عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

le prophète muhammad r était un homme d’honneur

 

         bien avant qu'il n'y eût quelque perspective de succès en vue pour l'islam, et au début d'une longue et pénible ère de tortures, de souffrances, et de persécutions subies par muhammad r et ses compagnons, il reçut une offre intéressante. un envoyé des chefs païens, ‘otba ibnou rabî’a, vint à lui et lui dit : « si tu veux de l'argent, nous amasserons pour toi assez d'argent pour que tu sois le plus riche d'entre nous. si c'est le commandement que tu veux, nous te prendrons comme dirigeant et nous ne prendrons jamais de décision au sujet de quoi que ce soit sans ton approbation. si tu veux un royaume, nous te ferons roi... » il demanda à muhammad de ne faire qu'une concession en échange de tout cela, celle de cesser d'appeler les gens à l'islam et celle de cesser d’appeler à n'adorer que dieu sans lui attribuer d'associés. 

          cette offre ne serait elle pas apparue particulièrement tentante à quelqu'un recherchant les privilèges de ce monde, à un imposteur, à un homme caricaturé en misérable et sur qui on jette le discrédit ? ce noble prophète r était-il hésitant lorsqu'on lui fit cette attrayante offre ? ou l'a-t-il refusée par stratégie de marchandage pour laisser la porte ouverte à une autre meilleure ? voici ce que fut sa réponse : « au nom de dieu, l’infiniment miséricordieux, le très miséricordieux », et il récita à ‘otba, les versets de la sourate fussilat du verset 1 à 38. voici quelques-uns de ces versets :

(hâ. mîm. c'est une révélation descendue de la part de l’infiniment miséricordieux, du très miséricordieux. un livre dont les versets sont détaillés et clairement exposés, un coran en arabe pour des gens qui savent, annonciateur d'une bonne nouvelle et avertisseur. mais la plupart d'entre eux se détournent ; c'est qu'ils n'entendent pas. ) rapporté par bayhaqy et considéré comme bon par albâny dans « fiqh sîrâ ».

         à une autre occasion, et en réponse aux supplications de son oncle qui lui demandait d'arrêter d'appeler les gens à l'islam, la réponse du messager de dieu r fut tout aussi décisive et sincère : « je jure par le nom de dieu, ô mon oncle ! que s'ils mettaient le soleil dans ma main droite et la lune dans ma main gauche pour que j'abandonne cela (appeler les gens à l'islam), je ne cesserais jamais jusqu'à ce que dieu fasse triompher l'islam ou que je périsse en le défendant. »[1]

 

         l’honorable prophète r était aussi le plus humble des hommes, ne prêchant pas pour sa propre personne, mais simplement l’adoration de l’unique créateur. c’est pour cela que lorsque certains exagéraient dans son éloge, il leur interdisait cela, et disait : « n’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec jésus, je suis seulement un serviteur, donc dites plutôt : le serviteur de dieu et son messager. » rapporté par boukhâry d’après omar ibnou al-khattâb t.

 

         et contrairement à ce que pense beaucoup de gens, muhammad r n’est pas le dieu des musulmans. nous n’adorons que le seul créateur des cieux et de la terre, l’unique, le dieu d’abraham, moïse et jésus (sur eux la paix) et cela comme nous l’a ordonné le dernier de ses envoyés muhammad r, en ne cessant jusqu’à sa mort de  rappeler qu’il n’était qu’un simple humain dépourvu de toute particularité divine, mais que dieu l’avait choisi pour transmettre son message. c’est pour cela, que l’une des dernières choses qu’il ait ordonnées peu avant sa mort, était que sa tombe ne soit pas prise comme lieu d’adoration.

 

         curieusement, ces caricatures le décrivent comme un terroriste avide de sang prêt à tout faire exploser ! quelle énorme ignominie ! cette caricature dont l'intention manifeste est de provoquer, blesser, humilier, stigmatiser, participe délibérément à l'amalgame raciste entre musulmans et terroristes. s'attaquer au prophète c'est attaquer les musulmans. sachez que le messager de dieu r était un réel homme d’honneur, et en aucun cas un enragé, comme voudraient le faire croire les médias. lisez ce qui suit et jugez par vous-même.

          le prophète de dieu r, après près de vingt ans de guerres et de persécutions, conquit la mecque. en total vainqueur et conquérant, il r pénétra la mosquée sacrée. et quelle fut sa première volonté ? pour d’autres personnes qui auraient été persécutées, insultées, bafouées, exilées, etc., la première volonté aurait été de chercher à se venger en tuant et en pillant les habitants de la mecque. en effet, quelle personne ne résisterait-elle pas au goût attrayant d’une vengeance devenue enfin réalisable ? non, ce prophète r que l’on décrit comme prêt à tout faire exploser, sans aucune excuse, entra à la mecque, tête baissée, humble, modeste et humilié, en parfaite communion avec son seigneur. il n'y avait donc pas de place dans son coeur pour l'ivresse de la victoire et du triomphe, et la vanité et l'orgueil n'avaient aucune prise sur lui. il ne recherchait à ce moment-là, que l'union complète avec son dieu, afin de le remercier pour son aide et la grâce de la victoire. l'heure était aux remerciements et à la reconnaissance envers dieu seul. à travers ce passage, le prophète r a tracé la ligne de conduite des musulmans, à savoir une complète soumission à dieu dans les moments de joie et de malheur, dans l'aisance et les difficultés, en état de force ou de faiblesse. mentionnez-nous donc un homme qui fut plus humble que ce noble prophète ? ce fut un homme d’honneur !

         ensuite, le prophète r ferma la porte de la kaaba de manière à rester seul à l’intérieur, avec oussama et bilâl. alors, il se dirigea vers le mur faisant face à la porte. à trois coudées de ce mur, il s’arrêta, laissant deux colonnes derrière lui. là, il pria, fit une tournée dans le temple, prononçant la formule de « grandeur » : « dieu est le plus grand » (allâhou akbar) et celle du « monothéisme pur » (tawhid) : « lâ ilâha illâllâh », avant de rouvrir la porte et ordonna d’effacer toute icône représentant des idoles et des prophètes et de détruire toutes statues adorées en dehors de dieu. pendant ce temps, les habitants de la mecque, en rangs, avaient rempli la mosquée, attendant de voir ce qu’il allait faire d’eux. le prophète r s’appuyant aux deux appuis de la porte et surplombant toute la foule, dit :

 

« il n’y a pas de divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est dieu, lui seul, en dehors de tout associé. vraie a été sa promesse, car il a secouru son serviteur et, seul, a mis en déroute les coalisés. n’est-ce pas que toute action, tout bien ou tout sang dépend de moi à l’exception de la garde du temple et du ravitaillement en eau des pèlerins ? n’est-ce pas que quelqu’un tué par erreur est presque comme quelqu’un tué par préméditation. il faut à cet égard un sévère prix du sang : cent chameaux, dont quarante chamelles en état de grossesse. peuple de la mecque ! dieu vous a débarrassé de l’orgueil et du culte des ancêtres de l’époque antéislamique. les hommes viennent d’adam et adam vient de la terre ». cela dit, il récita le verset ci-après : « ô hommes ! nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous connaissiez les uns les autres. le plus noble d’entre vous auprès de dieu est le plus pieux. dieu est certes omniscient et grand connaisseur. » (al-hujurât, v.13)

 

         faisant face aux habitants de la mecque, le messager de dieu r dit ensuite : « ô habitant de la mecque ! que pensez-vous que je vais faire de vous aujourd’hui ? » ils répondirent : « du bien, car tu es un frère généreux, fils d’un frère généreux ». le prophète r reprit : « je vais vous dire ce que yousouf avaient dit à ses frères : « pas de récrimination contre vous aujourd’hui ». allez-vous-en, vous êtes libres ».[2]

 

         durant tous les siècles derniers, l'occident a eu le monopole de la violence, le mensonge, la tromperie, l'hypocrisie, le mépris de l'autre, l'individualisme, l'égoïsme, l'insulte, le colonialisme, la torture, le pillage, le meurtre, la déportation, le génocide, la guerre, la traite des noirs, le dénigrement, le non-respect de l'autre et de la nature et l'exploitation des plus faibles. les génocides ont trouvé leurs plus fidèles serviteurs dans cette société occidentale, rien de comparable avec ce que notre prophète, soucieux du respect humain, nous a enseigné. comparez donc, l’histoire de l’occident et celle de notre prophète r : qui d’entre les deux s'est badigeonnée d'une couche superficielle pour donner l'illusion d'être civilisée ?!

 

         voici donc le prophète r et ses compagnons revenus à leur patrie, à leurs familles et à leurs biens ayant multiplié leur nombre et raffermi leurs forces. ceux-là mêmes qui les avaient chassés, il y a huit ans, les recevaient la tête basse, humiliés et soumis. le prophète r ordonna à bilâl ibn rabâh, l'ancien esclave abyssin que les polythéistes persécutèrent, de monter sur le toit de la kaâba où il déclara d'une voix retentissante : dieu est le plus grand ! dieu est le plus grand ! cette même voix qui, auparavant, affaiblie par tant de souffrances, murmurait sous les coups de ses tortionnaires lui ordonnant de délaisser l’islam : « dieu est unique ! dieu est unique ! » la voici, aujourd'hui, qui retentit du haut de la kaaba, en proclamant : « je témoigne qu’il n’y a pas de divinité méritant d’être adorée si ce n’est dieu et je témoigne que muhammad est le messager de dieu », alors que toute la mecque l'écoute avec recueillement et soumission[3]… voici l’œuvre de l’homme que vous décriez et que vous qualifiez d’intégriste et de fanatique ! quel homme fut plus valeureux ! ce fut l’exemple même de la dignité morale…

 

         le prophète que vous dénigrez, n’a jamais frappé qui que ce soit, ni femme, ni enfant, et donnait toujours à ceux qui lui demandaient. le prophète que vous dénigrez ne cessa d’être patient face aux épreuves qui le touchaient, après que son peuple s'est opposé à lui, l’a menacé, insulté par tous les noms, frappé, pris pour cible en lui jetant des pierres et renversant sur lui des excréments, et après avoir voulu le tuer à maintes reprises. ce prophète que vous dénigrez, ne cessa jamais de dépenser toutes ses forces pour transmettre son message, de patienter, d’endurer, de se comporter avec honneur et dignité, et d’invoquer le pardon pour son peuple, jusqu'à ce que son seigneur le fasse triompher. les premiers musulmans sont restés de nombreuses années cachés, torturés pour leur foi, isolés, traités tels des pestiférés, mais ce prophète que vous dénigrez, ne cessa d’enjoindre à ses compagnons la patience et le pacifisme. puis, dieu les fit régner sur terre comme il l’a promis à quiconque l’adore seul et applique sa religion de la meilleure façon.

 

         cette promesse s’est accomplie pour le prophète r, ses compagnons et de nombreuses fois après eux ; regardez comment une poignée d’hommes ont défié les plus grandes puissances de leur époque, en arrivant finalement après quelques années à gouverner la majeure partie de la planète, de l’espagne jusqu'à la chine. cette promesse s’accomplira une fois encore, si les musulmans reviennent véritablement et sincèrement à leur religion. ahmed chawqî (que dieu lui fasse miséricorde) écrivit ces vers qu’il est bon de méditer :

 

un peuple perdurera tant qu’il gardera une attitude exemplaire,

si son bon comportement disparaît, ce peuple périt et se perd !  

 

 

         après ce qu’on a mentionné, est-ce que ceux qui dénigrent notre prophète r peuvent comparer les soi-disant grands hommes de leur histoire à notre prophète bien-aimé ; ces hommes qui tantôt, vouaient un culte à leur propre personne, ou passaient la plus grande partie de leur vie à s’enrichir et assouvir leurs pulsions en tous genres, en étant toujours mêlés aux pires histoires de corruption et autres vices ? prenez conscience à travers ces véridiques récits que notre prophète r est aux antipodes de ce qu’ils décrivent ; c’est un homme comme il n’y en a jamais eu sur terre, et comme il n’y en aura jamais plus. leurs caricatures ne sont finalement que le reflet de leurs propres imaginations. et surtout, nous devons savoir que le seul but en attaquant le prophète r, est de rabaisser le modèle des musulmans. cependant, les adversaires de l’islam préfèrent que les musulmans aient comme modèle des humoristes de banlieue ou autre footballeur millionnaire, comme pour nous faire comprendre qu’un bon musulman « intégré » doit servir à amuser la galerie ou faire des acrobaties !

 

       enfin, chers lecteurs, nous vous invitons à rendre hommage à cette noble personne et à faire en sorte de le connaître plus encore pour enfin reconnaître en votre for intérieur que cet homme n’était point un imposteur et n’était point comme le décrivent les médias…

 

 


[1] lisez, pour plus de détails, le livre « le nectar cacheté » de son auteur le cheikh moubârakfoûry (que dieu lui fasse miséricorde).

[2] voir « fath al-bâry » et « moukhtassar as-sîra » de mouhamad soulaymân tamîmy.

[3]ce paragraphe est tiré de « fiqh as-sîra » traduit par l’association aceiweb.

 




                      Previous article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا