Pourquoi Dieu a-t-Il créé l’humanité? (partie 2 de 4) : Le besoin de garder Dieu à l’esprit

Le rappel de Dieu

Tous les actes d’adoration contenus dans les lois divines sont conçus pour aider l’homme à se rappeler Dieu.  Il est normal, pour les êtres humains, d’oublier parfois même les choses les plus importantes.  Ils sont parfois si occupés à combler leurs besoins matériels qu’ils en oublient leurs besoins spirituels.  Les prières quotidiennes sont prescrites pour que le croyant organise ses journées sur la base de ce constant rappel de Dieu.  Les besoins quotidiens de manger, travailler et dormir sont étroitement liés au besoin quotidien de renouveler constamment sa connexion avec Dieu.  Au sujet de la prière régulière, Dieu dit, dans le Coran :


 « En vérité, je suis Dieu et il n’y a pas d’autre divinité à part Moi.  Adore-Moi donc et accomplis la prière pour M’avoir présent en ta pensée. » (Coran 20:14)

Au sujet du jeûne, Dieu dit, dans le Coran:


 « Ô vous qui croyez!  On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux avant vous; peut-être deviendrez-vous pieux. » (Coran 2:183)


Les croyants sont encouragés à garder Dieu présent à leur esprit le plus possible.  Bien que la modération dans toutes les sphères de la vie, matérielles ou spirituelles, soit généralement encouragée, une exception est faite pour ce qui est du rappel de Dieu.  Car il est impossible d’avoir trop souvent Dieu à l’esprit.  C’est pourquoi, dans le Coran, Dieu encourage les croyants à se rappeler de Lui aussi souvent que possible :


 « Ô vous qui croyez!  Invoquez souvent le nom de Dieu! » (Coran 33:41)

Si l’accent est mis sur l’importance de toujours garder Dieu à l’esprit, c’est que les péchés sont habituellement commis lorsque la personne ne pense pas à Dieu.  Les forces du mal agissent plus librement chez quelqu’un qui ne nourrit pas sa conscience de Dieu.  Elles peuvent alors occuper son esprit ainsi libéré avec des pensées futiles et des désirs de toutes sortes qui l’éloignent encore plus de Dieu.  Une fois Dieu oublié, la personne n’hésite plus à commettre des actes répréhensibles.  Le Coran parle ainsi de ce phénomène :


 « Satan les a subjugués au point de leur faire oublier le rappel de Dieu.  Ils forment le parti de Satan, et les partisans de Satan seront assurément les perdants. » (Coran 58:19)


La loi divine interdit les substances intoxicantes et les jeux de hasard d’abord et avant tout parce qu’ils amènent l’être humain à oublier Dieu.  L’esprit et le corps humains développent très facilement une dépendance aux drogues et aux jeux de hasard.  Une fois l’homme devenu dépendant, son désir d’être constamment stimulé par l’objet de sa dépendance le pousse à toutes les formes de corruption et de violence.  Dieu dit, dans le Coran :


 « Satan ne cherche qu’à susciter l’inimitié et la haine entre vous à travers les boissons alcoolisées et les jeux de hasard, et à vous détourner de l’invocation de Dieu et de la prière.  Y renoncerez-vous donc ? » (Coran 5:91)


Par conséquent, les hommes ont besoin d’entretenir leur conscience de Dieu pour leur propre salut.  Tous les êtres humains ont des moments de faiblesse au cours desquels ils commettent des péchés.  Mais s’ils n’ont aucun moyen de se rappeler Dieu, dans ces moments, ils s’enfoncent davantage, à chaque péché qu’ils commettent.  Ceux qui suivent la loi divine ont plusieurs occasions, chaque jour, de se souvenir de la présence de Dieu, ce qui leur donne la chance de se repentir et de s’amender.  Le Coran décrit cette attitude :


 « Et ceux qui, lorsqu’ils commettent une infamie ou causent du tort à leur âme se souviennent de Dieu et demandent pardon pour leurs péchés… » (Coran 3:135)


L’islam

Le système de croyance le plus complet à la portée de l’être humain, de nos jours, est celui de l’islam.  Le mot « islam » signifie « soumission à la volonté de Dieu ».  Bien qu’on en parle souvent comme de la troisième des trois religions monothéistes, ce n’est pas du tout une nouvelle religion.  Il s’agit ni plus ni moins de la même religion qui fut prêchée par tous les prophètes de Dieu.  L’islam était la religion d’Adam, d’Abraham, de Moïse et de Jésus.  Dans le Coran, Dieu parle ainsi du prophète Abraham :


 « Abraham n’était ni juif ni chrétien; il était un véritable musulman et n’était point du nombre des polythéistes. » (Coran 3:67)


Comme il n’existe qu’un seul Dieu et que l’humanité constitue une seule espèce, la religion établie par Dieu, pour l’homme, se doit d’être également unique.  Dieu n’a pas établi une religion pour les juifs, une autre pour les Indiens, une autre pour les Chinois, etc.  Les besoins spirituels des hommes sont partout les mêmes et la nature humaine n’a jamais changé et ce, depuis la création du premier homme et de la première femme.  Par conséquent, aucune autre religion que l’islam n’est acceptable, aux yeux de Dieu.  Il affirme d’ailleurs clairement, dans le Coran :


 « Certes, la religion acceptée de Dieu est l’islam. » (Coran 3:19)

 « Et quiconque désire une religion autre que l’islam, elle ne sera pas acceptée de lui et il sera, dans l’au-delà, du nombre des perdants. » (Coran 3:85)

Previous article Next article