Ô Allah! Prie sur Mouhammad et sur la famille de Mouhammad, comme Tu as prié sur Abraham… »

4. L'invocation à prononcer après l'appel à la prière.

Selon Jâbir   , le Messager d'Allah   a dit « Celui qui dit, après avoir entendu l'appel à la prière:

"Ô Allah! Seigneur de cet appel parfait et de cette prière à accomplir, accorde à Mouhammad Al-Wasîlah et Al-Fadîlah, et ressuscite-le à la place d'honneur que Tu lui as promise (allâhoumma rabba hâdhihid-da'wati-ttâmmati, was-salâtil-qâimati, âti Mouhammadanil-wasîlata wal-fadîlata, wab'athou maqâman mahmouda-nillathî wa'adtahou)", bénéficiera de mon intercession le Jour de la résurrection. »

Rapporté par Al-Boukhâri (614).

5. Invoquer Allah après l'appel à la prière.

En effet, selon 'Abdoullah ibn 'Amr   , un homme dit:

« Messager d'Allah! Les muezzins nous surpassent en mérite. » Le Messager d'Allah   dit alors: « Répète leurs paroles, puis demande ce que tu veux, tu l'obtiendras. »

Le hadith, rapporté par Abou Dâwoud (524), est considéré comme « hasan » par Ibn Hajar: Natâïj al-afkâr (1/367) et Al-Albâni: Sahîh al-kalim at-tayyib (p.73).

De même, Anas    rapporte ces paroles du Prophète   :

« Les invocations ne sont jamais rejetées entre l'appel à la prière (Adhân) et l'annonce du début de la prière (Iqâmah). »

Le hadith, rapporté par An-Nasâï (9895), est considéré comme authentique par Ibn Khouzaymah (1/221/425).

Site de soutien au Messager d'Allah MuhammadIt's a beautiful day