Saluer les autres

Les Textes qui indiquent qu’il est recommandé de saluer ceux que l’on rencontre sont nombreux. Mentionnons, par exemple, ce hadith rapporté par Abou Hourayrah عنـه هللا رضـي, selon qui le Messager d’Allah a dit: « Les droits du musulman sur les autres musulmans sont au nombre de six. » Quelqu’un demanda: « Quels sont-ils, Messager d’Allah? » Il répondit:


« Quand tu le rencontres, salue-le, quand il t’invite, accepte son invitation, quand il te consulte, conseille-le sincèrement, quand il éternue et loue Allah, réponds-lui: «Qu’Allah te fasse miséricorde (yarhamouk Allâh)», quand il tombe malade, rends-toi à son chevet, et quand il meurt, accompagne sa dépouille. » Rapporté par Mouslim (2162).


Et rendre le salut est obligatoire, comme le prouvent ces paroles du Très-Haut:

"Si vous êtes salués, saluez d’une façon meilleure, ou bien rendez simplement le salut. En vérité, Allah fait le compte de tout" [An- Nisâ’, 86]


Le musulman, dans ce verset, a reçu l’ordre - par l’utilisation de l’impératif

- de rendre le salut. Or, la règle de base est que tout ordre venant d’Allah ou de Son Messager doit être obligatoirement exécuté, sauf si d’autres Textes, par exemple, indiquent qu’il ne s’agit pas d’une obligation religieuse malgré l’ordre et l’utilisation de l’impératif. Or, ce n’est pas le cas ici. Au contraire, plus d’un savant, à l’image d’Ibn Hazm, d’Ibn ‘Abd Al-Barr ou de Cheikh Al-Islâm ibn Taymiyyah, affirment que les savants de l’islam - qu’Allah leur fasse miséricorde - sont unanimes à ce sujet, rendre le salut est obligatoire.


La manière la plus complète de saluer ou de rendre le salut est de terminer par les mots: «et Ses bénédictions». Celui qui salue dit: «Que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d’Allah et Ses bénédictions (as-salâmou ‘alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouh).»

Ibn Al-Qayyim - qu’Allah lui fasse miséricorde - affirme que le salut du Prophète se terminait par les paroles: «et Ses bénédictions». Voir Zâd al-ma’âd (2/417).


Il est, en revanche, de tradition de dispenser ses saluts aux gens que l’on rencontre. Les musulmans ont même été incités à le faire, à travers ce hadith prophétique rapporté par Abou Hourayrah: «Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main! Vous n’entrerez au Paradis que lorsque vous serez croyants, et vous ne serez vraiment croyants que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Voulez-vous que je vous indique ce qui, si vous l’appliquez, suscitera de l’amour entre vous? Répandez le salut entre vous.» Rapporté par Mouslim (54).

Previous article Next article