Demander pardon à Allah est également une forme de Dhikr

D’après Al-Agharr Al-Mouzâni, le Prophète a dit: «Il arrive parfois à mon cœur de se laisser distraire. J’implore alors le pardon d’Allah cent fois dans la même journée.» Rapporté par Mouslim (2702).

Telle était la manière d’agir du Messager d’Allah. Par ses paroles, il a également incité les musulmans à implorer le pardon de leur Seigneur. Ainsi, Mouslim rapporte dans son recueil authentique, toujours d’après Al-Agharr, ces paroles du Prophète: «Ô gens! Revenez repentants à Allah, je me repens moi-même cent fois par jour.» Rapporté par Mouslim (2702).


Et selon Al-Boukhâri, Abou Hourayrah rapporte avoir entendu le Messager d’Allah dire: «Par Allah! J’implore le pardon d’Allah et je reviens repentant à Lui plus de soixante-dix fois par jour.» Rapporté par Al-Boukhâri (6307). Il convient donc de ne pas, par insouciance, délaisser la demande de pardon à Allah.


Je conclue ce chapitre consacré à la Sounnah que constitue le Dhikr - et plus généralement l’ensemble de ces Sounnah quotidiennes - par un Dhikr ô combien sublime. Il s’agit de ce hadith rapporté par Abou Hourayrah, selon qui le Messager d’Allah a dit: «Deux paroles légères à prononcer pèseront pourtant lourd dans la Balance et sont aimées du Tout Miséricordieux: «Gloire et louange à Allah, gloire à Allah le Très- Grand (soubhân-allâhi wa bihamdih, shoubhân-allâhil-’adhîm). » Rapporté par Al-Boukhâri (6406) et Mouslim (2694).


Previous article Next article