1. Album photos
  2. Les Sounnah dans le Tachahhoud

Les Sounnah dans le Tachahhoud

8 2020/07/05
	Les Sounnah dans le Tachahhoud

1) S'asseoir sur le pied gauche et dresser le pied droit.

Il est prescrit de s'asseoir de cette manière pour le Tachahhoud après avoir accompli la deuxième unité entièrement, qu'il s'agisse d'une prière composée de quatre, trois, ou deux unités. Pour preuve, ces paroles d'Abou Houmayd As-Sâ'idi    dans sa description de la prière du Messager  :

«…et lorsqu'il s'asseyait au bout de deux unités de prière, il s'asseyait sur le pied gauche, le pied droit dressé. »

Rapporté par Al-Boukhâri (828). De même, 'Âïchah décrit la prière du Messager d'Allah   en ces termes: « Il prononçait le Tachahhoud toutes les deux unités de prière en étalant le pied gauche et en dressant le droit. » Rapporté par Mouslim (498).

Quant au second Tachahhoud, dans les prières composées de trois ou quatre unités, nous montrerons de quelle manière il convient de s'asseoir pour le prononcer.

2) Les différents endroits où poser les mains lors du Tachahhoud.

On peut poser les mains à deux endroits différents lors du Tachahhoud:

Le premier: sur les jambes.

Le second: sur les genoux. On entoure le genou gauche de la main gauche, tandis que l'on pointe l'index de la main droite vers la Qiblah, comme nous le verrons par la suite. Quant à la main gauche, elle reste toujours ouverte, soit sur la jambe gauche, soit entourant le genou gauche.

Pour preuve, cette description de la prière du Prophète   par Ibn 'Oumar   :

« Lorsqu'il s'asseyait au cours de la prière, le Prophète   posait la main droite sur la jambe droite, les doigts entièrement repliés à l'exception de l'index pointé vers l'avant. La main gauche, quant à elle, était placée sur la jambe gauche. »

Rapporté par Mouslim (580). Et dans une version, il a dit: « Il entourait son genou gauche de la main gauche. » Rapporté par Mouslim (579).

3) Les différentes positions des doigts lors du Tachahhoud.

Il y a deux positions différentes des doigts lors du Tachahhoud:

La première: les doigts de la main droite sont tous repliés à l'exception de l'index pointé vers l'avant, tandis que la main gauche est entièrement ouverte.

Pour preuve, cette description de la prière du Prophète   faite par Ibn 'Oumar    et déjà mentionnée:

«…les doigts entièrement repliés à l'exception de l'index pointé vers l'avant. »

Rapporté par Mouslim (580).

La seconde: plier l'annulaire et l'auriculaire, tout en formant un cercle avec le pouce et le majeur, tandis que l'index est pointé vers l'avant, la main gauche étant, elle, entièrement ouverte.

Pour preuve, cette autre version de la description de la prière du Prophète   par Ibn 'Oumar   :

« Lorsqu'il s'asseyait au cours du Tachahhoud, le Prophète   posait la main gauche sur le genou gauche et la main droite sur le genou droit, l'annulaire et l'auriculaire pliés, formant un cercle avec le pouce et le majeur, tandis que l'index était pointé vers l'avant. »

Rapporté par Mouslim (580).

4) Les différentes formules de Tachahhoud.

La Sounnah veut que l'on prononce tantôt l'une de ces formules, tantôt l'autre. En voici certaines:

a) « Les salutations vont à Allah, ainsi que les prières et les bonnes choses. Que la paix et le salut soient sur toi, ô Prophète, ainsi que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions, que la paix et le salut soient sur nous et sur les serviteurs vertueux d'Allah. J'atteste qu'il n'y a de divinité [digne d'adoration] qu'Allah, et j'atteste que Mouhammad est Son serviteur et Messager. »

Rapporté par Al-Boukhâri (1202) et Mouslim (402), d'après Ibn Mas'oud   .

b) « Les salutations bénies vont à Allah, ainsi que les prières parfaites. Que la paix et le salut soient sur toi, ô Prophète... »

[Rapporté par Mouslim (403), d'après Ibn 'Abbâs   ]. Puis on termine comme dans la formule précédente.

c) « Les salutations, les bonnes choses et les prières vont à Allah. Que la paix et le salut soient sur toi, ô Prophète... »

[Rapporté par Mouslim (404), d'après Ibn 'Abbâs   ]. Puis on termine comme dans la formule précédente.

5) La position du Tawarrouk dans le second Tachahhoud.

Dans les prières composées de trois ou quatre unités, il est de tradition de s'asseoir dans le second et dernier Tachahhoud de cette manière appelée « Tawarrouk »: on s'assied sur son postérieur, plus précisément sur la fesse gauche. Plusieurs formes de Tawarrouk ont, en réalité, été rapportées. Et là encore, il est souhaitable d'appliquer les unes et les autres de ces formes au fil des prières.

Parmi ces formes, mentionnons ce qui suit:

a) Etaler le pied gauche, tout en le faisant ressortir du côté droit. Le pied droit, quant à lui, est dressé, et le postérieur se retrouve ainsi en appui sur le sol.

Cette forme de Tawarrouk est rapportée par Al-Boukhâri, qu'Allah lui fasse miséricorde. Rapporté par Al-Boukhâri (828), d'après Abou Houmayd As-Sâ'idi   .

b) Etaler les deux pieds au sol, et les faire ressortir du côté droit, le postérieur en appui sur le sol.

Cette dernière forme est rapportée par Abou Dâwoud, Ibn Hibbân, et Al-Bayhaqi. Le hadith, rapporté par Abou Dâwoud (731), Ibn Hibbân (1867) et Al-Bayhaqi (2/128), d'après Abou Houmayd As-Sâ'idi   , est considéré comme authentique par Al-Albâni, qu'Allah leur fasse miséricorde.

Il faut savoir que le Tawarrouk, si l'on s'en tient à l'avis correct des savants de l'islam, n'est pas à mettre en pratique dans le Tachahhoud des prières formées de deux unités, mais uniquement dans le second et dernier Tachahhoud des prières de trois et quatre unités.

6) Les différentes formules de prière sur le Prophète  .

Plusieurs formes de prière sur le Prophète   ont été rapportées et, là encore, il est souhaitable de prononcer tantôt l'une, tantôt l'autre. En voici certaines:

a) « Ô Allah! Prie sur Mouhammad et sur la famille de Mouhammad, comme Tu as prié sur Abraham et sur la famille d'Abraham. Tu es digne de louange et de glorification. Ô Allah! Béni Mouhammad et la famille de Mouhammad, comme Tu as béni Abraham et la famille d'Abraham. Tu es digne de louange et de glorification (allâhoumma salli 'alâ mouhammadin wa 'alâ âli mouhammadin kamâ sallayta 'alâ ibrâhîma wa 'alâ âli ibrâhîma, innaka hamîdoun majîd. allâhoumma bârik 'alâ mouhammadin wa 'alâ âli mouhammadin, kamâ bârakta 'alâ ibrâhîma, wa 'alâ âli ibrâhîma, innaka hamîdoun majîd). »

Rapporté par Al-Boukhâri (3370), d'après Ka'b ibn 'Oujrah   .

b) « Ô Allah! Prie sur Mouhammad et sur la famille de Mouhammad, comme Tu as prié sur la famille d'Abraham, et bénis Mouhammad et la famille de Mouhammad, comme Tu as béni la famille d'Abraham, Tu es digne de louange et de glorification. »

Rapporté par Mouslim (405), d'après Abou Mas'oud Al-Ansâri   .

c) « Ô Allah! Prie sur Mouhammad, sur ses épouses et sa descendance, comme Tu as prié sur la famille d'Abraham, et bénis Mouhammad, ses épouses et sa descendance, comme Tu as béni la famille d'Abraham, Tu es digne de louange et de glorification. »

Rapporté par Al-Boukhâri (3369) et Mouslim (407), d'après Abou Houmayd As-Sâ'idi   .

7) Implorer, avant les salutations finales, la protection d'Allah contre quatre choses.

Prononcer cette formule de protection est, selon la majorité des savants de l'islam, seulement recommandé, tandis que certains considèrent cela comme une obligation. Pour preuve, ce hadith rapporté du Prophète   par Abou Hourayrah   :

« Lorsque l'un d'entre vous a terminé de réciter le Tachahhoud précédant les salutations finales, qu'il cherche refuge auprès d'Allah contre quatre choses: contre le châtiment de l'Enfer, contre les tourments de la tombe, contre les tentations de la vie et de la mort, et contre le mal du faux Messie. »

Rapporté par Al-Boukhâri (832) et Mouslim (588).

Font également partie de la Sounnah d'autres invocations à prononcer avant les salutations finales, au nombre desquelles:

a) « Ô Allah! Je cherche refuge auprès de Toi contre les péchés et les dettes. »

Rapporté par Al-Boukhâri (832) et Mouslim (589).

b) « Ô Allah! Je te demande le Paradis et cherche Ta protection contre l'Enfer. »

Le hadith, rapporté par Abou Dâwoud (792), est considéré comme authentique par Al-Albâni: Sahîh abi dâwoud (3/377).

c) « Ô Allah! J'ai été grandement injuste envers moi-même et nul autre que Toi ne pardonne les péchés, accorde-moi donc un pardon de Ta part, et fais-moi miséricorde, Tu es, en vérité, le Très Clément, le Tout Miséricordieux (allâhoumma innî dhalamtou nafsi dhoulman khathîran wa lâ yaghfiroudh-dhounouba illâ ant, faghfir lî maghfiratan min 'indika warhamnî, innaka antal-ghafour-our-rahîm). »

Rapporté par Al-Boukhâri (6326) et Mouslim (2705).

d) « Ô Allah! Aide-moi à Me souvenir de Toi, à Te remercier, et à T'adorer de la meilleure manière (allâhoumma a'innî 'alâ dhikrika wa choukrika wa housni 'ibâdatik). »

Le hadith, rapporté par Ahmad (22119), Abou Dâwoud (1522), et An-Nasâï (1304), est considéré comme authentique par Al-Albâni: Sahîh al-jâmi' (2/1320).

e) « Ô Allah! Je cherche refuge auprès de Toi contre l'avarice, je cherche refuge auprès de Toi contre la lâcheté, je cherche refuge auprès de Toi contre la décrépitude, je cherche refuge auprès de Toi contre les tentations de ce bas monde, et je cherche refuge auprès de Toi contre les tourments de la tombe (allâhoumma innî a'oudhou bika minal-boukhl wa a'oudhou bika minal-joubn, wa a'oudhou bika min an ouradda ilâ ardhalil-'oumr, wa a'oudhou bika min fitnatid-dounya, wa a'oudhou bika min 'adhâbil-qabr). »

Rapporté par Al-Boukhâri (6370).

f) « Ô Allah! Soumets-moi à un jugement clément. » Le hadith, rapporté par Ahmad (24215), est considéré comme authentique par Al-Albâni: Tahqîq michkât al-masâbîh (3/1544). Ensuite, l'on prononce les salutations finales, en se tournant [vers la droite et la gauche]. Il est de tradition, à ce moment-là, de se tourner de manière bien marquée. En effet, le Messager d'Allah   se tournait au point que celui qui priait derrière lui pouvait voir la blancheur de ses joues. Ainsi, Sa'd ibn Abi Waqqâs    relate ce qui suit: « Je voyais le Messager d'Allah prononcer les salutations finales, en se tournant vers la droite puis vers la gauche, au point de distinguer la blancheur de ses joues. »

Rapporté par Mouslim (582).

Site de soutien au Messager d'Allah MuhammadIt's a beautiful day