MOHAMMED : UN HOMME QUI EXCELLAIT DANS TOUS LES DOMAINES (PARTIE 2 DE 2): REMPLIR SA MISSION À LA PERFECTION

Dans la première partie, nous avons parlé de l’enfance et de l’adolescence de Mohammed pour tenter de comprendre comment il devint, par la suite, un homme aimé et admiré par des millions de personnes. Nous parlerons maintenant de certains des rôles qu’il eut à jouer dans sa vie adulte et comment excella dans chacun d’eux. Avant de quitter ce monde, le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) était le leader d’un État unifié et d’une communauté grandissante et, malgré cela, il continuait à vivre très modestement, avec pour seul souci de compléter sa mission prophétique et d’adorer Dieu. Les rôles qu’il eut à jouer, et qui sont les plus souvent mentionnés dans les ouvrages à son sujet, arrivaient toujours en seconde place, ou étaient la conséquence de sa mission prophétique visant à transmettre le message de l’islam.


Le prophète Mohammed était, d’abord et avant tout, un leader religieux. Certains disent que le signe d’un grand prophète est le pouvoir d’attraction de ses idées envers ceux à qui il les professe. 1400 ans avant cette idée, le prophète Mohammed en était véritablement un exemple.


Le prophète Mohammed excellait dans le rôle d’enseignant. Il avait été choisi par Dieu pour enseigner aux musulmans et on lui avait confié la responsabilité de réciter et de transmettre le message à l’humanité. Être un bon enseignant requiert des qualités particulières. Mohammed fut un enseignant en différentes circonstances et avec différents types de personnes. Il comprenait l’importance de l’éducation et permit même que des prisonniers de guerre rachètent leur liberté en enseignant aux illettrés, parmi ses fidèles, à lire et à écrire. Son épouse Aisha a dit: «Son caractère était une réflexion du Coran.» Il l’enseignait et le vivait au jour le jour. Il enseignait les fondements de l’islam, tout en étant un exemple à suivre. Sa vie personnelle était le reflet de ses enseignements.

«Ô messager! Transmets ce qui t’a été révélé de la part de ton Seigneur. Car si tu ne le fais pas, tu n’auras pas communiqué Son message. Dieu te protègera des gens. Certes, Dieu ne guide pas les mécréants.»(Coran 5:67)


Fidèle à son alliance avec Dieu, le prophète Mohammed transmit le texte du Coran, puis l’interpréta; c’est cette interprétation de la révélation qui forme la base des sciences islamiques. Il fonda une nouvelle communauté religieuse, enseigna à de nombreux fidèles et s’assura que l’islam continue d’être transmis après lui. Il était un excellent leader religieux et son succès, en tant que prophète et leader religieux, est décrit en ces termes par W. Montgomery Watt: «… par la grâce de Dieu, il a pu apporter à des millions de personnes une meilleure religion que celle qu’ils avaient avant d’attester qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et que Mohammed est Son messager.»


Le prophète Mohammed utilisa le cadre conceptuel du Coran pour fonder une communauté. Il établit une société musulmane dans une petite ville qui allait ensuite être connue sous le nom de Médine. Il était non seulement un prophète et un leader religieux, mais également un homme d’État. Le dictionnaire Merriam Webster définit un homme d’État comme celui qui est versé dans l’art de gouverner, qui est sage, habile et respecté. C’est là le rôle dans lequel excella le prophète Mohammed. Il fit de la loi de Dieu la loi de l’État et le premier exemple en est la constitution de Médine. Les politiques et les institutions qu’il mit en place à Médine permirent à cette petite communauté de devenir le cœur d’un État important. La nation musulmane prit de l’expansion à une vitesse remarquable parce que son leader avait bâti une société fondée sur les concepts islamiques de justice et de tolérance.


Le prophète Mohammed ne parvint pas à faire tout cela seul; il s’entoura de gens capables et fiables. Il excellait dans le rôle d’administrateur et savait déléguer. Il comprenait les dynamiques sociales et savait choisir les bonnes personnes pour remplir diverses tâches. Ses habiletés étaient connues dans la résolution de conflits et dans la diplomatie. Il usait de son intelligence pour établir des jugements basés sur des faits. C’est grâce à son implantation de politiques sensées que sa nation fut en mesure d’absorber le choc de sa mort.


Le prophète Mohammed utilisa sa remarquable compréhension des affaires internationales pour négocier des traités et des résolutions profitables à la nation musulmane, allant jusqu’à renoncer à certaines considérations militaires afin de renforcer des positions politiques à long terme. Ce «timide berger» devint l’un des plus grands généraux de l’histoire, excellant dans le leadership militaire. En moins de dix ans, il prit part à huit grandes batailles. Il transforma tant ses armées que ses successeurs furent en mesure de défaire les armées de Perse et de Byzance afin d’établir le califat de l’islam.


Mais son rôle le plus important fut de transmettre le message de l’islam, i.e. que Dieu est unique, sans partenaires ou associés, sans fils ou fille, et que Lui seul mérite d’être adoré. Il excella dans ce rôle comme dans tous les autres, bien qu’il fut un simple être humain, avec des limites humaines normales. Il fut un homme d’État, un administrateur, un diplomate, un enseignant, un leader militaire et un réformateur, rôles dans lesquels il excella.

Previous article Next article