Le Dhikr donne vie aux cœurs

Nombre d’entre nous, surtout à notre époque où les occupations ne maquent pas, se plaignent de leur insouciance et de la dureté de leurs cœurs. Or, c’est le Dhikr qui donne vie aux cœurs et ouvre les cœurs fermés. Ainsi, Al-Boukhâri rapporte dans son Sahîh, d’après Abou Mousâ, ces paroles du Prophète:


«Celui qui se souvient de son Seigneur et celui qui ne se souvient pas de Lui sont respectivement comparables au vivant et au mort.» Et voici la version de Mouslim: «La maison dans laquelle l’on se souvient d’Allah et celle où l’on ne se souvient pas de Lui sont respectivement comparables au vivant et au mort.» Rapporté par Al-Boukhâri (6407) et Mouslim (779).

Previous article Next article