La loyauté

Dans l’article intitulé « L’honnêteté », nous avons discuté de l’importance de l’honnêteté, en islam, et du fait que cette qualité comprend également la véracité et la fiabilité.  Une autre dimension de l’honnêteté est la loyauté, que l’on appelle, en arabe, amanahAmanah signifie loyauté ou encore une chose ou une personne que l’on confie à quelqu’un, qui prend l’engagement de la protéger.  L’opposé d’amanah est la trahison, i.e. ne pas respecter son engagement comme s’y attend ou le demande la personne avec laquelle on s’est engagé.


La loyauté accroît l’intégrité et le sens moral inhérents à la notion d’honnêteté.  Être loyal, c’est être honnête, savoir se montrer juste dans sa façon de traiter avec les autres, être ponctuel, honorer ses engagements et respecter ses promesses.  Savoir se montrer digne de confiance fait partie intégrante d’un caractère islamique noble.  Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) était connu, avant même sa mission prophétique, comme al-Amine (le digne de confiance).


Bien que l’honnêteté et la loyauté soient étroitement liées, de légères différences les distinguent.  L’honnêteté suppose une absence de tromperie, tandis que la loyauté implique le fait d’honorer et de remplir ses engagements, ses promesses.  Elle comprend également des obligations morales, sociales, légales et religieuses.  Respecter ses promesses et ses engagements est une des caractéristiques des croyants.  Dans les deux cas, cela implique de prononcer des paroles qui confirment l’intention de respecter l’engagement ou la promesse.  Cela est tout particulièrement important en ce qui concerne nos devoirs envers Dieu.  Dieu loue les croyants en leur promettant le Paradis :


 « [Sont bienheureux également] ceux qui veillent sur les dépôts qu’on leur a confiés et honorent leurs engagements, et qui observent strictement leurs prières.  Ce sont eux les héritiers qui hériteront du Paradis, où ils demeureront éternellement. » (Coran 23:8-11)


La confiance et le fait d’être digne de la confiance des autres sont des traits inhérents à une personne soumise à Dieu.  Quand Dieu désigna Adam (le père de l’humanité) comme successeur sur terre, Il lui imposa une responsabilité dont hérita l’humanité. Quand Dieu nous créa, en tant qu’individus, dans le but de L’adorer, Il nous imposa la responsabilité de nous nourrir[1], nous et nos familles, afin d’être suffisamment alertes pour L’adorer.


En islam, tout croyant est le frère ou la sœur des autres croyants; nous formons une seule et unique nation et nous devrions être en mesure de nous faire confiance mutuellement.  Les commandements et les lois de Dieu nous ont été imposés pour notre bien-être et l’islam tient en très haute estime les droits de l’homme.  Ces règles et ces lignes de conduite ont été créées dans le but de faire respecter les droits que l’islam accorde aux croyants et de réduire au maximum le vice et la corruption.  L’islam condamne fermement la violation des droits accordés par Dieu.  Alors quand Dieu nous ordonne de respecter nos engagements et de nous montrer loyaux, cet ordre n’est pas à prendre à la légère.


Le prophète Mohammed a expliqué l’importance de faire respecter les droits d’autrui lorsqu’il a dit :  « Dieu a dit : « Il y a trois types de personnes de qui Je serai l’adversaire, au Jour du Jugement : un homme à qui l’on confie quelque chose en Mon nom et qui trahit cette confiance; un homme qui vend un homme libre comme esclave et qui en consomme le prix; et un homme qui embauche une personne, profite de ses services et ne la paie pas. » (Sahih al-Boukhari).  Par ailleurs, Dieu dit, dans le Coran :


 « Certes, Dieu vous commande de rendre leurs dépôts à leurs propriétaires... » (Coran 4:58)

Par le passé, Dieu a sévèrement châtié des gens qui s’étaient montrés malhonnêtes et qui n’avaient pas honoré leurs engagements.  Les gens de Madian avaient mis au point des pratiques commerciales très inéquitables et corrompues et le prophète Chou’aïb reçut l’ordre de les mettre en garde contre la colère de Dieu.  Dieu dit, dans le Coran (citant Chou’aïb) :


 « Il dit : « Ô mon peuple!  Adorez Dieu.  Vous n’avez aucune autre divinité à part Lui!  Et ne diminuez pas les mesures et le poids. Certes, je vous vois dans l’aisance et je crains pour vous le châtiment d’un jour qui enveloppera tout.  Ô mon peuple!  Donnez le  bon poids et la bonne mesure en toute justice, ne lésez pas les gens dans leurs biens, et ne semez pas la corruption sur terre.  Ce qui demeure auprès de Dieu est meilleur pour vous, si vous êtes croyants. » (Coran 11:85-86)


Après la mise en garde transmise par Chou’aïb, les gens décidèrent de l’ignorer et la promesse de Dieu se réalisa.  Dieu est le plus Juste, le plus Sage et l’Administrateur suprême, Celui à qui l’on peut faire confiance pour qu’Il remplisse Ses promesses.


 « Puis lorsque vint Notre ordre, Nous sauvâmes, par une miséricorde de Notre part, Chou’aïb et ceux qui croyaient avec lui. Le (terrible) cri saisit les injustes et le matin les trouva gisant dans leurs demeures comme s’ils n’y avaient jamais prospéré. » (Coran 11:94)


La fiabilité, l’honnêteté et la loyauté sont des qualités qui doivent être présentes chez quiconque affirme être croyant.  Les paroles du Prophète nous rappellent d’ailleurs que la malhonnêteté et la traîtrise sont totalement en conflit avec la foi islamique.  Il nous a dit, entre autres : « Trois traits nous font reconnaître l’hypocrite : quand il parle, il ment; quand il promet, il rompt sa promesse; et quand on lui confie quelque chose, il trahit notre confiance. »  (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim)


Quand Abou Oubayda était le commandant des troupes musulmanes, en Syrie, l’empereur de Byzance envoya une armée imposante pour reprendre Homs.  Abou Oubayda décida d’évacuer la ville car il n’avait que peu de soldats à sa disposition.  Il rassembla les habitants de Homs au milieu de la ville et leur dit : « Nous avons perçu de vous une taxe de protection car nous avions l’intention de vous défendre.  Mais maintenant, nous sommes trop faibles.  Alors nous vous remboursons cette taxe que vous avez payée. »  Toutes les sommes perçues furent donc remises aux non-musulmans de Homs.  Telle était la façon dont les premiers musulmans comprenaient le concept d’honnêteté.  Ils étaient constamment conscients de leurs obligations envers Dieu, de même qu’envers leurs frères et sœurs en islam et ceux qui étaient sous leur protection.


La loyauté est une qualité essentielle au bon fonctionnement d’une société qui cherche à répondre aux besoins et aux aspirations de tous ses citoyens.  La communauté musulmane doit être unie et ne former qu’une seule et unique nation.  Et tous ses membres devraient se sentir en sécurité en misant sur la loyauté des autres membres.  Du plus petit paysan au puissant roi, tous sont égaux devant Dieu, les seules qualités faisant de quelqu’un une meilleure personne étant la piété et la vertu. 



Footnotes:

[1] Non seulement de nourriture et d’eau, mais aussi d’exercice et de sommeil, de même que de savoir religieux, qui nous amène à nous rapprocher de Dieu.

Previous article Next article