1. Album photos
  2. Sixièmement: le coucher du soleil (Al-Maghrib)

Sixièmement: le coucher du soleil (Al-Maghrib)

8 2020/07/07
Sixièmement: le coucher du soleil (Al-Maghrib)

Plusieurs choses font partie de la Sounnah à ce moment de la journée.

Première chose: empêcher les enfants de sortir immédiatement après le coucher du soleil.

Deuxième chose: fermer les portes, en prononçant le nom d'Allah, immédiatement après le coucher du soleil.

Par ces deux actes, le musulman se protège, ainsi que sa famille, des démons et des djinns. En effet, en empêchant les enfants de sortir au début du crépuscule, on les protège des démons qui, à ce moment-là, se déploient. De la même manière, en fermant la porte à cet instant tout en prononçant le nom d'Allah le Très-Haut, on préserve sa maison et les siens des démons. Combien d'enfants et de maisons ont été la proie des démons à ce moment de la journée sans que les familles de ces enfants et les occupants de ces maisons n'en soient conscients. Il est étonnant de voir l'attention accordée par l'islam à nos enfants et à nos demeures!

Pour preuve:

Ce hadith de Jâbir ibn 'Abdillah    selon qui le Messager d'Allah   a dit:

« Lorsque la nuit tombe - ou: "le soir" - empêchez vos enfants de sortir car, à ce moment-là, se déploient les démons. Quelques instants après la tombée de la nuit, vous pouvez les laisser sortir. Et fermez les portes en prononçant le nom d'Allah, car Satan n'ouvre pas une porte fermée. »

Rapporté par Al-Boukhâri (3304) et Mouslim (2012).

Toutefois, empêcher les enfants de sortir et fermer les portes de la maison au crépuscule n'est pas obligatoire, mais seulement recommandé. Voir Fatâwâ al-lajnah ad-dâïmah (26/317).

Troisième chose: prier deux Rak'ah avant le coucher du soleil.

Pour preuve, ces paroles du Prophète   rapportées par 'Abdoullah ibn Moughaffal Al-Mouzani   :

« Priez [deux unités de prière facultatives] avant le Maghrib. » Il le répéta trois fois, ajoutant après la troisième: « Si vous le voulez », craignant que les gens n'en fassent une Sounnah régulière.

Rapporté par Al-Boukhâri (1183).

Il est également recommandé d'accomplir deux unités de prière entre l'appel à la prière et l'annonce du début de celle-ci.

Et ce, que ces deux Rak'ah soient les unités volontaires précédant la prière de l'aube et celles de midi, auquel cas il n'est pas nécessaire d'en accomplir d'autres, ou que, par exemple, l'on soit assis à la mosquée avant l'appel à la prière du 'Asr ou du 'Ichâ'. La Sounnah veut alors que l'on se lève après cet appel et que l'on accomplisse deux Rak'ah.

Pour preuve:

Ce hadith rapporté par 'Abdoullah ibn Moughaffal Al-Mouzani   , selon qui le Messager d'Allah   a dit:

« Entre le premier appel à la prière (Adhân) et le second (Iqâma), il y a une prière », le répétant à trois reprise, avant d'ajouter: « Pour celui qui le veut. »

Rapporté par Al-Boukhâri (624) et Mouslim (838).

Nul doute, cependant, que les deux unités précédant le Maghrib ou celles entre l'Adhân et l'Iqâmah ne sont pas aussi recommandées que les Rawâtib. Aussi, contrairement à ces dernières, il est bon de délaisser de temps à autres les deux Rak'ah qui précèdent le Maghrib ou celles qui suivent l'appel à la prière. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, le Prophète   a ajouté à la fin du hadith: « Pour celui qui le veut », de peur que les gens n'en fassent une Sounnah régulière.

Quatrième chose: il est déconseillé de dormir avant la prière de la nuit.

Pour preuve, ces paroles d'Abou Barzah Al-Aslami   , selon qui le Prophète   aimait retarder la prière de la nuit ('Ichâ'). En outre, il détestait dormir avant la prière de la nuit et parler après celle-ci. »

Rapporté par Al-Boukhâri (599) et Mouslim (647).

Il est déconseillé de dormir après le Maghrib, et donc avant le 'Ichâ', car cela peut conduire à manquer cette dernière prière.

Site de soutien au Messager d'Allah MuhammadIt's a beautiful day