عربي English עברית Deutsch Italiano 中文 Español Français Русский Indonesia Português Nederlands हिन्दी 日本の
Connaître Allah
  
  

   

 

le musulman, qui est-il ?

 

pour définir le musulman, on s’inspire naturellement du vocable « l’islam » aussi bien dans le sens strict du terme (conformément à la loi islamique) que dans son sens le plus large (sens sémantique).

 

 

la personnalité du musulman est incarnée par celle de notre prophète (bp sl). il symbolise l’exemple type et parfait du musulman. et c’est l’idée principale de ce livre : faire connaître mohammad (bp sl) et comment il se comportait dans différentes situations afin de faire connaître le musulman.

 

le sens sémiologique du terme ‘‘musulman’’ est celui qui est loyal dans l’adoration d’allah. l’islam est le dévouement à allah et à lui seul.

 

 

d’après cette définition, l’islam ne vise ni :

 

1- une personne bien définie, comme le bouddhisme qui fait référence à bouddha …

2- une nation ou un peuple spécifique, tel a été le cas du judaïsme ;

3- une province ou un pays ;

4- une époque qui le délimite dans le temps.

 le vocable ‘‘islam’’ nous renvoie à un horizon mondial non délimité par lapostolat de mohammad (bp sl). tous les prophètes (p se) sont des musulmans soumis à allah ; et c’est une vérité confirmée par le coran à maintes reprises. moïse (p sl) est un messager musulman envoyé parmi les juifs ; ainsi le sont tous les autres prophètes et messagers d’allah (p se).

 

mais de nos jours, les musulmans reflètent-ils la personnalité de mohammad (bp sl) ?

 

pour répondre à cette question, il faut comparer deux périodes de l’histoire de l’islam :

la première est celle des compagnons de mohammad (bp sl) qui se sont répandus partout et ont conquis la plus grande partie de la terre. la seconde, celle que nous vivons aujourd’hui, durant laquelle les disciples de mohammad (bp sl) sont les plus nombreux mais les plus humiliés à cause de leur égarement de la voie et de la loi du prophète (bp sl) qui leur a recommandé de ne pas mentir, de ne pas corrompre ou se corrompre, de ne pas forniquer, de ne pas voler, d’instaurer la justice, d’être miséricordieux, de veiller sur l’orphelin, d’être hospitalier… malheureusement, la plupart des musulmans ne se soumettent pas aux prescriptions du prophète (bp sl).

 

 

que représente le messager pour les musulmans ?

 

le terme prophète, en langue arabe, équivaut à ‘‘information’’, l’information de première importance. il vient de prophétie qui représente l’éminence et la noblesse et il désigne celui qui reçoit des révélations de la part d’allah. le prophète devient messager si allah lui demande de communiquer un message aux gens. tout messager est donc prophète et pas le contraire.

 

mohammad (bp sl), pour les musulmans, est un prophète et messager d’allah, chargé par allah de prêcher l’islam comme dernière révélation (religion). il représente de ce fait la miséricorde réservée par allah à ses adorateurs jusqu’au dernier jour.

 

 

 les musulmans sont-ils des « méchants » ?

 

le prophète (bp sl) dit : “ sourire à ton frère est une aumône ”. il (bp sl) nous informe aussi qu’un homme est allé au paradis parce qu’il a coupé un arbre qui bloquait la voie aux gens. pensez-vous qu’un tel comportement d’amour et de civisme émane d’un « méchant » cherchant à offenser et à faire du mal aux gens ?

le prophète (bp sl), en l’occurrence le musulman, est une miséricorde pour ses confrères musulmans et pour toute l’humanité. d’ailleurs ceci est confirmé par le coran : “nous ne t’avons envoyé que pour être une miséricorde à tous les univers. al-'anbiyâ' (les prophetes) : 107).

 

 

 

 les musulmans acceptent-ils autrui ?

 

le prophète (bp sl) a conclu des accords et des pactes avec les juifs et les chrétiens. c’est une vérité qui a été citée et confirmée dans le coran : “et discute avec eux de la meilleure façon.” an-nahl (les abeilles) : 125). cela suppose donc bien évidemment qu’ils se rencontrent et discutent. par ailleurs, allah a précisé la manière de discuter : en douceur, par le raisonnement et sans injustice.

 

 

le prophète (bp sl) a conclu également des contrats commerciaux avec les juifs. la preuve est qu’à sa mort (bp sl), son bouclier était toujours en gage auprès d’un juif. ces transactions commerciales sont autorisées à condition que le contractant ne soit pas impliqué directement ou indirectement dans la guerre avec les musulmans. s’il prend part dans la guerre contre les musulmans, ou les chasse de leurs terres et foyers ou apporte son aide à l’ennemi pour combattre les musulmans ou les chasser hors de chez eux, allah les a autorisés à se défendre par tous les moyens permis. en outre, le combat est scrupuleusement et remarquablement régi par la loi islamique : les combattants ne doivent tuer ni les vieillards, ni les enfants, ni les femmes, ils ne doivent non plus brûler les maisons, ou abattre les arbres. le prophète (bp sl) a sanctionné certains de ses compagnons qui ont violé ces prescriptions. pire encore, il a sévèrement averti celui qui a insulté les gens du livre en disant : “celui qui a émis des propos diffamatoires à l’encontre des gens du livre sera châtié le jour du jugement par un fouet en feu.” j’ai demandé à mkhoul quel est le pire qu’on puisse lui dire, il me répondit : “lui dire : fils de mécréant”.[1]

 

 

si les musulmans avaient compris la pensée de mohammad (bp sl), ils se seraient conduits avec les non musulmans comme lui-même le faisait (bp sl) à son époque.

 

 

 



[1] hadith rapporté par at-tabarani dans le recueil “az-zawâ’id”, hadith délaissé (matrûk) :

c’est le hadith rapporté par un transmetteur accusé de mensonge, en l'absence d'autres versions que la sienne, et qui serait contraire aux règles générales.

 

 

,



                      Next article




Bookmark and Share


أضف تعليق

Vous avez besoin de: الحجم : 2.26 ميجا الحجم : 19.8 ميجا