La vraie religion (partie 5 de 8) : L’universalité des religions de Dieu

Puisque le fait de suivre une fausse religion a des conséquences aussi graves, la vraie religion de Dieu doit nécessairement être facile à comprendre pour toute l’humanité et doit avoir été accessible pour tous depuis sa révélation.  Elle doit également continuer d’être facile à comprendre et d’être accessible, universellement, jusqu’à la fin des temps.  Autrement dit, la vraie religion de Dieu ne peut être confinée à un peuple, un endroit ou une époque en particulier.   Il n’est pas logique, non plus, que la religion véritable impose des conditions qui n’ont rien à voir avec la relation entre l’homme et Dieu, comme le baptême, ou le fait de croire qu’un homme a été le sauveur de l’humanité et qu’il serve d’intermédiaire entre l’homme et Dieu.  Au sein du principe central de l’islam et de sa définition (la soumission à la volonté de Dieu) se trouvent les fondements de son universalité.  Quand l’homme vient à réaliser que Dieu est unique et distinct de Sa création et qu’il décide de se soumettre à Lui, il devient musulman à part entière et acquiert le droit d’entrer au Paradis. 


Par conséquent, n’importe qui, à n’importe quel moment et en n’importe quel endroit du globe peut devenir musulman, c’est-à-dire suivre la vraie religion de Dieu, l’islam, en rejetant l’adoration de la création et en se tournant vers Dieu de façon exclusive.  Il faut cependant souligner que pour réellement se soumettre à la volonté de Dieu, il faut faire un choix constant entre le bien et le mal.  Car Dieu a doté l’homme d’un discernement lui permettant non seulement de faire la distinction entre le bien et le mal, mais aussi de faire un choix entre les deux.  Ce don divin ne va pas sans responsabilités et c’est pourquoi l’homme devra répondre, devant Dieu, des choix qu’il aura faits.  L’homme doit donc s’efforcer, tout au long de sa vie, de faire le bien et d’éviter le mal.  Ces concepts sont ainsi exprimés dans la révélation finale :


« Certes, ceux qui croient (à ce qui t’est révélé, ô Mohammed), ceux qui sont juifs, chrétiens et sabéens – tous ceux qui croient en Dieu, au Jour dernier et accomplissent de bonnes œuvres – certainement leur récompense est auprès de leur Seigneur; ils n’auront rien à craindre et ne seront point affligés. » (Coran 2:62)


Si, pour quelque raison que ce soit, des gens décident de rejeter le message ultime de Dieu après qu’il leur a été clairement expliqué, ils se retrouvent en danger.  Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), le dernier prophète envoyé par Dieu, a dit :


« Quiconque, parmi les chrétiens et les juifs, entend parler de moi et ne professe pas sa croyance envers le message que j’ai apporté et meurt dans cet état, fera partie des habitants de l’Enfer. » (Sahih Mouslim)

Previous article Next article