Les Evangiles

iii. les evangiles

les quatre evangiles les plus réputés sont ceux de mathieu, marc, luc et jean et constituent une partie du nouveau testament de la bible. ils furent rédigés entre 70 et 115 de l’ère chrétienne, c'est-à-dire des décennies après la disparition de jésus, sur la base de documents qui ont été perdus. l’evangile selon marc est le premier d’entre eux; il a été écrit à rome au moins quarante ans après la disparition de jésus. l’evangile selon mathieu a été écrit en grec, à peu près en l’année quatre-vingt dix de l’ère chrétienne. l’evangile selon luc a été écrit en grec, environ en l’année quatre-vingt de l’ère chrétienne. ces trois evangiles sont appelés synoptiques parce qu’ils proviennent des mêmes documents qui ont été perdus. l’evangile selon jean 1, cependant, présente des différences fondamentales avec les evangiles synoptiques. c’est dans cet evangile selon jean que la divinité et la préexistence de jésus ont été déclarées, bien que ceci n'ait jamais été confirmé par jésus lui-même. cet evangile a été écrit entre 110 et 115 de l’ère chrétienne.

les evangiles ont été composés après que les premiers disciples de jésus se soient divisés en plusieurs sectes et il est certain qu’ils ont été écrits dans le but de refléter la conception des besoins pratiques de la communauté. bien que des sources traditionnelles aient été utilisées pour les écrire, ils n'ont pas été entourés de l’attention nécessaire à préserver leur contenu original des ajouts, des suppressions et autre forme de corruption. en fait, leur contenu visait à exprimer les intérêts personnels de leurs auteurs.ceci a été confirmé par des sources chrétiennes 2 après que le coran l’ait clairement affirmé depuis et durant plus de quatorze siècles.

il faut dire que les quatre evangiles n’étaient pas les seuls documents écrits durant les siècles qui ont succédé à la disparition de jésus. il y en avait bien d’autres; tels les evangiles de jacob, de pierre, de thomas, de philippe, de barnabé, etc. si l’on considère «les evangiles selon les hébreux», par exemple, l'on trouve qu'ils constituent un document écrit dans la même langue que celle que parlait jésus et qui était utilisée par les nazarethins. ces derniers niaient la divinité de jésus et le considéraient seulement comme un grand prophète. au quatrième siècle de l’ère chrétienne, les evangiles selon marc, mathieu, luc et jean ont été inclus dans le corps du principal texte biblique et l’eglise déclara textes hérétiques tout le reste des documents existants. cependant, des changements supplémentaires ont été effectués même sur ces evangiles, dont les textes ont déjà été falsifiés maintes fois. ceci démontre à l'évidence l'incontestable opération de corruption que ces livres ont subie. en analysant la véracité des quatre evangiles canonisés et la fidélité des messages qu'ils transmettent, nous devons considérer entre autres facteurs; les suivants:

1. l’evangile original tel qu’il a été révélé à jésus et mentionné dans le coran et même dans les evangiles contemporains, actuellement n’existe plus. 3

2. les premiers témoignages des paroles de jésus, rédigés quelque temps après son ascension au paradis, ont tous été perdus.

3. les evangiles ont été écrits entre 70 et 115 de l’ère chrétienne, c'est-à-dire des décennies après la disparition de jésus et sur la base de documents perdus. par conséquent, il a été possible de manipuler en toute liberté leur contenu. 4. aucun des auteurs des evangiles n'a vu jésus ou l’a entendu parler. ils n’en étaient pas des témoins oculaires.

5. les evangiles ont été écrits en langue grecque alors que jésus parlait l’araméen.

6- les evangiles actuels et la plupart des épîtres n’ont été choisis et validés qu’au quatrième siècle de l’ère chrétienne et suite à la décision non de la majorité, mais de la minorité des présents, au conseil œcuménique de nicée, tenu l’an 325 apr. j.c. avant cette date, les evangiles n’avaient pas d’autorité canonique et des scribes de différentes sectes les modifiaient en fonction de leurs intérêts et selon leurs désirs personnels. l'opération de transformation et de modification est constante et continue à se dérouler à nos jours.

7- la grande majorité des evangiles vient des écrits de paul et de ses élèves. paul n’avait jamais vu ni entendu jésus parler; il était l’un de ses plus grands ennemis. il tua et emprisonna plusieurs disciples du messie [actes 8: 3, 9: 1-2].par la suite, il les obligea à confesser leurs mensonges envers jésus [actes 26: 11]. quand il a fait montre d'être converti «lorsqu'il se rendit à jérusalem, paul tâcha de se joindre à eux; mais tous le craignaient, ne croyant pas qu'il fût un disciple. alors barnabé, l'ayant pris avec lui, le conduisit vers les apôtres" [actes 9: 26-27]. ceci s'est passé après qu’il ait affirmé et témoigné lui-même 4 que jésus lui était apparu et lui avait parlé pendant qu’il était en chemin, vers damas [actes 9:3-8]. il est étonnant qu'il soit devenu soudainement le porte-parole de jésus et qu'il réclame qu'il a été désigné par lui pour prêcher au monde, sans fournir la moindre preuve de la vérité de son affirmation [actes 9: 3-6] 5. paul accusa aussi ceux qui « ne le considéraient pas comme un disciple » d’avoir fait erreur en ce qui concerne la foi [1 timothée 6: 20- 21]. même

barnabé, qui était bon avec lui, est décrit comme ayant été « entraîné dans leur dissimulation.» [galates 2:13].

il s’octroya même le droit de propager de enseignements qui étaient en contradiction avec ceux de jésus christ et allaient à l’encontre de « la loi » que jésus était venu accomplir 6. [actes 21: 21], [romains 7: 6]. nous trouvons aussi que « paul voulait se présenter devant le peuple, mais les disciples l'en empêchèrent » [actes 19: 30] ; ce n’était donc pas surprenant qu’il déclare: « tu sais que tous ceux qui sont en asie m'ont abandonné[2timothée 1: 15] et «personne ne m'a assisté, mais tous m'ont abandonné. [2 timothée 4: 16].

8- les plus anciens manuscrits bibliques que nous avons sont les manuscrits vaticans, les sinaïtiques et l'alexandrin de codex, qui remontent tous à la période entre le 4ème et 5ème siècles apr. j.-c. l'ampleur des changements que les évangiles ont subi avant ces dates peut à peine être déterminée, si l’on considère que la langue des évangiles était le grec, alors que jésus était censé avoir parlé l'araméen.

9- il y a des divergences énormes et en plusieurs endroits, entre les manuscrits des 4ème et 5ème siècles. 7

10- les evangiles, dans leur ensemble, ainsi que les epîtres, contiennent plusieurs erreurs et contradictions 8. de surcroît, l’authenticité de leurs auteurs reste douteuse. ces faits sont mentionnés ici comme preuves pour montrer que l’evangile de jésus tel qu’il a été révélé par allah ne nous est pas parvenu sous sa forme originale. en conséquence, nous pouvons affirmer que les quatre evangiles inclus dans la bible actuelle et les messages qui l’accompagnent ne peuvent être considérés comme semblables ou identiques à l’evangile révélé à jésus. a titre de preuves, nous présentons les indications qui suivent.

le nouveau testament sur lequel les doctrines chrétiennes reposent a subi des changements radicaux, et presque toute nouvelle édition est différente des précédentes. certains changements qui ont lieu actuellement sont si fondamentaux qu’ils touchent les racines mêmes du christianisme. par exemple, les deux seules références à l’ascension de jésus, trouvées dans les evangiles de marc et luc, ont été maintenant supprimées de l'édition de 1952. ces passages contenaient « la preuve » citée pour supporter l’ascension de jésus, comme suit:

« le seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et il s’assit à la droite de dieu. » [marc 16: 19].

«pendant qu'il les bénissait, il se sépara d'eux, et fut enlevé au ciel. » [luc 24: 51].

en ce qui concerne le verset en rapport avec l’ascension de jésus dans l’evangile de marc, il a été supprimé avec un certain nombre d’autres verset le précédant ou lui succédant immédiatement. mais luc 24: 51 maintenant se lit comme suit: «pendant qu'il les bénissait, il se séparait d’eux. » ainsi, les mots «fut enlevé au ciel » ont été supprimés.

dans mathieu 16: 27-28, nous pouvons lire: « car le fils de l'homme doit venir dans la gloire de son père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu'ils n'aient vu le

fils de l'homme venir dans son règne. » comme cette prophétie ne se réalisa jamais, nous pouvons en conclure que ce n’était là qu’une fabrication imputée à jésus christ, lequel était un vrai prophète de dieu et donc, ne mentait pas.

en parlant de pierre, l’evangile de mathieu se contredit dans la même page. alors que jésus dit de lui: «jésus, reprenant la parole, lui dit: tu es heureux, simon, fils de jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon père qui est dans les cieux. et moi, je te dis que tu es pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » [mathieu 16: 17-19], mathieu 16: 23, cependant, a une position totalement opposée à tout ce qui a été mentionné ci-dessus, quand il dit: «mais jésus, se retournant, dit à pierre: arrière de moi, satan! tu m'es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de dieu, mais celles des hommes.» selon les événements de la soi-disant « crucifixion », mathieu 27: 44 dit: «les brigands, crucifiés avec lui, l’insultaient de la même manière.» ici, il est fait référence aux (deux) brigands agissant ensemble. par contre, luc 23: 39-40 dit: «l'un des malfaiteurs crucifiés l'injuriait, disant: n'es-tu pas le christ? sauve-toi toi-même, et sauve-nous! mais l'autre le reprenait, et disait: ne crains-tu pas dieu, toi qui subis la même condamnation?». dans ce dernier exemple, les deux brigands agissent en contradiction l’un avec l’autre. la liste des contradictions dans la bible est trop longue, pour que nous puissions les mentionner toutes dans cet écrit.

les changements, altérations et contradictions ne se trouvent pas seulement dans le nouveau testament mais aussi dans l’ancien testament 9. par exemple, dans 2 rois 8: 26, on nous apprend: «achazia avait vingt-deux ans lorsqu'il devint roi…» ceci contredit 2 chroniques 22: 2 qui affirme: «achazia avait quarante-deux ans lorsqu'il devint roi …» une autre contradiction se trouve dans 2 rois 24: 8: «jojakin avait dix-huit ans lorsqu'il devint roi, et il régna trois mois à jérusalem.», si on la compare à 2 chroniques 36: 9: «jojakin avait huit ans lorsqu'il devint roi, et il régna trois mois et dix jours à jérusalem.» 2 samuel 6: 23: «or mical, fille de saül, n'eut point d'enfants jusqu'au jour de sa mort.» est en contradiction avec 2 samuel 21: 8 où l'on peut lire: «mais le roi prit les deux fils que ritspa, fille d'ajja, avait enfantés à saül, armoni et mephiboscheth, et les cinq fils que mical, fille de saül, avait enfantés à adriel de mehola, fils de barzillaï.» dans la nouvelle version américaine standard de 1973, le nom mical, qui apparaît tout à la fois dans la version du roi james et dans la nouvelle traduction mondiale des témoins de jéhovah, est remplacé par mérab pour dissimuler la contradiction.

abordant la question de la vision de dieu, comme cela est affirmé à la fois dans l’ancien et le nouveau testament, jean 1: 18 nous raconte: «personne n'a jamais vu dieu … » ceci est également confirmé par 2 jean 4: 12. cependant, genèse 32: 30 nous réfère une différente histoire «jacob appela ce lieu du nom de peniel: car, dit-il, j'ai vu dieu face à face, et mon âme a été sauvée.» d’une façon assez étrange, ceci est aussi confirmé par exode 33: 11 «l'eternel parlait avec moïse face à face, comme un homme parle à son ami.» et dans exode 24: 9-11, nous sommes ainsi informés: «moïse monta avec aaron …. ils virent dieu, et ils mangèrent et burent.»

nous trouvons de même dans jean 3: 13 «personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le fils de l'homme qui est dans le ciel.» ceci contredit de nouveau genèse 5: 24 qui dit: «hénoc marcha avec dieu; puis il ne fut plus, parce que dieu le prit.» ainsi que 2 rois 2: 1 «lorsque l'eternel fit monter elie au ciel dans un tourbillon, elie partait de guilgal avec elisée.» donc, c’était seulement le christ qui a été élevé au ciel ou est-ce que hénoc et elie l'ont été eux aussi ?

de même, il existe de nombreuses versions contradictoires de l’ancien testament (hébreux, grec, sumérien) dont les auteurs, dans de nombreux cas, selon des autorités bibliques, restent anonymes. la même chose s’applique à «la grande majorité des auteurs et des éditeurs des livres de la bible, qui étaient présumés constituer les porte parole de dieu pour leurs peuples, étaient eux aussi anonymes» d’après la version française.

la position de l’islam vis-à-vis de la bible est une position juste et équitable. il est évident que la bible est un livre qui contient un mélange de vérités et de mensonges. le critère et la référence que l’islam utilise pour distinguer la vérité du mensonge sont le saint coran et la sunna du prophète mohamed. plus simplement, toute chose qui dans la bible est en accord avec le coran et la sunna est acceptable et toute chose en contradiction avec le coran est rejetée. d’autres rapports ne doivent pas être crus ou critiqués. quant aux livres saints révélés aux prophètes abraham, moise, david, jésus, etc. (que la paix soit sur eux tous) c’est une obligation pour tout fidèle musulman d'y croire.

1 ce jean n’est pas l’un des disciples de jésus. d’après l’encyclopédie britannique, qui est le résultat du travail de cinq cent savants chrétiens, « l’evangile selon jean est sûrement et sans le moindre doute, une fabrication »

2 d’après l’encyclopédie britannique « des changements importants et intentionnels tels que l’insertion et l’adjonction de paragraphes entiers ont eu lieu …» (volume 2, pages 519-521). dans l’introduction de la bible catholique (page 13), il est affirmé que durant des siècles les copistes avaient de toute évidence inséré des textes qui ne faisaient pas partie des ecritures, et par conséquent, le texte actuel nous est parvenu chargé de toutes sortes de corruption, ce qui est évident dans toutes les copies. de plus, dans la préface de la version du roi james qui a été réalisée par trente-deux érudits chrétiens soutenus par cinquante corps consultatifs, nous pouvons lire : « cependant, la version du roi james présente de sérieux défauts et ces défauts sont si nombreux et si graves … ».

3 allah dit de jésus: « ... et nous lui avons donné l'evangile, où il y a guide et lumière … » (coran 5: 46) et dans marc 14: 9; mathieu 26: 13 « je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu'elle a fait. » celui qui voudrait connaître les concepts originaux des préceptes de jésus doit lire le saint coran.

4 il n’y avait pas de témoin oculaire, à part paul lui-même, pour soutenir son affirmation. un tel témoignage pour soi-même est rejeté même par la bible jean 5: 31 affirme «si c'est moi qui rends témoignage de moi- même, mon témoignage n'est pas vrai. » de plus, il y a plusieurs autres contradictions dans la narration. par exemple, dans les actes 9: 7 «les hommes qui l'accompagnaient demeurèrent stupéfaits; ils entendaient bien la voix, mais ils ne voyaient personne », alors que dans les actes 22: 9 on peut lire «mais ils n'entendirent pas la voix de celui qui me parlait. » avec cette affirmation, paul est parvenu à réaliser ce qu'il ne pouvait pas réaliser par la force.

5 selon 1 jean 4: 1 « bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde ». paul lui-même avoua avoir menti dans ses sermons: «et si, par mon mensonge, la vérité de dieu éclate davantage pour sa gloire, pourquoi suis-je moi-même encore jugé comme pécheur? » [romains 3: 7].

6 mathieu 5: 17-18 « ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la lo i un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé ». paul rechercha à réunir autour de lui autant que possible de partisans et cela même si les moyens pour y arriver étaient à l’encontre des préceptes du christ ou ses voies de propagation. dans 1 corinthiens 9:19-23, paul confessa avoir commis des actes horribles d’escroquerie, de mensonge et de déception pour arriver à ses desseins. il dit : « 19car, bien que je sois libre à l'égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. 20avec les juifs, j'ai été comme juif, afin de gagner les juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi; 21avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de dieu, étant sous la loi de christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. 22j'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques-uns. 23je fais tout à cause de l'evangile, afin d'y avoir part »

7 quelques érudits bibliques montrent qu’il y a des milliers de manuscrits des évangiles, mais quelle est la vraie valeur de ces manuscrits si parmi les milliers, on ne peut pas trouver deux qui soient semblables ! dans la version internationale de la bible il est indiqué que : "toutes les versions du nouveau testament qui nous sont parvenues ne sont pas identiques;"

8 les nombreuses erreurs contenues dans la bible ont mené robert kehl zeller à dire dans son ouvrage intitulé « l’authenticité de la sainte bible » qu'aucun autre livre n'a jamais souffert autant de changements, d’erreurs et de corruptions comme la sainte bible. ceci est en contraste évident avec ce que william muir et laura vaglieri disaient au sujet du saint coran. (voir ‘note’ 1, en bas de la page 24).

9 le conseil œcuménique de vatican ii (1962-65) a admis l'existence des erreurs dans&nbs

Previous article Next article

Articles dans la même catégorie