1. Galerie
  2. Les Sounnah au cours de l'inclinaison

Les Sounnah au cours de l'inclinaison

645 2020/07/05
Les Sounnah au cours de l'inclinaison

1) Placer les mains sur les genoux en s'y agrippant et en écartant les doigts.

Pour preuve, ces paroles d'Abou Houmayd   :

« Je suis celui d'entre vous qui a le mieux mémorisé la prière du Messager d'Allah  . Je l'ai vu, lorsqu'il prononçait le Takbîr, lever les mains au niveau des épaules, et lorsqu'il s'inclinait, agripper ses genoux, puis allonger le dos en le rendant parallèle au sol… »

Rapporté par Al-Boukhâri (828). En outre, Abou Mas'oud    décrit le Prophète   , dans cette position, de cette manière: « Il écarta les doigts avec lesquels il agrippa ses genoux… » Rapporté par Ahmad (17081), Abou Dâwoud (863), et An-Nasâï (1038), à travers une bonne chaîne de narrateurs. En outre, Ibn Khouzaymah rapporte, d'après Wâïl ibn Houjr, une version concordante (594).

2) Allonger le dos, parallèle au sol.

Pour preuve, cette description de la prière du Messager d'Allah   faite par Abou Houmayd As-Sâ'idi   :

«…et lorsqu'il s'inclinait, il agrippait ses genoux, puis allongeait le dos, le rendant parallèle au sol… »

Rapporté par Al-Boukhâri (828).

La Sounnah veut également que la tête soit dans l'alignement du dos, ni relevée vers le haut, ni inclinée vers le bas, conformément à ces paroles de 'Âïchah qui décrit ainsi la manière dont le Prophète   s'inclinait:

« Lorsqu'il était incliné, il ne relevait pas la tête, ni ne l'inclinait exagérément, mais la maintenait dans une position intermédiaire. »

Rapporté par Mouslim (498).

3) Ecarter les bras des flancs.

Pour preuve, le hadith d'Abou Mas'oud   , mentionné précédemment, où il est dit notamment:

« Puis, il s'inclina en écartant les bras, en plaçant les mains sur les genoux et en écartant les doigts … » Il ajouta: « C'est ainsi que j'ai vu le Messager d'Allah   prier. »

Rapporté par Ahmad (17081), Abou Dâwoud (863), et An-Nasâï (1038), à travers une bonne chaîne de narrateurs.

« Ecarter les bras » signifie, les éloigner du corps, mais à condition de ne pas causer du tort à celui ou ceux qui prient à côté de nous. En effet, il ne convient pas de causer du tort aux autres fidèles sous prétexte d'appliquer une Sounnah.

An-Nawawi - qu'Allah lui fasse miséricorde - fit ce commentaire: « Les savants de l'islam sont, à notre connaissance, unanime pour dire que le faite d'écarter les bras est recommandé. D'ailleurs, At-Tirmidhi attribue cet avis, s'agissant de l'inclinaison, mais aussi de la prosternation, à tous les savants. » Voir Al-Majmou' (3/410).

4) Les paroles à prononcer dans l'inclinaison.

La Sounnah veut que celui qui est incliné en prière prononce ces mots: « Gloire à mon Seigneur, le Très-Grand (soubhâna rabbiyal-adhîm) » ajouté à d'autres formules. En voici certaines:

a) « Gloire et louange à Toi Seigneur! Ô Allah! Pardonne-moi! (soubhânaka allahoumma rabbanâ wa bihamdika allahoumma ghfirli). »

Rapporté par Al-Boukhâri (794) et Mouslim (484), d'après 'Âïchah.

b) « Tu es le Très Glorieux, le Très Pur, le Seigneur des anges et de l'Esprit (soubbouh qouddous, rabbou al-malâïkati wa ar-rouh). »

Rapporté par Mouslim (487), d'après 'Âïchah.

c) « Ô Allah! Devant Toi je m'incline, en Toi je crois, et à Toi je me soumets. Mon ouïe s'humilie devant Toi, ainsi que ma vue, mon cerveau, mes os et mes nerfs. »

Rapporté par Mouslim (771), d'après 'Âli   .

d) « Gloire au détenteur du Pouvoir absolu, de la Souveraineté, de la Majesté et de la Grandeur. »

Rapporté par Ahmad (23411), Abou Dâwoud (873), et An-Nasâï (1050), d'après 'Awf ibn Mâlik   . En outre, Al-Albâni le considère comme authentique: Sahîh abi dâwoud (4/27).

Site de soutien au Messager d'Allah MuhammadIt's a beautiful day